BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

SuperBowl.. rien à chier!

Yanick Klimbo Tremblay
3 février 2008

Aie, c’est le super Bowl… on s’en turlupines-tu à votre goût?

Faire semblant de tripper sur le football une fois par année juste pour se donner une raison de te bourrer de grignotises… Ca me dit quelque chose tout ça… Oui!!! mon premier, tout premier blog d’il y a deux ans sur mon MySpace… le re-voici!


Vive le Super Bowl

Quelle idée géniale ai-je eu dimanche passé d’aller me pointer le nez au Super C rue pie IX, coin privilégié de tous les Benoits Simard du coin. Moi et ma tendre moitié magasinions allégrement nos aliments favoris. J’ai le coeur léger, je flotte au rythme de radio Super C qui m’offre « Le temps des Cathédrales ». Je suis curieux, affamé et vorace, tout comme Michael Jackson dans une fête d’enfants, lorsque je suis au super marché. Mais il y a une chose, les gens qui fréquentent ce commerce du peuple ont tous un point en commun, c’est celui d’avoir le même parfum à l’intensité musculaire puissante, Old Spice croyez-vous? Mais non, je dirais plutôt « Eau de steak haché cuit dans la margarine Choix du Président dans mon 2 ½ sur Ontario » Moment olfactif magique pour nos petits nez retroussés!

Rayon des surgelés, je spotte du coin de l’œil un paquet de sole du Capitaine High Liner en spécial. Moi, fin gourmet, je m’empresse d’aller cueillir l’objet de mon tendre désir. Malheureusement, je fus coupé, même bloqué par l’empressement général de deux vilains gaillards (un style Parasucco barbe tondu avec bronzage en canne et l’autre portier de bar qui trippe sur les motos modifiées mais qui n’a même pas les moyens d’avoir un Hyundai Accent) qui ouvrirent avec hâte la porte réfrigérée adjacente à la mienne. Ils se garochèrent, telle Chantal Pary sur un pyjama rose chez La Baie, sur la dernière pizza Delissio du dit réfrigérateur. Le molosse au manteau Parassuco a eu le dessus sur celui aux couleurs du Orange County Choppers. Le motard-piéton quitta bredouille le rayon des surgelés se dirigeant vers l’amalgame des croustilles, il avait la tristesse et le regard de Demetan allant jouer de la flûte sur un roseau… Pourquoi tant de presse pour une simple pizza?

Parenthèse : Avez-vous déjà remarqué l’étonnante ressemblance entre le Capitaine High Liner et John Player’s, des cigarettes du même nom? Ont-ils pris le même acteur? Du moins, c’est le seul point que ces deux produits ont en commun car on sait tous que l’un cause la mort et que l’autre donne le goût d’aller au petit coin pousser du brun!

Bien sûr, ma mère, la flamboyante Doris de Chicoutimi (qui va aux toilettes la porte ouverte pour ne rien manquer des discussions à la cuisine à notre grand bonheur) m’a toujours dit que les premières « puffs » du matin lui donnent des crampes de caca mou. 1994, un jour quelconque, il y a du poisson High Liner qui dégèle dans l’évier chez moi. Mon chien de l’époque, Pinotte, s’empresse de monter sur l’évier avec l’agilité et la grâce de Guillaume Lemay-Thivierge lors du Match des Étoiles, pour s’emparer du paquet de poisson encore tout mouillé. Il s’est empiffré comme un goret, vil porc! S’en suivit une série de convulsions atroces en plus de spasmes volcaniques entraînant la mort du canin… Ne venez pas me dire que cette excitation mortel du clébard était dû au fait que j’écoutais du Brutal Truth, album « Need to control » puissance 87 sur ma chaîne qui endure 100. Soyez vigilant! Fin de la parenthèse.

J’ai eu ma réponse en voyant le panier de notre monsieur au teint brun cheap.
Son panier était plein de Tostitos, ailes de poulet de la Cage aux (s)porcs et d’une caisse de 24 bouteilles d’urine d’Oprah Winfrey AKA, Budweiser!

Eh oui, le Super Bowl! L’événement de la plèbe. Là où le commun des mortels fait semblant d’apprécier ce sport si viril, une fois l’an, pour se donner une raison de se bourrer le cul pendant que sa blonde est à la maison en train de regarder Loft Story en espérant que son copain puisse être aussi sensible que ces beaux petits jeunes métrosexuels du programme animé par la volubile Isabelle Maréchal

À la caisse, une file d’environ 20 paniers. Devant moi, deux filles qui accompagnent un gars (qui a vraiment l’air de se câlisser des deux filles avec qui il est parce qu’il est trop préoccupé à parler au cellulaire au sujet du match) qui tournent les pages d’une revue typiquement féminine avec des trucs beauté de Mitsou du genre : « Comment te péter les points noirs sans salir ton miroir » et des trucs sexuels salés comme « Ton chum ne veut plus te faire l’amour et ne désire que des fellations? As-tu pensé que peut-être, tu pues de la noune? »

Donc, celle avec les cheveux-moufette dit à celle qui a le toupet sur le côté :
« Moi le Super Bowl, je le regarde pour les pubs! » Ben voyons donc… Faut s’ennuyer en sacrament… c’est comme si je vous annonçais que je regarde « Virginie » pour devenir un meilleur enseignant…

C’est vieux ça… quelques anachronismes mais correct.

En passant, ma blonde me faisait remarqué, l’autre jour en regardant le canal Vente de Maisons que Michel Huberdeau du groupe du même nom…

sdfsdf

… ressemble étrangement…

sdfsdf

… aux frères Dalton!

3 commentaires
  • Patrice
    4 février 2008

    Et à Guy A Lepage.

  • Melanie
    5 mars 2008

    hahahahaha c’est TORDANT !! …. :D

    de sa nièce…

  • Ta mère
    7 mars 2008

    ya pas de Guy A. Lepage la dedans…

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES