BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Baroness… peu de mots, plein de rock! (entrevue)

Yanick Klimbo Tremblay
2 septembre 2009

BARONESS_LOGO2

À chaque année, j’ai l’opportunité d’entendre de nombreux albums, certains sont ordinaires tandis que d’autres, font le tour de nombreuses fois dans mon lecteur. Pour ce qui est de Blue Record, de la formation américaine Baroness, c’est le cas. Leur dernière production passe le test haut la main et il semble que ce disque passera l’épreuve du temps ; je sens que je pourrai encore écouter ce disque dans de nombreuses années et le trouver encore pertinent. Les attentes sont énormes envers Blue Record et je peux confirmer que les attentes seront comblées. J’ai eu la chance de m’entretenir avec Summer Welch, bassiste du groupe. Malgré qu’il soit très fier de faire parti de ce groupe et des albums produits par Baroness, il demeure très réservé en entrevue quand vient le temps de parler de tout ce qui entoure cette formation… question de garder l’aura mystique autour d’eux?

Vous vous dirigez vers une toute nouvelle direction musicale avec ce disque, pas vraiment nouvelle mais il semble que l’album est plus clair musicalement. C’est rock mais en même temps, les nombreuses subtilités au niveau des harmonies qui se retrouvent ici et là en font un album plus stable, si je peux m’exprimer ainsi. Est-ce que la venue de Pete a quelque chose à voir avec ce tournant, étant donné qu’il est le petit nouveau ?

Pete est une de nos vieilles connaissances, un ami de longue date. Nous avons grandi ensemble et joué dans quelques groupes avant cette version de Baroness. Son intégration au groupe s’est fait de manière très naturelle. Oui, je peux dire qu’il a apporté des idées très rafraichissantes qui ont pris une place plus qu’importante sur l’album, c’est certain. Lui et John se complètent bien au niveau musical et la manière de jouer de Pete est très organique, ce qui n’est pas à négliger. Je peux dire que sa venue est très appréciée !

Vous avez des pièces excessivement heavy sur l’album comme Sweetest Curse ou A Horse Called Golgotha. En même temps, on retrouve des pièces très mélodiques comme Steel That Sleeps the Eye et Blackpowder Orchard. Comment garder une balance aussi stable à ce niveau ? Il semble que le tout est si bien dosé ! Est-ce que vous prenez le temps de vous asseoir et de discuter au sujet d’avoir les deux sonorités ou bien c’est tout simplement une chose naturelle chez Baroness ?

Nous avons toujours incorporé une sonorité plus puissante en combinant aussi une bonne portion mélodique. Je crois que c’est quelque chose que l’on fait de manière intentionnelle mais en même temps, c’est très naturel pour nous. Nous avons l’habitude de jouer ce que nous ressentons et le tout se transpose dans ce que tu entends. Une balance est définitivement nécessaire. Nous essayons de garder cette balance dans notre musique.

Avez-vous l’impression, le sentiment, que vous allez arriver à de nouveaux sommets avec ce disque ? Je dis ça dans l’optique que Blue Record est probablement l’album qui va vous mettre sur la mappe, comme l’a fait Leviathan pour Mastodon, par exemple.

Personnellement, je n’approche pas la musique avec ce fond de pensée qui implique de devenir populaire. C’est toujours fantastique quand tu sais que tu as aidé à créer quelque chose qui rend les gens heureux ou excités. Mais en même temps, ce n’est pas sain d’avoir de trop grosses attentes envers un truc qui n’est pas encore réel car le disque n’est pas sorti encore ! Je m’implique énormément dans la musique que nous créons, nous quatre. Je ne peux pas assumer que ce disque aura un succès phénoménal mais je sais une chose par contre, nous sommes tous très fiers de Blue Record, probablement encore plus satisfaits que par le passé avec nos autres productions. Nous avons tous mis un petit quelque chose d’additionnel dans cet album, nous avons tous poussé un peu plus que par le passé. C’est un album honnête et j’espère que les gens vont l’apprécier et qu’ils vont le prendre comme il est pour se créer leur propre idée !  

Les ombles ou poissons-chats semblent très important sur ce disque. Quelques pièces sont en relation avec le poisson-chat et on en retrouve même sur la pochette de l’album. Est-ce que vous avez des histoires de pêche à raconter, comme Primus ? Est-ce que la pêche est un sport que vous appréciez ?

John aime bien inclure de nombreuses images dans ses créations pour nos pochettes de disques. Les images que John utilise représentent des éléments très personnels de nos vies à chacun… C’est étrange dans un sens, mais c’est vraiment efficace !

BLUERECORD_RGBBlue Record

John Baizley est très occupé avec son autre « job » qui consiste surtout à créer des pochettes d’albums car il est un artiste très recherché maintenant. Est-ce que la dimension de création artistique et visuelle de John entre en conflit avec le temps qu’il peut concéder à Baroness ?

Il est occupé à longueur d’année! Comme tout travail fait de manière passionné, tu dois créer une balance entre tout ça pour te permettre d’avancer. John est très discipliné et il parvient aisément à balancer le tout.

skeletonwitch

Pochette de Skeletonwitch
phantom_limb_LP_largeet celle de Pig Destroyer, deux oeuvres de John Baizley

Vous avec toujours deux personnes ou personnages sur les pochettes de vos albums. Est-ce un hasard ou un truc intentionnel ?

C’est intentionnel mais malheureusement pour vous, chers lecteurs, c’est tout ce que je peux vous dire…

Baroness_-_Second_(album_cover)cover_16391542009CD_BookletBaroness_-_First_(album_cover)

Baroness, les albums changent... le nombre de personnes reste!

Il y a de ça quelques mois, vous êtes venus à Montréal, je crois que c’était votre première visite, c’est ça ?

Non, nous sommes déjà venus quelques fois auparavant.

Des chances de vous revoir bientôt ici ? L’accueil que vous avez reçu à la Sala Rosa était très chaleureux !

Montréal est toujours l’une des places que l’on recherche lorsque l’on fait un itinéraire de tournée. Nous avons de bons amis dans votre ville qui nous reçoivent cordialement, à bras grands ouverts ! J’espère pouvoir y retourner bientôt, on travaille sur notre prochaine tournée, justement !

GLJohnson3GL Johnson (photo)

Blue Record de Baroness sera disponible en magasins le 13 octobre!

2 commentaires
  • Mike Savard
    4 septembre 2009

    «J’espère pouvoir y retourner bientôt, on travaille sur notre prochaine tournée, justement !»

    Aucune date est prévue pour Mtl dans la vingtaine de dates qui viennent de sortir…maudit licheux! :p

  • Kristof G.
    4 septembre 2009

    Croisons nos doigts! Beau boulot Klimbo!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES