BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Between the Buried and Me avec Cynic, Devin Townsend Project et Scale the Summit (Retour sur le concert!)

Yanick Klimbo Tremblay
29 janvier 2010

BTBAM

Le 27 janvier au Club Soda de Montréal

Quand je suis arrivé au Club Soda, je me sentais comme un alcoolique qui retourne dans une taverne pour se bourrer de bières comme un goret aux tétines de sa truie ou bien comme un participant de Biggest Loser qui va s’empiffrer au buffet Chinois après avoir été couronné champion de la dernière saison.

Je n’ai pas assisté à un seul concert depuis le 4 octobre 2009, moi qui avais l’habitude d’en voir au moins un par semaine… au pire, aux deux semaines ! La naissance de mon fils a mis un frein à mes ardeurs métalliques et même musicales, question de logistique, comme de raison. Maintenant âgé de trois mois, mon fils est sage comme une belle image du p’tit Jésus en cartron; toutes les cartes étaient donc en place pour que je puisse me faire un chemin jusqu’à cette soirée, le sourire aux lèvres.

Il m’était impossible de manquer Devin Townsend, un de mes artistes préférés à vie. Même si ma blonde déteste sa musique, elle m’a tout de même donné sa bénédiction pour que je puisse me rallier aux troupes de la horde métallique pour ce mercredi soir teinté de prog métal nouvelle vague.

Les quatre formations présentes ce soir font parti d’un mouvement progressif qui n’a rien à voir avec le terme des années 60-70. On parle maintenant d’une mouvance du genre qui combine des éléments de nombreux styles musicaux mais tout en ayant le métal comme base, solide.

À  l’heure où certains se clanchent le téléroman Virginie, pour des raisons personnelles ou pour apprécier le grand talent de comédien du gars qui joue aussi Ludano dans Lance et Compte, nous réussissons à entendre les 3 dernières pièces de Scale the Summit, formation instrumentale. Le groupe présente un rock/métal de grande qualité qui pourrait aisément se comparer à ce que fait Pelican mais plus, euh… ensoleillé, dans le grain musical. Les membres du groupe semblent, honnêtement, très impressionnés par la réaction du public montréalais. Ils l’ont été encore plus lorsqu’ils sont retournés à leur table de merch où tous leurs albums avaient trouvé preneurs !

Sold out !

Sans grande surprise, je dois confirmer que je me présentais à ce concert pour voir et entendre Devin Townsend. Son nouveau projet, le Devin Townsend Project, a promis de lancer 4 albums en moins d’un an. Nous avons eu droit à deux maintenant, le très calme mais tordu, Ki et le tout nouveau Addicted, qui est beaucoup plus dans les câbles habituels de Devin, en plus d’offrir la voix d’Anneke, l’ancienne chanteuse du groupe The Gathering.

dev

Ce valeureux Canadien était attendu par la grande majorité de la foule qui connaissait le type pour différentes raisons, que ce soit pour sa carrière solo, pour Strapping Young Lad ou sa participation à l’album Sex & Religion de Vai. Affublé d’un beau petit costard ligné, Devin et son groupe ont eu 30 minutes pour se mettre a foule dans sa poche. Et c’est ce qui a été fait car nul n’est resté sur son appétit, Townsend servant le repas à grandes bouchées dans nos gueules affamées.

Le groupe a joué comme s’il était la tête d’affiche, Devin possédant l’art de mener une foule depuis de nombreuses années. L’expérience et le sens de l’humour du type ont été ses atouts majeurs en cette veillée. Malgré un trente minutes trop court, le groupe a visité quelques chansons provenant de quelques albums de Townsend que j’énumère ici :

« Disruptr » de l’album Ki

« Supercrush ! » sur Addicted

« Kingdom » de l’album Physicist

« Truth » sur Infinity

« By your Command » de l’album Ziltoid the Omniscient

Un choix qui peut paraitre étrange pour certaines personnes mais le choix des chansons a été fait en fonction de la tournée, une tournée qui présente des artistes qui adorent combiner les genres et offrir des textures irrégulières, ce que Townsend a fait lui aussi, même si la plupart lui préfère ses pièces plus pop-métal.

D’avoir Cynic après l’énergie déployée par Townsend et compagnie allait jeter une douche froide dans un sens, sur la foule crinquée car l’énergie avait monté d’un cran avec le premier mosh pit durant les chansons du  Devin Townsend Project.

Cynic, c’est de la performance musicale, le tout délivré habilement par des musiciens talentueux mais la prestation demeure excessivement statique, chaque gars regardant le manche de son instrument, à l’exception du bassiste. En plus, Paul Masvidal et sa troupe ont concentré la prestation sur l’album Traced in Air, le deuxième du groupe et le plus flegmatique…

paulM

Les amateurs de la vieille école sont tombés sous le charme du groupe, tout comme lors de leur dernière prestation en ouverture de Meshuggah, l’année passée. Mais il reste qu’avec l’intensité de Devin, Cynic, ça nous a mis sur le down un tantinet… une chance qu’on était accoudé confortablement à une table !

L’attraction majeure était, étrangement pour les plus vieux, Between the Buried and Me. Cette jeune formation explose en popularité d’album en album car elle réunit des gens amateurs de nombreux styles ; des hardcoreux à la fibre dure aux pwells puants qui ne jurent que par Dream Theater en passant pour les fanatiques de death métal.

Le groupe a pu justement s’illustrer sur la tournée Progressive Nation de Dream Theater en plus d’avoir eu la chance de participer au Ozzfest de 2006. C’est à ce moment que le groupe a connu Townsend et lorsque la tournée hivernale de 2010 s’est présentée, Victory a demandé au groupe quels étaient les groupes qu’ils aimeraient avoir avec eux. Sans hésitations, ils ont demandé Devin Townsend et Cynic, deux artistes influents pour eux ! Une belle marque de respect car c’est du donnant-donnant ;  Townsend et Cynic ont la chance de jouer devant un public composé de nombreux jeunes et Between the Buried and Me se ramasse avec quelques vieux grincheux, amateurs des deux autres artistes,  qui vont finir par aimer ce groupe énergique.

J’ai regardé et écouté Between the Buried and Me pendant une heure et j’ai été foutrement impressionné par le jeu des musiciens et la présence forte habile du chanteur qui me faisait penser grandement à Travis Ryan de Cattle Decapitation par ses mimiques, surtout et ses déplacements, allant du devant de la scène jusqu’au clavier. Hétéroclite, juste à voir les membres du groupe au niveau du look, on comprend comment Between the Buried and Me parvient à créer un son aussi ravageur qui combine la voltige de Candiria et les folichonneries de Mr.Bungle. Avec un guitariste qui arbore un t-shirt de Cephalic Carnage et un bassiste qui semble tout fraichement débarqué d’une planche de surf, on voit qu’ils sont influencés par de nombreux éléments ; vivifiants !

La foule a embarqué dès le début et le groupe a pigé dans son catalogue complet pour la satisfaire. Comme première expérience visuelle vis-à-vis Between the Buried and Me, il est évident que j’en suis ressorti charmé et convaincu. Cristie de bon band, point.

Le seul hic : Regardez bien la photo du haut. Je sais que les groupes d’aujourd’hui doivent compter sur de nombreux moyens financiers pour leurs tournées mais est-ce que maintenant, on va voir droit à de la pub, même sur les back drops des bands ? Si ca peut permettre au groupe de mettre du pétrole dans le bus et de baisser le prix des articles de merch, je suis d’accord mais si ce n’est que pour avoir des shoeclacks sur le bras…

Remerciements à Extensive Enterprise

Vidéo de Devin Townsend Project et Cynic

2 commentaires
  • Stéphane
    29 janvier 2010

    Plogue de Vans, mais le bassiste joue pieds nus…

    Maudit bon show!

    D’accord avec toi sur le pacing du show, Devin Townsend méritait de jouer un plus long set et après Cynic, non avant… Tout de même, quel belle soirée métal!!!

  • Yanick Klimbo Tremblay
    30 janvier 2010

    Pieds nus… en fin de tournée, l’odeur doit s’y mêler! Je parle comme ma mère! J’ai remarqué aussi quand je suis monté à l’étage pour prendre quelques clichés.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES