BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Canadienne Tailleur… de marde

Yanick Klimbo Tremblay
2 novembre 2008

Il y a un méchant bout que je ne me suis pas tapé un blog de cette envergure. Moins de temps ? Moins le goût ? Moins d’inspiration ? Probablement un mélange des trois…

En ce samedi soir où tout le monde est probablement en mode party d’Halloween, ma blonde a décidé que non, pas de party pour nous, pas de gardienne mais plutôt une raclette et du vin.

Parlant d’Halloween, environ 12 kids (dont 3 ados attardés de 17 ans) seulement se sont pointés chez nous. Il me reste des bonbons pour au moins les 38 prochaines années…

Excellente idée de Marie quoiqu’elle vienne d’aller se coucher, il est 22h30. Ce n’est pas important car ma fille fait des dents et elle a passé une fin de journée haute en chignage. Elle n’a pas assez dormi, ce qu’elle fait habituellement le samedi car elle a ses cours de natation, du genre immersion, drette dans l’eau, face premiere. Ben, comme la pochette de Nevermind de Nirvana

nevermind

Tout un feeling que de sacrer son bébé en dessous de l’eau pour la voir ressortir de là, sans broncher. Les bébés ont le réflexe d’apnée, c’est particulier à voir, moi qui nage encore en petit chien…

Pour en revenir à ma soirée, je vous disais que MC était couchée. De plus, elle s’est clanchée la moitié de la bouteille de vin. Pour quelqu’un qui n’a pas bu plus que deux gorgées d’alcool en une année et demie, c’est normal qu’elle soit amochée. Pas grave, elle dort déjà. Je ne suis pas désespéré car à mon grand plaisir, il y a un concert à PBS, de My Morning Jacket !

Deux question ici, premièrement qu’est-ce que PBS ? C’est un réseau de télévision américain qui fonctionne sans véritable argent, les gens doivent contribuer sous la forme de téléthon. Et ce soir, à Austin City Limits (émission qui existe depuis 34 ans !), c’est My Morning Jacket qui présente les pièces d’ Evil Urges, leur dernier album.

PBS

Qu’est-ce que ce groupe ? Deuxième question en général ! C’est une formation folk-rock qui est très bonne, musicalement. Un peu Neil Young-esque… Je vais laisser les images et le son vous convaincre :

Pub du concert de PBS

« The Way that He Sings »

Allez-vous souvent au Canadian Tire ? Depuis que je possède une maison, j’y vais régulièrement. Tout le temps un cossin à acheter, des trucs pour ma pelouse, des outils et autre marde…

Cet été, après avoir posé ma tourbe, je devais arroser le tout avec de l’eau expulsée par des gicleurs. J’ai mon permis de la ville pour arroser mais il me manque des gicleurs, direction Canadian Tire.

J’en choisi un du genre que tu piques dans le sol, tu le plantes comme un piquet de tente. En spécial à 6.99$ au lieu de 12.99$, dans ma tête, je me dis que ce n’est pas trop cheap car il y en a à 5$ et ensuite, tu poignes une méchante dérinche avec l’ultime gicleur à débit contrôlé à 25$

J’arrive donc chez-nous avec mon gicleur, je lui enligne le boyau dedans, ajuste les bidules en métal pour régler l’angle du jeu d’eau et hop, je l’enfonce dans le sol.

Le tour est joué, j’active l’eau et mon gazon est imbibé d’une belle eau fraîche, fraichement pompée de la ville de Terrebonne.

Le surlendemain, je recommence le même processus mais à ma grande et désagréable surprise, le piquet casse !

Deux jours et déjà scrap, belle marde en spécial. Je décide de retourner chez CT pour échanger le bidule, question de ne pas faire mourir ma pelouse.

« Tu y vas maintenant, là ? En passant, poigne-nous donc du WD-40, y a une porte qui grince. » me dit MC.

« Ouais, ouais. Ca me tente pas mais je ne veux pas attendre, je vais y aller tout de suite, il ne devrait pas avoir grand monde. » dis-je.

Je me rends donc à mon CT local avec mon gicleur dans sa boîte, la facture originale et l’argent CT dans le sac original. En arrivant, je fais l’ultime gaffe à ne pas faire chez Canadian Tire :

Prendre moi-même mon item à échanger.

En entrant, je me dirige dans la section où l’on trouve les gicleurs, j’en attrape un, prend du WD-40 un peu plus loin et je me rends au service à la clientèle. Il n’y a qu’un seul client, le tout se fera vite.

14h47

« Avez-vous un numéro ? » demande la jeune fille.

« Ben non, il n’y avait que le monsieur.. »

« Ca vous prend un numéro… »

Là, je me dis dans ma tête qu’elle va probablement me dire la phrase suivante :

« C’est correct pour c’te fois-ci mais la prochaine fois, prenez-en un… »

Ce qu’elle dit. Je trouve ça chiant par exemple me faire dicter ma conduite par une jeune ado de 16 ans qui fait une job d’été, engagée par sa belle-mère pour qu’elle ne passe pas l’été à rien faire, sauf poter et chatter sur MSN quand il fait 38 degrés Celsius, dans cabane.

Je dépose mon sac blanc sur le comptoir et dis : « C’est pour un échange, je veux échanger ça… »

« …contre ça ! » et place le nouveau gicleur, à côté du sac blanc.

Silence de la jeune fille.

Elle me dit : « Vous n’êtes pas allé chercher ça vous-même ? »

« Oui, question de sauver du temps… »

« Bon… là, je dois caller ma gérante. Aline est demandée au service à la clientèle, Aline ! Ca s’ra pas long… »

« Pourquoi la gérante ? Voyons, c’est quoi le buzz ? » dis-je.

« Elle va vous expliquer, la v’là justement ! »

La jeune fille raconte mon exploit à la gérante, elle fait des signes de tête, acquiesce et vient me voir.

« Vous êtes allez chercher ça vous-même ? » dit-elle en tournant l’écran de l’ordinateur.

« Ben oui, question de gagner du temps… »

« Monsieur, maintenant, je dois aller vous chercher sur les images vidéos ! » dit-elle, autoritaire.

« Pourquoi, comment ça ? »

« Pour prouver ce que vous me dites ! Racontez-moi ce que vous avez fait, au complet et n’oubliez aucun détail. »

Bâtard, je me semble que l’inquisition espagnole était moins virulente que ça…

« Je suis entré, j’ai pris un gicleur là-bas, ensuite du WD-40 et je suis arrivé au comptoir, ici. »

« Ah non, je dois vous chercher à 4 endroits en plus… » dit-elle.

Je ne comprends pas, je bouille et je commence à perdre ma bonne humeur légendaire.

« Comment, 4 endroits et pourquoi, gériboire de Crisco »

Ce sont mes sacres mais version polie…

« Ben, c’est pour prouver, monsieur, que vous ne tentez pas de nous faire un échange frauduleux. » dit-elle.

Elle cherche sur son ordinateur avec l’avance rapide.

14h56

« Quoi, de quoi me parlez-vous madame ? » demandais-je.

« Qui me dit que vous n’êtes pas arrivé ici avec votre facture et avez pris un objet semblable à celui de la facture pour vous faire rembourser par la suite ? »

« Crisse, j’ai autre chose à faire que de frauder Canadian tire pour 6$ calisse… »

Oups, je viens de perdre mes sacres de politesse.

« C’est votre erreur monsieur et ça ne sert à rien de vous énerver… »

Elle cherche.

Je dis : « Ben là vous êtes aux environs de midi sur votre ordi… Je suis arrivé il y a 10 minutes ! »

« C’est-à-dire ? »

« Ben, commencez donc votre recherche aux environs de 14h30 pour ne pas prendre de chance, sinon, je vais devoir fermer le magasin avec vous autres vers 21h30… »

Elle allume sans me remercier de ma grande vigilance mais tourne l’écran légèrement pour que je cesse de fouiner.

Avance-recule-avance et recule… 15h22

« Vous ne me trouvez pas ? Regardez, j’ai un t-shirt noir de Pig Destroyer et j’avais un sac blanc… » dis-je.

« Monsieur, vous n’êtes pas le seul à porter un t-shirt comme ça avec un sac blanc, merci… »

Me semble qu’il doit y avoir de nombreux fans de Pig Destroyer à Terrebonne encore, ce n’est pas un shirt de Kaïn

Je me vois à l’écran !

« Là, chu là, recule ! »

Enfin, je me vois, entrant dans le magasin ! Elle pèse sur pause, grossit l’image, un gros plan sur le sac et confirme que j’ai le sac… 15h38

Mon calvaire va finir… enfin !

« Bon, c’est bien vous. Pas de doute, je peux bien vous identifier ! » dit-elle.

« Bon, ok, vous me faites l’échange maintenant ? »

« J’ai pas fini, il me reste à vous trouver encore à 3 autres places dans le magasin… »

Elle a terminé vers 15h55. Son dossier était complet.

J’ai fait mon échange, acheté ma canisse de WD-40 et j’ai quitté l’établissement écoeuré de toute cette belle niaiserie…

Un conseil, lorsque vous avez un truc à échanger ou à retourner dans n’importe lequel magasin, agissez en épais qui ne sait pas où se trouvent les gugusses que vous cherchez, rendez-vous plutôt au comptoir d’échange et laissez-vous servir comme un roi… en autant que vous ayez votre coupon-caisse !

Aie, trouvez-vous que ces deux pochettes se ressemblent ?

La première est du groupe électro québécois With All Due Respect

wadr

Et celle-ci, du groupe polonais grind Antigama qui a fait un split avec Nyia :

ag

Même genre d’image, hein?

Le jour et la nuit sur les photos… et dans le son aussi!

3 commentaires
  • Luc-ien
    2 novembre 2008

    Cacanadian Tire est vraiment le pire magasin de marde au monde. Fais-moi penser de te conter la passe de mon Simoniz à pression quand on aure du temps à perde.

  • marie-claude
    10 novembre 2008

    Tu as oublié de dire qu’à ton retour à la maison, en installant ton nouveau gicleur, tù l’a brisé à nouveau et que tu as fini par acheter « l’ultime gicleur à débit contrôlé à 25$ »

  • pitbull
    14 novembre 2008

    lol je rit a tout les fois je lis té blog continu pi decourage toé pas une chance que cétai pas un echange ché futur shop taurrais pu de cheveux a+.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES