BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Heavy Mtl… le dimanche 22 juin

Yanick Klimbo Tremblay
24 juin 2008

Charmante pluie qui nous accueille en cette deuxième journée de métal… un peu plus crémeux par contre.

Crémeux ?

Oui, la programmation du dimanche versus celle de samedi est plus axée sur le passé et le rock semi-lourd.

En entrant sur le site, nous attrapons la première chanson de Priestess. Prestation forte en décibel, la basse roule à un rythme effréné. Le son est soit excessivement fort en ce début de journée ou c’est le fait qu’il n’y ait pas beaucoup de gens présents pour gober les décibels, mais je le répète, le son est vraiment fort !

Les Montréalais enchainent les nouvelles chansons en symbiose avec les pièces de leur premier disque Hello Master. Comme d’habitude, un solo de batterie est de rigueur et le vrombissement offert par les percussions se marie fort bien avec la légère pluie.

Mikey, chanteur et guitariste du groupe, porte un flamboyant short moulant qui ne laisse pas beaucoup place à l’imagination mais nos regards sont détournés par sa rutilante guitare à deux manches !

Les années ont bien servi Warrant qui a offert une prestation qui a plu à leurs amateurs mais moi, je n’ai jamais été un fan de glam rock de guedailles… kitch, cheveux et attitude dans le temps ont fait place à calvitie, gras et poignées d’amour. Rien de bon à dire selon mon point de vue mais les vrais fans ont bien apprécié le retour de Jani Lane avec Warrant… Rien à cirer !

L’ajout de postes urinoir est une idée géniale. Fini, pour les gars, l’attente interminable aux toilettes portatives bleues ou le pipi sur le bord d’un arbre ! De belles patentes au service rapide !

Malgré ce que l’on peut croire, le monde métal est assez varié. De nombreuses personnes ont bravé les tabous en emmenant leur progéniture… dont moi-même avec ma petite famille !

Photobucket

Drowning Pool représente tout ce que je déteste du métal américain : riffs en répétition, attitude de conquérant militaire du genre « une chance qu’on existe pour vous sauver le cul bande de minus ! » C’est ce que représente ce groupe… et ce qu’il dégage ! Pas capable et pu capable d’entendre leur méga tube et son refrain« Let the bodies hit the floor » Même si le groupe y est allé avec quelques notes de « Cowboys from Hell » de Pantera, rien à faire, cette formation ne m’est aucunement sympathique…

Pour ce qui est de Shadows Fall, j’ai entendu mais pas vu car je me tenais devant la clôture pour Voïvod. Je voulais une place de choix pour cette prestation unique.

Entamant les festivités avec la pièce portant le nom du groupe, c’était dans la poche ! La présence de Dan Mongrain n’est point dérangeante, on ne sent aucun malaise et le gars fait la job de mains de maître ! Blacky joue avec son immense basse étrangement ciselée, oui oui, celle qui a fait sa marque de commerce dans le temps.

Sur la scène, juste devant la batterie d’Away, on retrouve la guitare de Denis « Piggy » D’Amour, le seul véritable absent de cette journée. À la toute fin de la prestation, Denis « Snake » Bélanger s’en est emparé d’une main agile, la surélevant vers les cieux pour démontrer à son vieux comparse que sa musique est toujours belle et bien vivante !

Photobucket

Bref, c’était haut en émotion. Tous ceux qui étaient présent avaient le motton et le poil hérissé…

Vidéo de Voivod:

Un choix de pièces impeccable avec Tornado, Ravenous Medicine, Brain Scan, Tribal Convictions et Astronomy Domine.

Personnellement, je n’aurais aucun problème à ce que Dan Mongrain devienne le guitariste de Voïvod, et vous ?

Il y avait beaucoup moins de gens pour cette deuxième journée mais il faut avouer, d’emblée que la programmation c’est-à-dire le choix des groupes n’était pas aussi vertigineux que la veille. C’est à se demander qui a choisi les groupes en cette deuxième journée…

Anthrax est (était…) mon groupe préféré. De voir ce groupe avec son quatrième chanteur me donnait des sueurs dans le bas du dos. J’avais peur de voir une version karaoké du groupe qui a bercé mon enfance, mon adolescence et ma vie adulte, évidement.

Dan Nelson, c’est le gars. Il fait le travail, pas de doute. Si l’on compare son grain de voix avec celui de John Bush, on peut conclure qu’il est assez similaire. Le gars est énergique, déplace de l’air et comme de raison, Scott Ian, le guitariste à la barbichette colorée, y est allé de quelques pas de mosh et de quelques bonnes répliques croustillantes :

« You can’t spell Montreal without MTL and you cannot spell METAL without MTL! »

Joey Vera d’Armored Saints prenait position à la basse en digne remplaçant de Frank Bello qui, supposément, avait des obligations familiales quoique la rumeur le place, encore une fois, en dehors de la formation new-yorkaise…

Vidéos de Priestess et Anthrax:

Quelques pièces jouées par Anthrax :

Indians
Madhouse
What Doesn’t Die
Safe Home
Room for One More
I Am the Law
Got the Time
Antisocial
Caught in a Mosh

En arrière-scène, je me promenais pour concrétiser une entrevue avec Anthrax et j’ai vu Vince Neil de Motley Crue accompagné d’un garde du corps de 8 pieds 12 pouces ainsi que deux rutilantes jeunes femmes d’environ 21 ans qui étaient avec monsieur Neil, probablement pour ses anecdotes savoureuses et sa bonne humeur ! L’envie d’aller lui parler s’est envolée…

Retour en avant, c’est Three Days Grace. Voulez-vous vraiment savoir ce que j’en pense ?

Disturbed, je trouve que c’est redondant. Toutes les chansons commencent avec un cri qui fait « OuWhaHahaha ! » et s’en suivent des riffs en boucles qui se répètent pour finir par se retrouver, mais inversés dans la chanson suivante.

Pour moi, Disturbed est la version rock américaine de Phil Collins et je ne dis pas ça parce qu’ils ont repris Land of Confusion de Genesis… Pas ma tasse de thé, mettons mais les gens qui aiment le groupe ont bien répondu à l’appel du « OuWhaHahaha ! »

Une chose m’épate des zélés qui agissent comme agent de sécurité. Vous savez, ceux qui prennent leur jobine trop au sérieux, en plein power trip.

J’explique la situation :

Un gars, sensiblement éméché, dort sur le gazon. Un agent de sécurité le réveille avec l’aide de l’Ambulance St-Jean. Le gars se réveille, il est croche mais debout. Il ne faisait que faire un petit roupillon mais l’agent de sécurité décide qu’il doit quitter le Parc Jean Drapeau.
C’est irréversible, rien à dire et surtout rien à faire. Des badauds et autres quidams s’en mêlent mais l’agent de sécurité, entêté, ne veut rien savoir. Il ne cesse de répéter qu’il doit le sortir et que c’est son travail.

Les gens de l’ambulance St-Jean confirme à l’agent que l’analyse de santé est « correct » et que le gars est apte à rester mais l’agent ne veut rien savoir, il est aussi têtu que Remstar qui veut fermer le département des nouvelles de TQS !

Quelques dizaines de personnes s’en mêlent, des gens qui ne connaissent pas le jeune homme mais qui se porte à sa défense voyant l’injustice flagrante dont il est victime. A la longue, l’agent cède sous la pression du peuple…

Parlant d’agents de sécurité, comment se fait-il que tout au long de cette fin de semaine, chaque agent qui m’a adressé la parole l’a fait dans la langue de Shakespeare ?

Motley Crue est arrivé sur scène sans artifices visuels. Sobres éclairages qui permettent au groupe de mieux cacher son âge ?

Photobucket

Mais malgré l’âge avancé de la troupe, nul ne peut nier que c’était tricoté serré, au niveau du son uniquement, en ce dimanche soir. Oui, on sent qu’il y a quelques petites séquences sonores qui viennent donner un regain de vie au groupe, surtout pour ce qui est des voix d’accompagnements.

Photobucket

Vince Neil est en grande forme et n’a plus vraiment l’air du gros mononc torkure d’il y a quelques années lorsque la bambochade avait pris le dessus sur l’homme. D’un pas agile, il gambadait sur scène et ne manquait aucune note.

C’était solide !

Vidéo:

Quelques chansons jouées… au grand plaisir des dames et autres quadragénaires !

Kickstart my Heart
Wildside
Shout at the Devil
Live Wire
Saints of Los Angeles
Don’t go Away Mad
Same Ol’ Situation
Primal Scream
Looks that Kill
Girls Girls Girls
Dr. Feelgood
Home Sweet Home (rappel)

En bref, organisation sans failles et on souhaite et exige, un retour de ce festival en 2009!

Photos et vidéos :

Yanick Klimbo Tremblay, Luc Beaulieu et Steph Filion

Photos et vidéos de la journée de samedi:

Iron Maiden
Photobucket

Mastodon
Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Type O Negative

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Vidéo de Mastodon

Vidéo Iron Maiden

2 commentaires
  • Carole Bertrand
    25 juin 2008

    Et LA question que tout le monde se pose :
    Est-ce que Pam était backstage ??? ;-)

  • Yanick KT
    25 juin 2008

    Non.. Kat Von D non plus…

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES