BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Despised Icon: Critique de Day of Mourning

Yanick Klimbo Tremblay
9 novembre 2009

Despised Icon
Day of Mourning
Century Media

C’est fort comme album! Le groupe québécois nous offre son disque le plus diversifié jusqu’à maintenant. Non, le style reste le même mais généralement, une tendance plus death, moins de core dans le son. Mettons que les pièces sont plus ouvertes, il y a même des solos et des leads de guitares très avant-gardistes. C’est plus respirable et nous avons moins l’impression de se taper les mêmes mélodies tout au long de l’album. Aussi, plus vraiment de couinements de truie, Steve Marois se concentre sur ses autres possibilités vocales et ça, je ne m’en plains pas. Pas que ca m’énervait, loin de là, mais ce style très Despised Icon a été re-re-recopié tellement de fois par de nombreuses formations, américaines surtout, qu’il était grand temps que l’on remette de l’ordre dans la cabane. Comme je le disais précédemment, Day of Mourning s’installe dans un univers death métallique surtout, moins tendance métalcore qui devait même tomber sur les nerfs du band à force de se faire cataloguer de la sorte. De surprenantes pièces comme Day of Mourning, All for Nothing et Black Lungs, avec son solo assez accrocheur vers la fin, offrent une déclaration très simple… nous jouons du death métal ! Malgré le départ de deux membres, dont le guitariste Al Glassman qui a intégré les rangs de Job For A Cowboy, personne ne peut dire que les fondations sont touchées. Il faut saluer les couilles de titane de Despised Icon qui offre deux pièces en français sur le disque. Certains diront qu’on ne peut rien entendre de toute façon mais il demeure que les textes sont imprimés dans la pochette. Ce groupe a une carrière mondiale et pourrait ne pas se préoccuper de faire des textes en français, se concentrer uniquement sur la dimension anglophone des textes question de rallier encore plus d’amateurs. Mais non, cette dimension francophone ajoute une saveur au disque et une certaine curiosité pour ceux qui vont dévorer le livret en tâchant de savoir ce que les textes veulent vraiment dire. Il est intéressant à noter que la qualité du français utilisé par le groupe est absolument impeccable, nous sommes loin des jérémiades d’artistes québécois bien établis comme Boom Desjardins avec son français chanté tellement défaillant.

« Dans les moments les plusses pires… »

Qui a dit que le métal était un monde d’incultes et d’illettrés ? Hum, pas besoin d’aller très loin pour s’apercevoir que dans la musique populaire d’ici, nous avons les meilleurs spécimens d’insuffisance linguistique. Regardez Stage Lacroix

À la toute fin, on retrouve la surprenante pièce Sleepless avec ses guitares à la Angelo Badalamenti, comme sur la trame sonore de Twin Peaks, qui pourrait facilement passer pour la première ballade du groupe… jusqu’à ce que le groupe embarque aux environs de la marque des deux minutes pour anéantir ce qui reste de temps à l’album. Inutile de passer à côté, vous vous devez d’avoir cette petite pièce de plastique !

www.myspace.com/despisedicon

di-day-of-mourning 

Vidéoclip pour la pièce titre:


 

Lancement d’album et concert!

despised

Despised Icon fera son lancement d’album le samedi 5 décembre au Medley de Montréal. Ce sera l’un des derniers concerts métal donnés à cet endroit car l’établissement, qui appartient à Garou, fermera ses portes le 31 décembre 2009. Vraiment désolant…

Aussi sur scène lors de cette soirée, Cryptopsy, The Acacia Strain, Trapped Under Ice et Blind Witness.

Une présentation d’Extensive Enterprise.

Bientôt en ligne: Entrevue avec Alex Erian de Despised Icon en direct d’Europe où le groupe est en tournée présentement.

vanna

Autre concert d’Extensive Enterprise: Vendredi prochain, la formation de Boston, Vanna, fera son arrêt montréalais à la salle de l’Underworld. Le groupe sera en tournée québécoise avec des concerts à Trois-Rivières, Gatineau et Drummondville.

www.myspace.com/vanna

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES