BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

(Critique concert) ISIS avec Pelican et Tombs

Yanick Klimbo Tremblay
14 juin 2009

 

 Le samedi 6 juin au National de Montréal

Malgré une forte consommation de houblon en début de journée lors du Mondial de la Bière, j’ai tout de même réussi à me rendre au concert d’ISIS. Rien n’aurait pu m’empêcher d’y aller ! Ben, en vérité, oui, certaines choses auraient pu m’en empêcher mais ma fille et ma blonde était en dehors de la ville !

Deuxième soirée au National en une semaine mais cette fois-ci, la salle est beaucoup plus achalandée que lors du concert de Doves.

Tombs propulse un métal lourd et très efficace. Nous arrivons pour les deux dernières chansons et je suis excessivement convaincu de ce que j’ai entendu.

Pelican et son rock/métal instrumental est toujours une valeur sûre. En tournée pour présenter son tour dernier EP, Ephemeral , le groupe de Laurent Lebec cartonne, comme diraient les Français.

Malgré un taux d’alcoolémie très avancé, je m’impressionne moi-même en ingurgitant de nombreuses bières au National. Est-ce l’enivrement du rock ou suis-je une éponge à bamboche?

Hum…

Je suis resté à l’étage inférieur, je ne suis pas monté au balcon question de ne pas m’endormir sur une banquette. Au contraire, je m’avance assez près de la scène pour voir ISIS.

Heureusement que je porte des bouchons de fortune, ce qui consiste en une napkin déchirée en deux parties égales que j’ai enfoncée dans mes oreilles. Hall of the Dead  est servie en guise d’introduction à cette soirée. Aaron Turner, chanteur et guitariste du groupe, porte un rigoureux afro en plus d’une barbe qui ferait rougir d’envie Pôpa de La P’Tite Vie. Même si ses voix dites plus normales ne sont pas toujours très justes, nul ne peut nier l’émotion qu’il dégage lorsqu’il chante. Mais c’est en mode beuglage qu’il excède, avec la carotide sur le bord d’éclater…

Il y a longtemps que je n’avais pas passé un concert au complet à faire des mouvements répétitifs de OUI-OUI, des gestes simiesques mêmes ! J’étais vraiment dans l’ambiance et ISIS a délivré, offert une bonne dose de, ben, appelez ça comme vous voulez avec des termes comme post-rock metalgaze ou post-hardcore Neurosien…peu importe, pour moi c’était du métal émouvant, tiens j’aime cette appellation!

Au rappel, The Beginning & the End… cette chanson porte bien son nom. Sortie des gars d’ISIS, sortie de la foule. Je ne suis pas dans un coma éthylique, direction chez Fred où nous attend une petite fête.

Heureux et choyé, ma tête hoche encore, avec en tête les mélodies d’ISIS que j’ai peut-être vu et entendu en concert pour la toute dernière fois…

Merci à Dounia de BSTB

Vidéo de Luc Beaulieu… avant qu’il ne fasse un petit roupillon… (rollins75 sur Youtube)

À venir cette semaine sur Chanceux comme un Quêteux:

Critiques de Cds d’un tout nouveau genre, regardez bien !

En plus de la critique du concert de Mayhem et dans le même ordre d’idée, critique du Virgin Fest avec New Kids on the Block, oui oui, j’y serai ! Vous n’avez pas la berlue  et je n’ai point changé d’orientation sexuelle!

 

 

Attlia Csihar, chanteur de Mayhem en concert…

New Kids on the Block en concert… très fag!

En passant, si vous allez en Europe cet été, soyez smatte et achetez-moi une belle bouteille de vin de la cuvée SAMAEL!

samael_wine

Probablement meilleur que le Harfang des Neiges ou le Château RagoûtIl n’y a pas que Maynard de Tool qui s’y connait en raisins!

Destruction lancera un album en concert, The Curse of the Antichrist. Voici la pochette!

 dest_curse
Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES