BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Torngat, entrevue complète!

Yanick Klimbo Tremblay
6 septembre 2007

Voici l’entrevue complète avec Torngat.

torn

Quoi de plus insultant en secondaire 1 que de se faire identifier par: « Ah ouais, t’es le p’tit frère de Steve Gaudette » Oublie ta personnalité, tu es déjà catalogué. Il en est de même dans le domaine musical lorsqu’un membre d’une formation connue décide de lancer un autre projet. Il est bagué car la publicité du groupe est faite au dépend du succès du groupe principal. Mais ce n’est pas le cas ici avec Torngat qui peut se vanter de récolter leurs lauriers avec des albums aux passages musicaux talentueux et non pas dû au fait que le groupe compte parmi ses rangs un musicien membre d’un certain groupe très populaire mondialement. Entrevue avec Pietro Amato.

BangBang:Êtes-vous des passionnés de géologie car Torngat est une chaîne montagneuse contenant les roches plus vieilles du monde ?

PA: Non, c’est plutôt une passion pour la nature qui nous entoure. Si tu regardes notre EP qui s’intitule La Rouge, en référence à la rivière du même nom, nous avons une pièce qui s’intitule Alberta Song. Nous avons fait quelques road trips sans savoir où nous allions question d’avoir la tête ailleurs. Mais nous n’avons jamais visité les monts Torngat !

rou
La Rouge…

BangBang: Plusieurs groupes profiteraient de la notoriété du fait que tu joues avec Arcade Fire pour mousser leur projet mais ça ne semble pas le cas avec Torngat, il y a une raison ?

PA: Nous avons commencé le groupe en 2001. Nous avons toujours eu comme principe que notre musique se composait à trois, tout est divisé de manière égale et une chose était certaine, nous ne voulions pas que le tout soit présenté comme : « Ah, Torngat, c’est Pietro et son band » Les trois composent, les trois participent et nous voulons que ce soit présenté de même.

ety
Torngat, album éponyme sorti en 2002…

BangBang: Alien 8 Recordings est une étiquette réputée pour ses artistes totalement éclatés, très noise. Comment se fait-il que vous êtes sous contrat avec eux?

PA: Cette compagnie a toujours voulu avoir des artistes différents. Je pense qu’il y a quand même quelque chose de différent que l’on apporte pour le label mais en même temps, Alien 8 ont toujours donné dans l’instrumental et c’est ce que l’on fait.

BangBang: Si Torngat avait signé avec un label plus pop, probablement que la compagnie aurait fait leur publicité sur le fait que tu es membre d’Arcade Fire et Bell Orchestre ?

PA: Peut-être. Aussi, nous aurions probablement eu moins de contrôle artistique. Mais Alien 8 est notre premier label parce qu’avant, tout était fait par nous-mêmes. Ca fait du bien de passer la job et de se sentir entre bonnes mains avec eux.

thg
Torngat en concert…

BangBang: En tant que trio qui offre une musique très riche et complexe, que faites vous pour rendre le tout aussi fidèle en concert que sur les albums?

PA: Tu dois penser qu’on est limité mais pas du tout. Avec You Could Be, nous avons fait beaucoup d’overdubs, c’est effectivement très riche comme tu le disais mais il arrive sur scène que Julien joue du clavier de sa main gauche, il fait le bass-drum, le hi-hat et il a une trompette dans sa main droite. Il est comme un homme-orchestre ! Mathieu joue pendant ce temps du Wurlitzer, en plus d’avoir une autre trompette et moi, je joue du cor en plus de nombreux effets. Ca donne un son assez riche à trois et ça se transmet très bien live. Il manque rarement des parties ! La première fois que les gens du label nous ont vu en concert, ils se demandaient s’ils ne venaient pas de signer un groupe psychédélique rock parce qu’en show, l’énergie est plus vive que sur nos albums.

BangBang: Vous avez fait l’album dans un chalet, ce qui est inusité mais pas tellement si on compare avec l’église pour Neon Bible.

PA: C’est toujours intéressant de jouer dans des places inusitées. Avec Bell Orchestre, nous avons joué beaucoup dans un tunnel. C’est un tunnel pas loin de chez-nous, sur St-Rémi dans le quartier St-Henri. On aime bien avoir une sonorité spéciale avec des sons différents. Il faut essayer des choses. Comme par exemple, pendant les concerts, moi et Julien on va se promener avec nos instruments dans la foule.

BangBang: J’imagine que le prochain album sera enregistré dans un silo à grains ?

PA: Je ne sais pas ! On regarde toujours, quand une place nous plaît, on y va !

sdfg

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES