BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Dommin: Critique de l’album « Love is Gone » et Mayhem Fest à Montréal!

Yanick Klimbo Tremblay
19 janvier 2010

DOMMIN

Dommin
Love is Gone
Roadrunner

Image, maudite image! Quand tu nous suis, tu ne peux nous laisser en paix. Il ne sera aucunement surprenant que le chanteur du groupe Dommin, Kristofer Dommin, se fasse comparer à Glen Danzig en raison de la houppette qu’il arbore sur la pochette. Digne de l’époque Misfits de señor Danzig, il est évident que c’est la première chose qui frappe visuellement mais par la suite, en poppant le Cd dans votre lecteur, vos oreilles n’ont point hallucinées ; le gars chantouille un tit peu comme Danzig sur My Heart Your Hands, première pièce de l’album. Mais par la suite, on se rend compte que la voix se tasse de l’ombre de l’Evil Elvis et prend une toute autre dimension, celle de Morrissey sur des pièces comme Tonight et Closure!

Crooner métal ?

C’est le terme qui m’est venu en tête pour décrire Dommin. C’est racoleur comme HIM  musicalement avec les rythmiques rock gothiques, les couches de claviers qui enveloppent la production de Logan Mader (ancien membre de Machine Head, maintenant producteur) mais avec un chanteur très habile qui varie son gorgoton avec des nuances nous rappelant, justement, Danzig, Chris Isaak, Morrissey, Morten Harket de A-Ha et Keith Caputo de Life of Agony.

Mélancolique, romantique… c’est aussi réconfortant qu’un chocolat chaud après une promenade en hiver ! Les chansons sont généralement très lancinantes, ça ne déménage pas beaucoup sauf sur One Feeling et New.

On imagine très bien les babines très moelleuses de Kristofer Dommin nous faire des moues en concert en chantant la ballade Making the Most car après avoir vu la photo à l’intérieur du livret, où l’on voit Kristofer Dommin sur un bike faisant une pose à la James Dean/Elvis, on comprend que le gars sait pertinemment qu’il a une gueule à faire craquer les demoiselles. Voyez le vidéo, vous serez charmé(e)s !

Un produit bien intéressant pour l’amateur de rock gothique qui sera comblé… mais surtout l’amatrice car ça sent la thématique très Twilight romantico-gothico patente à plein nez !

Opportunisme ?

Les thèmes de l’album sont basés sur l’amour qui se termine aux premières apparitions nocturnes, la consommation d’un amour si ténébreux qui n’arrive jamais… mais la douleur reste gravée dans le cœur… vous voyez le genre ? Ca fait craquer toutes les louvettes qui ne carburent qu’aux produits dérivés des séries romantico-vampiro comme True Blood ainsi qu’aux vêtements Emily Strange

Mais au moins, c’est écoutable ! Le seul point semi-négatif est la pièce Honestly avec son fond un peu plus trance mais pour le reste, on s’accommode agréablement à la formule.

Dommin sera en tournée avec HIM, quel hasard ! Il y a une date pour Montréal, le 30 mars au Métropolis.

www.myspace.com/dommin

Vidéoclip pour la pièce « My Heart, Your Hands »

Le Mayhem Fest à Montréal!

La tournée «Rockstar Energy Drink Mayhem Festival» s’arrêtera au Parc Jean-Drapeau, à Montréal, le 25 juillet prochain. Korn, Rob Zombie, Atreyu et Lamb of God feront partie des artistes invités.

Sur la scène principale, on pourra voir Korn, Rob Zombie, Lamb of God et Five Finger Death Punch.

Atreyu, Norma Jean, In This Moment et 3 Inches of Blood se produiront quant à eux sur la scène Mayhem.

Sur la scène Jägermeister, on pourra assister à des prestations de Hatebreed, Chimaira, Shadows Fall et Winds of Plague.

4 commentaires
  • sophie
    20 janvier 2010

    hey, il paraît que c’est ta fête… BONNE FÊTE !

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES