BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Vive la jujotte!

Yanick Klimbo Tremblay
22 septembre 2007

Je ne sais pas si c’est le fait que je vais être père bientôt ou tout simplement que je trouve certaines bonnes femmes imbéciles et insensées.

Lundi dernier, le lendemain du passage du père de Cedrika, cette enfant disparue depuis un méchant bon bout, à Tout le Monde en Parle, certaines personnes ont laissé leurs commentaires dans la boîte vocale de Claude Poirier, chroniqueur judicaire, celui que l’on appelle le Vrai Négociateur

Le matin, en me rendant au travail, je me tape la radio, question d’avoir l’heure juste sur le trafic, le prix de l’essence et les nouvelles.

Lors de l’émission de Paul Arcand du matin, il a fait part des commentaires qu’il avait reçus. Monsieur Poirier semblait en tabarnack de l’imbécilité qui règne au Québec et Paul Arcand aussi. Voici quelques bijoux recueillis, des commentaires venant tous de bonnes femmes, pleines de jujotte :

cp
Claude Poirier

« Bonjour M. Poirier, félicitations pour votre programme. Moi je pense que le père de Cédrika est allé à l’émission de Guy A Lepage pour se faire de la publicité personnelle. Merci, Gisèle Gariépy de Joliette. »

« Bonjour M. Poirier, félicitations pour votre programme. Moi chu vraiment écoeuré et pu capable d’entendre parler de Cédrika patente. Sont pas capables de mettre autre chose dans tivi ? Y parle juste d’elle, moé chu pu capable ! En tout cas, quand ça parle d’elle, moé je change de poste, j’ajuste mes antennes de ma tivi avec du papier d’aluminium dessus pis je regarde mon beau Ricardo. C’est quoi après, le père de Cédrika va aller faire sa recette à Ricardo ? En tout cas, félicitations pis j’ai ben ben hâte au retour du Banquier avec la sublime Julie Snyder, a tellement l’air fine ! »

Estie de bonnes femmes de BS ! On parle d’une enfant enlevée, ce n’est pas une lofteuse évincée de Loft Story ou une tête vide éliminée d’Occupation Double, vieilles crisses de folles !

On dirait que certaine personnes, justement grâce au phénomène de la téléréalité, ne font plus la distinction entre la vraie vie de tous les jours et la fiction d’un téléroman, d’une série ou un film !

L’homme, le père de Cédrika utilise tous les moyens à sa disposition pour retrouver sa fille, c’est tout à fait normal mais les bonnes femmes qui ont téléphoné à Poirier ne comprennent pas que tout ça, c’est la vraie vie.

Totalement déconnectées de la réalité, ces dames ne peuvent plus faire la différence entre un père désespéré à la recherche de sa fille et Caméra Café.

Il y a un sérieux problème… Ce n’est même plus un manque d’intelligence mais plutôt une distorsion de la réalité et celle de la fiction, deux éléments fondus qui ne font qu’un maintenant, le tout causé par une surconsommation d’heures en face de la télé à s’engraisser le cul en mangeant des donuts Krispy Kreme, un deux litres de Cola Nos Compliments avec deux pailles et en fumant des bonnes pollocks Export’ A Veloutées!

kkk
Manges-en des beignes championne!

Sortez de vos appartements, vieilles esties de folles, avec votre caniche et allez faire un tour à l’extérieur pour vous apercevoir que la vie existe en trois dimensions et non pas seulement sur un écran plat et surtout… plate !

6 commentaires
  • Marie-Kim
    22 septembre 2007

    Two thumbs up! (S’tu ça qu’on dit?)

    J’regarde pas la tivi j’suis pas trop l’actualité et j’suis pas mécontente d’avoir manqué ça, merci pour ce blog bien interessant à lire encore une fois ;)

  • Chantal
    23 septembre 2007

    Asti t’as bein raison….moi aussi ça me révolte quand je vois de vieilles connes de même…la réalité n’est pas dans télé!!!
    Faut être un peu imbécile d’aller dire que le père de Cédrika veut se faire un coup de publicité! Franchement!!!!

    CHOW et chapeau pour ton blog, j’admire ceux qui disent haut et fort ce qu’ils pensent!!!

  • Syl20
    23 septembre 2007

    Bien dit!:)

  • Le Bleme
    24 septembre 2007

    Je pense que la TV et les medias eux-memes rendent notre monde plus cave.

    On valorise les petasses et les ginos de Penetration Double et Poche Story au lieu de faire des vraies emissions ou on parles des vraies problemes.

    Exemple quand le journal de montreal on eu l’histoire de Dabiel Briere (joueur de la LNH) on a soudainement presque pu entendu parler de Cedrika.Cest plus vendeur de parler d’un millionnaire quk a pas voulu faire le club que de cdontinuer la prmotion de la recherche de cette enfant.

    Moi ca me tue de voir ca mais Peladeau pis sa gang pense plus a leur poche qu’au destin d’une jeune fille qui demandait juste a vivre.

  • Mike B
    24 septembre 2007

    La seule chose que je trouve déplorable là-dedans, c’est que Cédrika est une exception.

    Les médias parlent rarement autant d’un enfant disparu ou enlevé. Dans un sens, c’est normal… il y en a de la fugues et de la disparition et on ne pourrait donner autant de visibilité à tous.

    Je me mets à la place d’une mère ou d’un père que son enfant a disparu dans le silence, malgré leurs alertes, pis je serais quand même un peu frustré du privilège médiatique qu’a la petite Cédrika.

    Peut-être que le père en fait plus que les autres et c’est le résultat. Mais tous ces cas mériteraient autant de visibilité.

  • Chuck Norris
    12 décembre 2007

    Tellement vrai… et pourquoi est-ce que le père ferait de la publicité? j’y comprends rien. C’est plutôt la folle qui veux se faire de la publicité elle-même…

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES