BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Azaghal « Teraphim » (Critique CD)

Yanick Klimbo Tremblay
28 septembre 2009

Azaghal
Teraphim
Moribund Records

Froideur finlandaise, Azaghal rajoute du frimas sur le tas avec leur huitième album. J’avais grandement apprécié leur album Omega l’an dernier car le tout me remémorait le vieux Emperor et Immortal. Je peux continuer dans la même lancée avec Teraphim car on ne bifurque pas en terrains inconnus, on reste sur les mêmes steppes enneigées. Dix chansons orientées vers un black ancestral mais qui demeure assez cristallin au niveau de l’écoute, vous ne vous arracherez pas l’oreille lors de l’écoute. Les structures musicales sont intéressantes avec de bons riffs rapides, parfois lourds et quelques solos ou leads insérés aux bons endroits comme sur Uhrattu et la pièce titre. En gros, pour du black cru et sauvage, il demeure qu’une légère dose de mélodie offerte ici, rend l’écoute encore plus agréable. Parlant d’agréable, la partie au clavier avec les chœurs tapissés au fond et la sonorité très sensuelle du saxophone offre la surprise de Teraphim. Sortant de nulle part, on se demande si quelqu’un n’a pas trafiqué le disque…

www.myspace.com/azaghalterrorcult

azaghal-teraphim666

À venir: Entrevues avec Alestorm, Skeletonwitch, Goatwhore en mise à jour du mois de septembre, Dying Fetus, God Dethroned, Azaghal et Hate Eternal!

En plus des critiques de CDs et du concert d’Obituary!

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES