BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Ministry avec Meshuggah et Hemlock

Yanick Klimbo Tremblay
4 mai 2008

Le samedi 3 mai 2008 au Metropolis de Montréal

Le tout commence très mal en passant devant le Metropolis. Je me rends aux Foufs le temps de prendre quelques Boréales Blanches avant le concert avec quelques copains. Dans la file, un ami m’apostrophe. Il est accompagné d’un compatriote de travail, visiblement quelqu’un qui ne sort pas souvent.

En placotant, je dis que je suis vraiment là pour voir et entendre Meshuggah car Ministry, j’ai perdu le fil depuis quelques temps. Pour s’immiscer dans la conversation, l’ami au sens de l’humour douteux et très Guy Mongrain me lance : « Moi, je suis vraiment venu pour MeshuFILLE »

Silence.

Je réponds : « Ouais, est pas pire celle-là… »

Carrément plate. Ceux qui ne la comprennent pas…demandez à votre cousin attardé mental, il l’a compris lui !

Hemlock est un groupe de Las Vegas. Existant depuis une quinzaine d’années, je viens de comprendre pourquoi nous n’avions jamais entendu parler d’eux : C’est très ordinaire.

Grattant dans les tiroirs de Sepultura époque Roots et Soufly, ce n’est pas l’originalité qui étouffe le groupe.

À la télé pendant l’entracte, les images du Canadien en train d’en manger une bonne dernière par les Flyers font souffrir les partisans, agonisant mais pas autant que le veston de Don Cherry, qui arbore un flamboyant chemisier fleuri, aux motifs trop exagérés.

Meshuggah connait un certain succès ici. Tous les amateurs de métal respectent grandement ce groupe dont l’originalité est sans frontières. Ils étaient-là pour en mettre plein la gueule et mission accomplie. Personne n’est resté indifférent hier avec la quantité de riffs vomis à coups de guitares 8 cordes. Moments intenses : Rational Gaze et Bleed.

Pour ce qui est de Ministry, ils en ont garoché plein la vue et les oreilles. Accompagnés d’effets visuels hallucinants, de stroboscopes et d’un écran qui projetaient des images anti-Bush, Al Jourgensen et sa troupe ont offert un dernier tour de piste aux amateurs de Montréal car le C U La Tour est la tournée d’adieu de Ministry.

Bien accompagné par des musiciens de talent, on sent que Tommy Victor (Prong) est celui qui tient le groupe aussi serré.

Le choix des chansons étaient vraiment pour les véritables amateurs qui suivent le groupe jusqu’à dernièrement car si vous y étiez pour la période des années 90, vous êtes retournés bredouilles dans vos chaumières.

Burton C. Bell de Fear Factory y est allé de quelques ritournelles car il accompagne le groupe en tournée, il a même participé au dernier album d’interprétations de Ministry et son projet, Ascension of the Watchers, est signé sur le label de Jourgensen.

Meilleurs moments : So What, NWO, Just One Fix et Thieves.

C’était fort pour les tympans, j’espère que vous portiez de la protection sinon, les oreilles vont encore vous siffler demain au bureau !

Vidéos:

Partie 1:

Partie 2:

2 commentaires

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES