BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Osheaga… reprendre les rennes !

Yanick Klimbo Tremblay
2 août 2009

Coldplay_20090801_byPatBeaudry_052

Il n’y a pas à dire, l’organisation du Osheaga a repris les rennes du bolide en ayant Coldplay cette année. Les plus puristes criaient au scandale en ayant un groupe trop populaire mais il était temps, cette année, de renflouer les coffres si l’on veut perpétuer l’héritage de ce festival pour quelques années encore!

Il ne faut pas se le cacher, les trois premières années n’ont pas été très avantageuse au niveau des gens qui franchissaient les tourniquets. Cette année, l’organisation devait faire un très gros coup et il se devait d’y avoir achalandage aux comptoirs de billets.

Mission accomplie avec une foule d’environ 30 000 personnes pour cette première journée. Avec l’annulation de Beastie Boys pour le lendemain et une météo de morveux, il est évident que l’espoir vient d’en prendre pour son rhume…

Apitchou !

 eagledeathmetal_20090801_byPatBeaudry_001

Comme de raison, journée en famille pour moi et ma petite famille. Ma fille aime la musique et rien ne nous empêche d’assister à des concerts. Nous arrivons pile pour le concert d’Eagles of Death Metal qui propulse du Rock N’ Roll assez Boogie Woogie ! Non, ce n’est pas Josh Homme derrière la batterie mais plutôt son compatriote Joey Castillo, batteur de Queens of the Stone Age et ancien membre de Danzig et de Sugartooth. C’est très ensoleillé et je regrette pratiquement mon choix d’avoir décidé de porter le pantalon… La pièce qui obtient le plus de réaction est I Want You So Hard (The Boys Bad News) Très coquin comme groupe, les Aigles viennent de gagner de nouveaux fans !

Elbow baisse le cran au niveau de l’intensité avec son rock britannique très atmosphérique. Très Doves au niveau du son, surtout pour ce qui est de la voix, Elbow présente un groupe très complet avec musiciens multidisciplinaires surtout grâce à la présence de deux choristes/violonistes qui offrent un accompagnement qui englobe le son.

 Elbow_20090801_byPatBeaudry_005

« Nous sommes de Manchester, là où il pleut sans arrêt. C’est bien d’avoir une aussi belle température et vous êtes tous très beaux ! » a lancé Guy Garvey, chanteur d’Elbow.

C’est avec un 15 minutes de retard qu’est arrivé sur scène le groupe montréalais The Stills. Le groupe, qui a eu le privilège d’ouvrir pour Paul McCartney l’an passé, a offert une prestation enivrante. Arborant de beaux costumes de couleurs différentes, la troupe est solide et habile. Il aurait été tout de même plus intéressant d’avoir plus de petits commentaires en français entre les chansons… patriote, va !

 

theStills_20090801_byMartinThibault_023 

« Quoi de plus génial que de quitter son appartement pour prendre le métro et venir jouer ici ! » a lancé Tim Fletcher, chanteur de The Stills.

La surprise de la journée est sans aucun doute The Roots ! Le house band de l’émission de Jimmy Fallon, cet ex Saturday Night Live qui anime un programme de fin de soirée à NBC, donne tout un spectacle. Ce groupe a le don de réunir tout le monde, chaque personne dans la foule en a eu pour son argent.

TheRoots_20090801_byPatBeaudry_007

À la base, c’est du hip hop mais concocté avec de véritables instruments. Les membres du groupe sont de véritables virtuoses sur leur instrument personnel. Le joueur de tuba/saxophone, affectueusement prénommé Tuba Gooding Jr se démène sur scène, quand il ne joue pas, il se dandine de gauche à droite. Et que dire du batteur Questlove, qui, malgré quelques kilos en trop, bat les peaux comme un démené ! À la guitare, Captain Kirk a attiré les regards de tous ceux qui adore gratouiller la six cordes car il tire en gériboire !

TheRoots_20090801_byPatBeaudry_033

En plus de leurs propres chansons, The Roots incorporent de nombreux extraits musicaux d’autres artistes dans leurs mélodies comme « Iron Man » de Black Sabbath, « Bad » de Michael Jackson, « Sweet Child O’ Mine » de Guns & Roses, « Bad to the Bone » de George Thorogood et « Immigrant Song » de Led Zeppelin !

 TheRoots_20090801_byPatBeaudry_044

La tête d’affiche de la soirée, Coldplay, y est allée d’un feu roulant de succès. Toutes les pièces étaient fredonnées par l’immense foule qui était sous le charme, dès la musique d’introduction. Imaginez lorsque de gigantesques ballons jaunes sont apparus de nulle part pendant Yellow, c’était l’extase totale.

Coldplay_20090801_byPatBeaudry_026Malgré une scène aux proportions démesurées, le groupe l’occupe bien grâce à d’habiles déplacements et des éclairages époustouflants. La présence d’écrans géants, nous montrant les moindres racoins où peuvent se trouver les musiciens, aident énormément notre appréciation du concert, surtout en format festival. Bonne décision d’avoir de nombreux emplacements pour certains instruments, comme un piano à droite de la scène où Chris Martin a interprété The Hardest Part, en solo.

Coldplay_20090801_byPatBeaudry_018

De plus, le groupe s’est retrouvé à ce même endroit pour une version très électro1980 de God Put a Smile Upon Your Face. Mais ce qui a fait flipper la foule, c’est lorsque le groupe s’est retrouvé comme par magie, sur une petite scène aménagée près de la console. Profitant des feux d’artifices des Mondiaux Loto-Québec, la diversion était géniale, car chaque badaud avait la tête en direction du ciel, direction Est ! Coldplay a zigonné quelques trucs dont une version un peu opportuniste, de « Billie Jean » de Michael Jackson et une petite pièce dont les paroles semblent improvisées sur le moment. La version de ce soir parlait de la lune brillante, des feux qui illuminent le ciel, de Montréal et de la province de Québec.

Moment particulier demandé par Chris Martin, du jamais vu pour moi, une vague de cellulaire ! Tous ceux qui avaient un cellulaire devaient l’ouvrir et faire la vague, comme lors d’un match du Canadien.

Que des succès joués par le groupe!

Journée très complète que cette première d’Osheaga !

Comme à chaque année, je me dois de féliciter l’organisation du festival. C’est très propre, le site est bien entretenu par l’équipe nombreuse et efficace. Chapeau pour le choix des concessions alimentaires sur place.

Osheaga, un modèle à suivre. Un festival qui a sa place et qui doit survivre !

J’adore !

Mais je veux mon Heavy Mtl l’an prochain par contre !

Crédits photos: Eagles of Death Metal, The Roots, Elbow et Coldplay: GEG & Pat Beaudry.  The Stills: GEG & Martin Thibault

Un commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES