BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Critiques et un peu de bluegrass, sauce épicée!

Yanick Klimbo Tremblay
12 juillet 2009

Quelques critiques rapides…

Manic Street Preachers

Journal for Plague Lovers

Sony Import

Je tente encore de me convaincre mais j’en viens à la conclusion suivante malgré une volonté puissante de ma part, je n’apprécie pas vraiment le dernier album de Manic Street Preachers. À bâbord le petit côté enthousiaste, pop et enjôleur de Send Away the Tigers, la facture livrée sur ce disque se rapproche beaucoup plus de Holy Bible, l’album le plus brut du groupe. Il y a bien quelques titres qui m’intéressent sur ce disque comme Jackie Collins Existential Question Time, All is Vanity ou She Bathed Herself In A Bath Of Bleach mais en général, je trouve les pièces moins léchées, moins travaillées… en fin de compte, je suis amer et déçu ! Pourquoi ? J’aime le groupe en format pop avec des arrangements grandioses je crois, pas en format plus rock avec une production plus crue, ici gracieuseté de Steve Albini. Fait intéressant : Les textes de l’album sont des écrits retrouvés appartenant au guitariste Richey Edwards, l’énigmatique membre du groupe, disparu depuis de nombreuses années !

www.myspace.com/manics

msp

Obituary

Darkest Day

Candlelight Records

Avec une pochette aussi affreuse où l’on peut voir l’Xecutionner se battre avec un dragon enroulé autour d’un arbre, des photos des membres du groupe en train de chiller dont trois sont en bédaine, on ne pouvait pas s’imaginer que l’album serait agréable, oh que non ! Mais ce l’est, c’est du bonbon!  Obituary livre encore la marchandise malgré les années, les nombreux insoumis et les réfractaires. Aucune surprise sur ce disque, le son rasoir des guitares, la voix rageante de John Tardy, les tueries aux guitares au niveau leads de Trevor Peres et Ralph Santolla en plus des rythmiques huileuses de Donald Tardy à la batterie. C’est fidèle au son, fidèle au groupe et c’est excellent ainsi ! Avec ce disque, vous allez faire beaucoup de oui-oui avec votre tête car il est impossible d’être impassible et immobile. Enfin, le groupe s’amène au Québec cet automne, vous savez, cette saison qu’on a depuis un mois ? À Québec le 25 septembre à l’Impérial et à Montréal le 26 septembre, aux Foufounes.

www.myspace.com/obituary

obit1

Coffret CD et DVD

Emperor

Live Inferno

Candlelight

Wow, enfin, après deux mois d’attente j’ai reçu mon coffret d’Emperor avec le DVD du concert au Wacken Open Air en 2006. Le groupe, malgré sa mort et sa résurrection, est très euh, vivifiant sur cette présentation visuelle qui comprend d’habiles jeux de caméra jamais étourdissants et qui couvrent bien des champs allant du très éloigné (les tours de la régie) aux gros plans des musiciens. Le choix des chansons est évidement aussi bien ciselé que le corps d’un mannequin de Victoria Secrets ; tout est là, en masse et à la bonne place ! Ajout intéressant à l’équipe-concert d’Emperor, la présence du bassiste Secthdamon (il est le chanteur et bassiste de Zyklon, la « nouvelle » formation de Samoth) qui propulse de puissants et très gutturaux back vocals, ce qui donne une tout autre dimension aux pièces du groupe. Sur les deux autres CDs, on retrouve l’enregistrement sonore du DVD et sur le premier CD, c’est le concert du festival Inferno, en Norvège qui comprend un setlist un tantinet différent car le groupe a joué, lors de cette soirée, les pièces Wrath of the Tyrant et Ye Entranceemperium en plus d’avoir ajouté Opus a Satana en guise de pièce pour la sortie de scène. Si vous n’aimiez pas le sentiment de claustrophobie causé par Emperial Live Ceremony, vous n’avez point à vous inquiéter avec ce DVD !

emp_live_dvd

Découverte !

Le magazine Decibel m’a fait découvrir une formation bluegrass très particulière. Certains pourraient même affirmer que c’est l’équivalant métallique de Lost Fingers mais c’est un peu limitatif, et ça me ferait chier ! Le groupe que je vous présente se nomme Slaughter of the Bluegrass et les musiciens du groupe aiment reprendre des pièces death métal pour ensuite les transformer, les retravailler pour qu’elles deviennent des hymnes jouables au banjo ! Ouverture d’esprit requise.

Voici leur version de Blinded by Fear du groupe At the Gates

 
Et Punish My Heaven de Dark Tranquillity

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES