BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

X-Men Origins Wolverine: Critique du DVD et changement de salle pour le concert de The XX et Chantal Kreviazuk, encore des billets disponibles!

Yanick Klimbo Tremblay
3 février 2010

X Men origins Wolverine

X-Men Origins: Wolverine
20th Century Fox
Avec Hugh Jackman

C’est bien la première fois que je fais une critique d’un film en DVD. Il y a une première après tout mais j’aurais pu prendre quelque chose de plus cinglant par contre. Dans la lignée des produits dérivés et autres prequels, j’ai déjà vu mieux. Ce film retrace l’origine du personnage de Wolverine, le plus rebelle et difficile à dompter des X-Men. Le film nous permet de suivre les premiers balbutiements de ce super héros canadien, de son enfance jusqu’à sa vie adulte.

Dotés de super pouvoirs, deux demi-frères mutants décident de fausser compagnie à leur supposée famille après avoir reçu les confidences d’un homme se faisant assassiné dans leur maison…prétendant être le vrai père d’un des garçons, James Logan ou Wolverine, par la suite.

James Logan remarque que ses phalanges laissent paraitre des griffes très puissantes tandis que son frère possède les qualités du tigre aux dents de sabre (Sabretooth) Les deux enfants vont grandir ensemble et  tout au long de leur vie d’adulte, vont combattre durant les Grandes Guerres car ils ne font pas face au vieillissement et ont un pouvoir de régénérescence qui empêchent nos deux frangins de vieillir. On remarque aisément que Victor est plutôt violent comparativement à son frère.

Par la suite, les deux frères se retrouvent avec une équipe de mutants mise sur pieds par le Général Stryker. L’équipe a pour but de commettre de vils larcins et le tout, bien souvent, pour assouvir le besoin de puissance du Général Stryker. James(Wolverine)  n’aime pas les techniques violentes de l’équipe et décide d’abandonner son frère qui lui, se complait aisément dans ce type de boulot où le meurtre gratuit arrive à profusion.

Maintenant bucheron, James vit paisiblement avec sa compagne dans les bois. Cette dernière lui est d’une grande aide car elle réussit à calmer son esprit bestial de chacal. À un moment donné, le Général Stryker revient pour avise James(Wolverine)  que son frère Victor est en cavale meurtrière envers tous les anciens membres de son équipe et qu’il pourrait être la prochaine victime de la folie de Victor. Prenant le tout avec un grain de sel, James ne s’en fait pas jusqu’à ce qu’il retrouve sa compagne morte, tuée des mains de Victor.

La vengeance est donc de mise mais James (Wolverine) doit être plus fort que Victor. Après un cuisant revers, Stryker offre à James de recouvrir son squelette d’adamantium, un métal puissant et indestructible. Encore au stade expérimental, l’expérience sera une réussite sur James qui deviendra… Wolverine.

Le film suit agréablement les livres qui traitaient des origines de Wolverine mais avec quelques petites modifications par contre, comme l’effacement de la mémoire de James Logan qui, dans le livre, arrive un peu après le processus de transformation tandis que dans le film, le tout arrive beaucoup plus tard !

Ce film est pour les grands amateurs de la série en films car les maniaques du comics crieront au scandale.

Il ne serait pas intéressant pour le néophyte de regarder ce film sans avoir vu les trois autres. Ce spin-off reste donc du domaine de la curiosité sans vraiment être un essentiel. Est-ce que cette lucrative franchise en emmènera d’autres ? Il y a de fortes chances !

Dans les bonus du DVD, l’entrevue avec Stan Lee et Len Wein est intéressante car les deux nous parlent de la création à l’origine du personnage de Wolverine, qui a fait sa première apparition dans Hulk, lorsque ce dernier s’est retrouvé au Canada lors d’une fuite quelconque.

Divertissant, ce film sans prendrait beaucoup mieux lors d’une soirée où il passerait à Super Écran sans avoir l’arrière-goût du prix de la location au club.  

ck3

Chantal Kreviazuk ce vendredi!

La talentueuse auteure-compositeure-interprète, Chantal Kreviazuk, sera sur la scène de l’Olympia ce vendredi 5 février pour nous offrir les chansons de son nouvel album intitulé Plain Jane.

Plusieurs chansons d’amour de Plain Jane ont été écrites à l’intention de son mari Raine Maida (Our Lady Peace), dont le premier extrait “Invincible”;   pièce composée il y a 15 ans à la suite d’un grave accident de voiture et une histoire d’amour subséquente avec Raine. Ce fut une période tumultueuse et merveilleuse de sa vie et c’est la première fois aujourd’hui que Chantal en parle.  “J’étais vraiment au fond du baril après l’accident, physiquement et mentalement.  Raine m’a vraiment poussé à m’occuper de ces problèmes. Il m’a laissé le temps de récupérer et  d’être ok avec moi-même. “    

Paru en 1997, le premier album de Chantal s’est vraiment démarqué et fut certifié double platine au Canada. En nomination dans 5 catégories aux Juno, elle remportait le trophée pour « Meilleur album pop » et « Meilleure artiste féminine » pour son album Colour Moving and Still en 2000.

Il reste encore des billets!

THE_XX_RVB_300_2

The XX change de salle !

Afin de mieux répondre à la grande demande de billets, le spectacle de The xx initialement prévu au National, aura maintenant lieu au Métropolis à la même date.

Veuillez noter que les billets déjà émis pour Le National seront acceptés au Métropolis.

http://www.myspace.com/thexx

3 commentaires
  • André Péloquin
    3 février 2010

    Chantal Kreviazuk!? Ça va Klimbo!?

    Pour Origins, c’est vraiment insultant pour un public de nerds. C’est le festival du cameo et le troisième acte est botché à l’os.

    Je pleure.

  • Julie Ledoux
    3 février 2010

    Moi, j’te comprends, Klimbo.
    Chantal, je l’ai aimée dans de le temps de «Under these rocks and stones»… bon, j’avais 13 ans, MAIS C’ÉTAIT BON (Ok là, André Péloquin!).

  • Yanick Klimbo Tremblay
    4 février 2010

    Je suis un maniaque de Chantal, je l’adore. J’ai eu la chance de la voir en concert intime en 2002 et le meet & greet avec photo. Par la suite, sur mon visage, un sourire ravageur de ma part, des yeux aussi gros que des pesos et mon bras qui entourre la demoiselle…

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES