BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Finlande, pays du froid, du suicide et d’Azaghal… (Entrevue)

Yanick Klimbo Tremblay
2 octobre 2009

logo

Faire une entrevue avec un groupe black métal n’est jamais facile. Pas très volubile, les musiciens ont habituellement des réponses évasives et le strict minimum pour ce qui est de la discussion, question de préserver la dimension mystérieuse autour de l’entité musicale. À vrai dire, c’était ma première expérience avec un VRAI groupe du genre, rien de très fancy ou de poppy comme Cradle of Filth. Azaghal est une formation finlandaise qui n’a rien à voir avec le black métal popularisé en nos terres de notre côté de l’Atlantique. Préconisant une sonorité qui salue les grands maîtres du genre, il n’est pas irrégulier de ressentir quelques touches de Bathory, Emperor et Immortal sur les pièces d’Azaghal. Ensemble depuis de nombreuses années, le groupe demeure très obscure encore ici. Enregistrant depuis peu pour la compagnie Moribund, il est grand temps que vous puissiez donner une chance à ce groupe très underground donc pas très accessible pour le commun des amateurs de métal!  Entrevue avec Narqath, guitares, de son vrai nom Tomi Kalliola.

Votre dernier album est excellent, tout aussi bon que l’album précédent “Omega” Vous avez une sonorité très crue mais en même temps, il y a une certaine recherche au niveau de la qualité sonore dans vos productions. Autrement dit, ca ne sonne pas la cacane ! Est-ce quelque chose que vous désirez produire, d’avoir la meilleure qualité sonore pour un album de black métal assez primitif ?

Merci du commentaire en passant. Nous ne recherchons pas nécessairement la meilleure des qualités sonores ou la production la plus professionnelle possible, nous essayons uniquement de trouver les meilleures combinaisons sonores pour chaque album que nous faisons. Le tout dépend de chaque album et je dirais même, chaque chanson car le processus est bien souvent différent de pièce en pièce.

Teraphim, qui est le nom de votre dernier album, est tiré du mot hébreu qui exprime tout ce qui est disgracieux. Quelle est la raison derrière le choix de ce titre ?

Oui, c’est bien ça, c’est bien correct lorsque que tu avances le terme hébreu mais quand j’écrivais les paroles, j’avais plutôt en tête la version de Brian Keene des Mythes de Cthulhu de HP Lovecraft. Le titre est donc relié avec ce concept de Lovecraft mais pas celui en relation avec l’étymologie hébraïque. Dans la version de Keene, Teraphim est le feu qui se retrouve à la fin du monde. La plupart des pièces de l’album sont justement en relation avec les thèmes de Lovecraft.

narqath Narqath... rien d'un enfant de choeur... 

La question évidente, d’où vient le nom Azaghal ?

C’est une référence à Tolkien. Ce n’est probablement pas le meilleur nom pour un groupe black métal… Nous avions besoin d’u nom assez rapidement pour apposer sur les démos lorsque nous avons effectué le changement de nom car à l’origine, c’était Belfegor. Le tout est resté, nous n’avons pas eu l’idée de trouver un nouveau nom et ainsi, repartir à neuf. Au moins, c’est bien meilleur que Nargoventer, qui était le nom du groupe aux environs de 1997 !

En parlant de votre ancien nom, Belfegor, justement, vous l’avez changé car le groupe Belphegor d’Autriche l’utilisait déjà. Avez-vous changé le nom  intentionnellement ou avez-vous reçu une certaine pression de la part de Belphegor, d’Autriche ?

Le tout est venu de nous-mêmes. Quand nous avons vu qu’un groupe portait le même nom que nous, même si sa manière de l’écrire est différente, on se devait de changer.

Je suis du Québec et ici, nous avons des hivers qui peuvent s’apparenter aux vôtres en Finlande. Personnellement, je crois que pour pouvoir créer un black métal plus pur, il faut connaître la froideur du climat. Crois-tu que le climat finlandais et la température ont un rôle prépondérant à jouer dans votre musique ? Est-ce que c’est une influence, dans un sens ?

teraphuim Teraphim, le dernier album d'Azaghal... 

Eh bien, personnellement, je ne suis pas un grand amateur du climat nordique et de l’hiver. Je dirais que je ne sais pas si c’est une influence directe. Probablement que le froid et la noirceur constante de notre pays sont des éléments qui sont enracinés dans nos esprits, dans notre état d’âme… J’imagine que dans un sens, les ténèbres climatiques nous affectent dans tout ce que nous faisons. Notre vision de la vie est plus sombre qu’ailleurs dans le monde…  

azaghal-omega_title "Omega" l'album précédent...

Même si Moribund est une petite compagnie mais excessivement respectée, est-ce qu’il y a des chances de vous avoir en tournée en terres nord-américaines ?

Horna a fait une tournée en Amérique, il n’y a pas si longtemps que ça. Ils sont sur la même étiquette que nous… Donc, il y a de l’espoir. Ca serait fantastique pour nous, sans aucun doute.

www.myspace.com/azaghalterrorcult

Vidéo d’Azaghal pour la pièce « Kyy »

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES