BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Vive la parole !

Yanick Klimbo Tremblay
27 juin 2007

Il arrive très souvent que l’on parle et qu’en fin de compte, on n’a pas vraiment réfléchi, pas une christie de seconde ! Parfois, il y a de bons exemples où l’improvisation mélangée avec une certaine frustration donnent d’excellentes remarques et répliques.

Je vais vous donner quelques bijoux récoltés durant les dernières années :

hq

1- Ma mère Doris téléphone chez Hydro-Québec :

« Bonjour, département de la perception Hydro-Québec, comment puis-je vous aider ? » annonce le téléphoniste.

« Bonjour, bien contente de ne pas tomber sur une machine, hihi ! » dis ma mère.

« Effectivement, nous avons encore des téléphonistes, haha ! En quoi puis-je vous aider ? » de lancer l’homme au bout du fil.

« Ben, je parlais de ça avec mon mari et j’aimerais ça me faire METTRE au mois, c’es-tu possible ? » de lancer ma mère.

Long silence de la part du téléphoniste.

« Monsieur, êtes-vous toujours là ? » demande Doris.

« Oui, oui. Pourriez-vous répéter votre question madame ? » réponds le téléphoniste.

Personnellement, si j’avais été à la place du téléphoniste, j’aurais mis l’appel sur le Speaker et je réunissais mes amis du département. C’est probablement ce qu’il a fait…

« Comme je vous demandais, je parlais de ça avec mon mari l’autre jour et j’aimerais ça me faire METTRE au mois, c’es-tu possible ? » de répéter ma mère, génialement.

« Vous voulez dire avoir des paiements mensuels sur votre facture ? » lance le téléphoniste.

« Oui, c’est ça ! » de conclure ma mère.

Doris eu l’air d’une dame perverse à l’oreille de certains ou d’une méchante bonne joke pour d’autres !

2- Ma mère Doris, en général, lorsqu’elle demande un conseil ou de l’information, au téléphone :

« Ameublement Tanguay, comment puis-je vous aider ? » lance la femme au service à la clientèle.

« Ah oui madame, bien REGARDEZ, j’ai acheté un téléviseur chez-vous et l’image n’est pas bonne, VOYEZ-VOUS ? » de dire ma mère.

« Non madame, je ne VOIS vraiment pas justement, voulez un technicien, c’est 40$ le call ? » de répondre la dame, sarcastique.

3- Encore dans le domaine du téléphone, moi à l’hôtel en 1996 avant le concert de KISS :

kiss

« Réseau Admission, comment puis-je vous aider ? » me réponds le téléphoniste.

« Oui, salut. C’est parce que ce soir, je vais voir KISS et sur nos billets, c’est inscrit : Vue Partiellement Obstruée. C’est quoi ça ? » demandais-je.

« C’est parce que KISS ont beaucoup d’écrans et de grosses figurines gonflables, c’est pour ça ! Mais, pour m’aider encore plus, OÙ ÊTES-VOUS ? » demande le téléphoniste.

« Ben, JE SUIS À L’HÔTEL ? » fut ma réponse idiote.

Long silence.

« Euh, jeune homme, je veux dire dans le Centre Molson… » me répondit le téléphoniste, l’air douteux et pour cause…

4- Mon oncle Jean-Roch, modèle de classe et de patience. Un dimanche matin, comme bien des Québécois, il se fait réveiller par une horde de Témoins de Jéhovah :

jeho

Ding Dong

Mon oncle répond en bobettes, il dormait.

« Bonjour monsieur, excusez-nous de vous déranger mais êtes vous au courant de la Bonne Nouvelle ? » demande le chef du groupe.

« Non, merci ça ne m’intéresse pas, merci » lance JR.

« Saviez-vous que les écrits prédisent… » relance le gars.

« Non, merci ça ne m’intéresse pas, merci » lance JR.

« L’apocalypse s’en vient, c’est dans les Saintes Écrit… » encore le gars.

« Non, j’ai dit non merci gériboire… » lance JR.

« Avec notre brochure, vous allez découvrir tous les moyens d’échapper aux tentations du diable ! » relance le gars.

« Coudonc, tabarnak vas-tu le crisser ton camp ? Estie de plein de marde ? » lance JR.

Mon oncle savait parler aux gens et avait une patience de moine comme vous pouvez le constater ici.

« Mais monsieur, pourquoi s’emporter de la sorte, on peut discuter ? » le gars de plus belle.

Les trois autres, dans le cadre de porte ne bronchaient point de se faire invectiver par un gars de 250 livres en bobettes.

« Je ne m’emporte pas, je te dis juste de crisser ton camp d’icitte ! » réplique JR.

« Monsieur, c’est que l’on vous apporte la Bonne Nouvelle ! » dis le Témoin.

« J’en ai rien à chier de ta Bonne Nouvelle, pis torche-toi avec tes fascicules ! C’est dimanche matin fais que crissez le camp de ma maison, tabarnak ! » hurle JR.

« Mon cher monsieur, je n’ai qu’une chose à vous dire, une chose terrible par contre : SATAN viendra dans cette maison ! » dit-il sur un ton convaincant.

Maintenant vient la meilleure réplique de mon oncle Jean-Roch, à vie. Je vous rappelle que JR était un camionneur et un avide amateur de Boxcar Willie, vous-voyez le genre ? Il dit :

« Satan, c’est le diable ça ? Dans ma maison ? » dit-il au gars.

« Oui, SATAN viendra dans cette maison ! » conclue le Témoin.

« Ah ben crisse, c’est simple. Je vais faire la même affaire avec ton estie de SATAN que je suis en train de faire avec vous autres, PIS JE M’EN VAIS TE LE CÂLISSER DEHORS AUSSI, COMME JE FAIS AVEC VOUS AUTRES ! » dit-il les poussant vers la sortie et claquant la porte.

5- Un certain GARS (je dois taire son identité) lors d’une discussion avec un être que l’on considérait comme une connaissance.

Cette connaissance n’était point portée dans nos cœurs car il aimait bien mater et se taper nos copines, nous emprunter des choses et ne pas nous les remettre, emprunter de nos choses et nous les remettre endommagées, camper chez vous pendant deux-trois jours de suite prétextant des pannes d’autobus ou un manque d’argent et j’en passe !

Un vrai p’tit rat ! Cette connaissance, sous l’effet de l’alcool, nous fait une confidence à nous, quelques gars légèrement gueurlots.

« Les gars, je vais vous avouer quelques chose, une affaire que je ne raconte qu’à mes vrais chums ! » lance la connaissance.

« Ah ouais, vas-y mec ! »

« Vous savez, mes parents sont divorcés depuis une dizaine d’années » dit-il.

« Oui, on le sait, c’est plate ! »

« Mon père a découvert, à un moment donné qu’il était gai les gars ! » dit-il.

« Ah ouais, pis ça te déranges-tu ? »

« Non, je m’y suis fait… mais ce n’est pas tout » relance-t-il.

« Quoi d’autre ? »

« Ben ma mère, elle est lesbienne, les gars ! Mes deux parents sont gais… » confie-t-il.

« Ayoye man, c’est quelque chose ça… »

« Oui, j’avoue… »

Et maintenant dans le domaine de la réplique piquante, une perle du GARS en question :

« Ca veux-tu dire que ta mère t’a chié quand elle a accouché de toi ? » rétorque le gars.

Le commentaire eu un effet de malaise au début mais l’état d’alcoolémie avancé à fait que tout le monde a bien rit, sauf la CONNAISSANCE.

Ca sonne un peu comme une vendetta mais non, ce n’était qu’un commentaire lancé au gré du vent !

Ce qui joue en masse :

Cephalic Carnage « Xenosapien »

<img src= »http://Photo Sharing and Video Hosting at Photobucket

Dans la catégorie des groupes inclassables, même dans les sous-couches du métal, il y a ce groupe de Denver. Sur ce disque, ils poussent les limites métalliques encore et encore. Un excellent album pour mettre ta visite, qui brette chez vous depuis 9 jours, dehors.

Film que j’ai aimé :

Apocalypto de Mel Gibson.
apo
Bien des gens disent que Gibson est totalement sauté sur la calotte. Tant mieux, ça donne des films totalement intéressants ! Dans ce film, on suit le parcours de Patte de Jaguar. À la fin du 14e siècle, fort probablement, les hommes d’une petite tribu indienne d’Amérique centrale sont capturés par un groupe de mercenaires pour être livrés aux Mayas. Ces derniers, en pleine décadence et construisant les Temples, ont grand besoin de victimes pour leurs sacrifices humains et d’esclaves pour compléter les Temples.

C’est très violent mais c’était comme ça dans le temps. Avez-vous suivi les mêmes cours d’histoire que moi ceux qui dénoncent cette violence?

Le dénouement lors de la course dans la jungle est tout simplement génial pour tous férus d’histoire mondiale ! Juste ce petit bout vaut tout le film, c’est stupéfiant !

3 commentaires
  • Sylvain P
    27 juin 2007

    Je me suis taper justement Apocalypto ce week end. Cela ne m’interessait guerre, mais plusieur personne avait tenter ma blonde a le regarder donc, j’ai suivi et j’ai vraiment été surpris. J’ai aimé cela! Je ne te dis pas que je le réécouterais demain matin ( meme si c’était violent dans ce temps la, en vieillisant je suis rendu moins tolérable a la violence) mais il va surement faire parti de mes films DVD à la maison. Vive les pré-visionner au Premiere video ;) ( ou videotron, ou bien block buster pour les grandes villes)

  • Champon
    28 juin 2007

    hehehe… dès le début, j’ai su que qui tu parlais dans la dernière situation des répliques cocasses ;0)

  • Kristof G.
    3 juillet 2007

    Je n’étais pas au courant des ultérieurs comportements du genre malveillants de cette commune ex-connaissance. Un vrai de vrai rat (qui s’est fait chier dessus par le ‘gars’). Quelle histoire!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES