BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Super Furry Animals avec Times New Viking et Jeffrey Lewis

Yanick Klimbo Tremblay
23 février 2008

C’est avec une Marie-Claude enceinte jusqu’en dessous du nez que je me suis aventuré, un tantinet réticent envers le concert de SFA. Oui, je vais manquer le nouvel épisode de Lost Saison 4 mais les deux derniers concerts de SFA en terres montréalaises m’avaient déçu par le manque de vitalité versus la fois du concert de la tournée Rings Around the World en 2001… Pas grave, j’y vais tout de même car le dernier album était pas si pire et, j’ai programmé mon VHS pour Lost !

Duncan de Greenland nous offre le balcon quand il aperçoit que Marie-Claude a un ventre aussi proéminent que les fesses de J-Lo. Orgueil ou l’envie de rock, Mc décline l’invitation mais se ravise quelques instants plus tard, question d’avoir les fesses sur autre choses qu’un tabouret.

Une Boréale Blanche en main, nous montons à l’étage. Il est 20h45 et il n’y a pas grand monde en cette soirée frigorifique… mais le tout change de cap vers 22h00 !

Sur scène dès 21h00, Jeffrey Lewis qui est un punk au cœur folk. Il se laisse aller sur une musique agréable aux textes rigolos, raconte des histoires imagées du nom de Creeping Brain grâce à un livre géant, ben pas si géant que ça en fin de compte, juste grand… il est rejoint à un moment donné par un copain au mohawk pour une pièce de Crass car Lewis fait surtout des pièces de ce groupe mais en version folk.

Times New Viking ont eu une vingtaine de minutes pour divertir la foule. Criard mais musicalement, il y avait de bons moments par contre… le meilleur moment de leur courte prestation est sans aucun doute lorsque le guitariste y est allé de quelques riffs de Black Sabbath !


Super Furry Animals
, comme je l’avais décrit dans le BangBang précédent, c’est un groupe de scène. Généralement, ils en mettent plein la vue avec les projections vidéo et costumes folichons mais cette fois-ci, rien de tape-à-l’œil !

Si Metallica avait annoncé avant St-Anger que c’était un retour aux sources, que du brut… eh bien SFA ont fait de même !

Aucuns décors, que des instruments !

Choix de chansons excessivement satisfaisant avec des pièces de tous les albums ou presque…

Moments forts :

The Man don’t Give a Fuck
Juxtaposed With You
Receptacle for the Respectable

Dénudé, pas d’artifices. Que SFA dans ce qu’ils font de mieux… du divertissement musical mais j’aime bien, tout de même, les projections en parallèle avec les chansons…

Prochaine fois peut-être ?

Reportage vidéo:

Partie 2

Partie 3

2 commentaires
  • Josée.
    24 février 2008

    Yanick !

    Tu as presque aussi engraissé que MC.

    Josée

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES