BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Critique de l’album de The_Network « Bishop Kent Manning »

Yanick Klimbo Tremblay
17 septembre 2009

The_Network
Bishop Kent Manning
Metal Blade

Aussi grinçant au niveau de la méthodologie musicale que Dillinger Escape Plan et Converge, ce groupe pousse la charrette dans la même direction avec un métal hardcorifié fort en déficit d’attention, c’est hyperactif et vif ! Produit par Kurt Ballou de Converge, quel hasard,  Bishop Kent Manning ne fait que suivre une recette déjà bien préétablie mais il reste que les ingrédients sont très épicés. Il n’y a aucun répit sur ce disque, c’est toujours à la puissance excessive malgré quelques changements de tempos harmonieux qui nous replongent par la suite dans un tourbillon mécanique mais bien ciselé à la perfection. La seule pièce qui donne un certain répit est Corpse Paint et ses mesures musicales plus lentes mais toutes aussi lourdaudes. Dix chansons gueulées, inspirées par une nouvelle littéraire au sujet d’un homme qui pratique le métier de télévangéliste, un peu comme Alberto Carbone, Jim Baker ou Jimmy Swaggart, ayant l’incroyable conviction qu’il est un intouchable, un envoyé de Dieu ! Les textes sont la force de ce disque car il s évoquent des thèmes variés comme les regrets, l’avarice et la foi aveugle envers l’Église. Album ravissant à suivre avec les paroles !

http://thenetworkmusic.com/

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES