BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Slayer & Megadeth: Rumeur, en plus de la critique de World Painted Blood

Yanick Klimbo Tremblay
6 novembre 2009

slayerlogomegadeth-logo600px-Testament_logo_svgHOF_LOGO1

Rumeur du jour!

Il semblerait, selon certaines sources, que la tournée reportée de Slayer et Megadeth subirait quelques changements. En effet, les formations Machine Head et Suicide Silence seraient remplacées par High on Fire et Testament… rien de moins ! Le tout sera confirmé bientôt et cette tournée se mettrait en branle en février 2010 !

Slayer
World Painted Blood
American/Columbia

“I stab you right between the eyes” (Hate Worldwide)

Ouf, des paroles concises, n’est-ce pas ? Slayer ne peut se réinventer. Intégrité, c’est la ligne à suivre pour le groupe qui ne lance jamais d’albums qui nous surprennent au niveau de la déception. Sur cette nouvelle offrande, la recette demeure la même, ce bon vieux procédé qui a fait, et fait toujours, les beaux jours du groupe. Des pièces virulentes, d’autres plus sombres et des successions de solos de la part de King et de Hanneman, comme je le disais, c’est dans les règles de l’art du groupe. Les pièces de World Painted Blood se divisent en trois catégories : les effrénées remplies d’une rage évidente comme la pièce titre, Public Display Dismemberment et Unit 371,  les glauques comme Playing with Dolls et Human Strain où l’on explore les contrées les plus sombres de la personnalité humaine. Pour la dernière catégorie, c’est celle de la surprise car Slayer offre une pièce déstabilisante par son caractère très accessible. En effet, le groupe signe sa première pièce qui risquerait de plaire à un public de masse, malgré un texte aux nombreux FUCK, qui se nomme Americon. Cette dernière possède une rythmique très entrainante, très punk rock à la limite, qui pourrait même se retrouver dans l’IPod de quelques amateurs de trucs plus légers comme votre cousin de 10 ans ou votre voisin de 48 ans, Pierre-Paul Papineau. Satisfaction, il faut tout de même se rappeler que Slayer n’offre jamais de navet qui risquerait de se mettre la horde d’amateurs à dos. Après tout, la consistance du groupe est telle que nul ne peut en douter. Certains groupes se trompent et finissent par se faire pardonner tandis que Slayer ne se trompe jamais !

www.slayer.net

0Blood

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES