BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

(Critique concert) Napalm Death avec Toxic Holocaust, Coliseum, Trap Them et Clearwater Deathblow

Yanick Klimbo Tremblay
20 mai 2009

Le système sonore des Foufs n’avait qu’à bien se tenir ce soir avec une présentation forte en intensité et en décibels. Avec la Fête des Patriotes le lendemain, de nombreux métalleux et quelques punks s’étaient donnés rendez-vous… ben, pas vraiment s’étaient donnés  rendez-vous, plutôt rejoints par les circonstances d’une passion similaire pour une formation qui allie le métal et le punk depuis des années! Napalm Death a toujours attiré un public très diversifié et avec plus de vingt-cinq ans de carrière, on pouvait dénombrer un certain nombre d’amateurs qui avait plus de 40 ans.

Il est toujours étonnant de savoir que Napalm Death s’en vient en tournée en Amérique du Nord car le leader de la formation anglaise a une satanée peur de l’avion. Est-il arrivé par bateau le mois dernier ? Je n’en sais rien !

Mais il y a une chose que je sais par contre ! Ce concert était très satisfaisant !

Clearwater Deathblow était le groupe invité pour cet arrêt montréalais. Kataklysm ne faisant point la date montréalaise, l’équipe de production locale se devait de trouver une formation en guise de remplacement. Clearwater Deathblow a offert une performance excessivement convaincante d’un grindcore death old school assez musclé et guttural. Même s’il n’y avait que quelques badauds sur place, la troupe montréalaise s’est donnée au coton y allant même de quelques coups d’épaules entre Bedaine aux guitares et Martin Gore aux voix porcines !

Trap Them a impressionné grandement et la troupe est probablement reparti avec quelques dollars en plus dans ses poches car il ne restait plus grand-chose à la table de marchandises à la fin du concert. Amalgame très intéressant d’un death à la vieux Entombed et aux influences punks crasseuses, ce groupe décape en concert, pas de doute sur le sujet. Le chanteur, Ryan McKenney, n’a pas la langue dans sa poche et ne s’est pas gêné pour invectiver la foule au caractère morose, selon lui. Il grimpe comme un chimpanzé et ne se gène pas pour chanter dans la foule…ce qu’il a fait 90% du temps !

Il était difficile de regarder le bassiste de Coliseum. Personnage aux mimiques dérangeantes, il me causait un certain malaise, j’étais comme, gêné pour lui, mettons… Sensation étrange que de voir ses mouvements oscillants qui mélangeaient l’art du ballet avec un enthousiasme certain pour son instrument. J’ai vu à quelques reprises ce groupe en concert mais à chaque fois, je n’embarque pas vraiment… pas ma tasse de bière, non, vraiment pas.

Vidéos de Clearwater Deathblow, Trap Them et Coliseum

Toxic Holocaust a causé toute une surprise en cette soirée où l’on ne s’attendait pas à être renversé de la sorte par un groupe en support. Une bonne leçon de thrash métal, très efficace et fulgurant, Joel Grind et son groupe impressionnent par la grande qualité des pièces qui sonnent comme des trucs du passé mais à la sauce du jour ! La prestance de ce dernier me rappelait celle de Danko Jones, ce qui veut dire que le gars looke sur scène et il aime les demoiselles, pas de doute sur ce sujet aucunement épineux. Ce type attire une certaine trainée de poupoules derrière lui, je n’ai jamais vu autant de filles se laisser aller de mouvements impétueux sur du thrash métal de la vieille école!

Les Foufs étaient chauffés à bloc pour Napalm Death, les effluves malodorants flottaient dans les airs avec les vapeurs des broues fortement consommées en cette soirée enivrante. Le groupe n’a pas déçu y allant de quelques pièces de son dernier album seulement mais tapissant la soirée de leurs classiques qui ne vieillissent pas d’un iota. Mark Barney Greenway, qui aura bientôt 40 ans, ne semble pas vieillir malgré des allures de mononcle et ses propos sont toujours aussi acerbes qu’en 1991, égratignant au passage les grands de ce monde en plus de sa nouvelle tête de turque, Dick Cheney !

Vidéos de Toxic Holocaust et Napalm Death

Entassée et légèrement indisciplinée, la foule a bien réagi et tous les groupes semblaient excessivement satisfaits par leur arrêt montréalais. Certains groupes racontaient que la tournée n’avait pas attiré un grand nombre de spectateurs mais que le concert de Montréal était un peu, le cerise sur le sundae, jusqu’à maintenant !

Est-ce que le concert de Québec du lendemain et dernier de la tournée, était mieux ?

Ca, c’est une autre paire de manches !

Merci à JF Michaud d’Extensive Enterprise.

2 commentaires
  • Fred
    21 mai 2009

    Bonne critique je suis d’accord avec toi man. Tes vidéos sont bon, as tu une caméra de pro? Moi, j’étais dans le pit pendant napalm tout le long. C’est sur que sa puait.

  • Yanick TTTT!
    21 mai 2009

    Non, un petit appareil Sony ordinaire!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES