BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Aeternam: L’égyptologie métallique… en version québécoise (entrevue) et des concerts d’Amon Amarth, Cannibal Corpse et Scar Symmetry au Québec!

Yanick Klimbo Tremblay
15 février 2010

Même si les Fêtes entourant le 400e de Québec sont loin derrière, il y a un groupe de la Vieille Capitale qui fête encore car la joie est dans leur tête ! Imaginez le portrait : vous êtes, jeunes, talentueux et avez un groupe de métal. Tout d’un coup, vous êtes signés par l’une des compagnies les plus faramineuses du domaine métallique ! Il y a de quoi fêter ! Aeternam existe depuis peu mais semble avoir l’expérience du vieux loup de mer tellement leur musique est juste et précise. Privilégiant un style death métallique aux fortes influences du Moyen-Orient, il est évident qu’ils empruntent un sentier qui n’est pas inconnu car d’autres groupes sont déjà passés avant eux. La force d’Aeternam est justement de rester fidèle au genre mais en essayant de pousser un peu plus loin. Album surprenant qu’est Disciples of the Unseen, rien n’a été laissé au hasard car la production détonne, les pièces sont épiques et l’ambiance… communicative ! Entrevue avec le groupe.

Vous êtes le deuxième groupe, avec Barnburner, du Québec à signer avec Metal Blade en moins d’un an. Comment en êtes-vous venus à être repêchés par cette équipe métallique, reconnue mondialement ?

Lorsque nous avons terminé l’enregistrement de l’album, nous avons décidé de mettre quelques pièces en ligne sur notre MySpace.  Nous avons, par la suite, reçu de très élogieuses critiques de la part des médias locaux, ce qui a attiré l’oreille de la représentante canadienne de Metal Blade.  C’est très excitant pour nous d’être le premier groupe québécois à signer sur cette étiquette ; nous sommes fiers d’avoir contribué à faire reconnaître le métal québécois sur la scène internationale, et nous savons que désormais notre message et notre musique seront connus à travers le monde. 

Le marché métal est tout de même sursaturé de groupes, à quoi s’attendent les membres de Metal Blade, de votre part en tant que groupe ? Beaucoup de tournées j’imagine…

Certes, cela va de soi.  Pour l’instant, le focus est sur la sortie de l’album, le 16 février.  Il y a déjà quelques spectacles d’annoncés pour l’hiver, et nous sommes présentement en discussions sur les plans pour le printemps et l’été.  Par contre, je ne peux rien affirmer pour l’instant puisque rien n’est confirmé. 

Dans les communiqués de presse et autres descriptions, on compare le son d’Aeternam à celui d’un groupe comme Behemoth, ce qui est tout de même véridique. Quand on regarde les titres de vos chansons, on peut comprendre car il y a les mêmes influences lexicologiques. Doit-on conclure qu’en plus de l’influence musicale, il y a aussi l’influence littéraire ? Autrement dit, vous avez probablement lu les mêmes lectures que Nergal et Karl Sanders de Nile ?

D’une certaine manière, oui.  En ce qui me concerne, avant même d’écouter du métal j’ai toujours eu une fascination pour les anciennes civilisations et la religion.  Quand j’ai rencontré Achraf, ce fut, entre autres, une des raisons qui nous a poussés à composer de la musique ensemble.  On voulait faire passer notre message contre la religion à travers des images et des représentations de l’Egypte ancienne, des Sumériens, et même parfois des Mayas de l’Amérique centrale.  Ce sont en effet des thèmes récurrents chez Nergal et Sanders, mais nous l’apportons à notre manière.

 Karl Sanders de Nile

J’ai appris dernièrement que Karl Sanders de Nile n’avait jamais visité l’Égypte mais il est une véritable sommité dans le domaine des connaissances envers la mythologie  égyptienne. Mais pour vous, d’où vous vient cette passion pour l’égyptologie ?

Je ne peux pas affirmer mes sources, mais pour ce que j’en sais, il y aurait un prix sur la tête de Karl Sanders en Égypte, et ce serait pourquoi il n’y serait jamais allé.  Mais bon, ce ne sont que des rumeurs…  En effet, les paroles de Nile sont très fidèles aux rites des anciens égyptiens.  Nous ne nous considérons pas comme des égyptologues et ne tentons pas de reproduire la réalité de ce peuple.  Comme dit plus tôt, nous utilisons en métaphores les images de ces civilisations pour délivrer notre message avec plus de couleurs. Après tout, les religions Égyptiennes et Sumériennes ont été les premières, et elles ont influencées toutes les religions monothéistes occidentales, donc il semble légitime de les utiliser pour parler de ce sujet. 

 

Disciples of the Unseen a été réalisé par Jef Fortin, le guitariste d’Anonymus. C’est celui qui est derrière de nombreuses productions québécoises comme le dernier Neuraxis. Comment avez-vous procédé pour votre choix de réalisateur ?

Nous avons enregistré une démo chez notre ami Nicolas du groupe Karnaj et c’est en fait lui qui nous a parlé de JeF.  Lorsque nous avons entendu ses réalisations nous l’avons tout de suite contacté afin de discuter de nos aspirations pour l’album.  Il a été d’une aide précieuse.  Comme c’était notre première expérience studio, il a été très compréhensif et bien que nous avions déjà une idée précise de ce que nous voulions, il nous a conseillé dans diverses étapes du processus d’enregistrement.  Le résultat est très satisfaisant. 

Étrangement, la pièce la plus impressionnante de l’album demeure Iteru probablement pour son côté excessivement inattendu. Pouvez-vous nous parler de la conception de cette pièce qui pourrait passer pour une pièce musicale d’un documentaire?

En effet, cette pièce a vu le jour à peine quelques mois avant d’entrer en studio.  C’est Samuel, notre claviériste, qui est arrivé avec cette mélodie que j’ai trouvée sublime.  J’ai donc composé une pièce acoustique autour de la mélodie, et Achraf a écrit les paroles en arabe.  La décision de l’inclure sur l’album fut unanime. 

La pochette de Disciple of the Unseen est grandiose, c’est l’œuvre de Pascal Laquerre, le même qui a fait le Prevail de Kataklysm. Est-ce un ami du groupe ou un choix commun des membres d’Aeternam?

C’est après avoir vu son travail pour Kataklysm et Tormentor Allegoria que nous avons décidé de l’engager pour faire notre pochette.  Ses dessins ont un style propre à lui et nous y avons trouvé une ouverture pour représenter notre album.

Autre belle oeuvre de  Pascal Laquerre

L’avez-vous guidé tout au long de la création ou bien il avait carte blanche?

Nous avions une bonne idée de ce que nous voulions, mais Pascal a ajouté de son propre chef tellement d’éléments et de détails que nous en sommes tombés par terre.  Le dessin est immense, métaphorique et coloré, ce qui selon moi représente bien le côté épique et mélodique de notre musique.  Nous n’aurions pas pu imaginer mieux pour la pochette de Disciples of the Unseen.

C’est Galy Records qui fait votre gérance au Canada, certains doivent probablement se demander pourquoi vous n’êtes pas signés avec eux ?

L’entente avec Galy Records a été conclue après la signature avec Metal Blade, c’est pourquoi nous n’avons jamais eu l’occasion de discuter avec eux pour une signature d’étiquette.  En gros, il s’occupe de notre booking pour le territoire canadien.   

Les dates avec Martyr ont été travaillées par Galy Records de toute évidence mais par la suite, qu’est-ce qui vous attend de plus majeur au niveau des concerts?

En fait, l’album sort le 16 février alors il faut absolument faire quelques soirées de lancement. La première soirée à avoir été organisée est celle à Québec puisque nous sommes de cette ville. Le spectacle a été monté de toute pièce par les gens chez Capitale du Métal. Le choix de l’alignement est vraiment bon et je suis vraiment content de monter sur scène avec cette brochette de groupes. Pour ce qui est du reste de nos activités, elles sont entre les mains de Galy en effet. L’écurie de Galy est très bien pour nous au niveau canadien.  Également, nous ferons partie de la prochaine édition de la Canada’s Music Week à Toronto en mars prochain.   Les détails suivront sous peu pour ce spectacle, et pour les autres quand nous aurons tous les infos nécessaires.

Le Heavy Mtl sera de retour en 2010, il serait intéressant de vous voir-là, avez-vous commencé à tâter le terrain ?

Ce serait certes une belle visibilité.  Nous verrons ce que le futur dira. Il y a énormément de groupes méritant au Québec. Ce serait définitivement un honneur d’être sur ce festival.

Merci pour votre temps !

Merci à vous !

L’album Disciples of the Unseen est en vente dès aujourd’hui !

www.myspace.com/aeternammetal 

Amon Amarth de retour au Québec !

Les gros Vikings poilus d’Amon Amarth reviennent au Québec en avril. Ils seront accompagnés des groupes Holy Grail, une nouvelle signature chez Prosthetic qui donne dans le bon vieux métal et les folkloriques Eluveitie !

Le concert de Montréal est prévu pour le 22 avril au Métropolis et celui de Québec, le lendemain à l’Impérial. Les billets seront mis en vente le vendredi 19 février.

Et Cannibal Corpse aussi !

La troupe la plus sanguinolente revient à Montréal, après un passage en catimini en ouverture de Hatebreed en décembre dernier. En effet, Cannibal Corpse attaquera le Club Soda de Montréal le 27 avril !

Le groupe sera accompagné par 1349, Skeletonwitch et Lecherous Nocturne ! Les billets seront mis en vente le vendredi 19 février.

Scar Symmetry ajouté à la tourné d’Hypocrisy en Amérique du Nord !

Effectivement, le groupe vient d’être ajouté à la tournée nord-américaine d’Hypocrisy. Les dates au Québec sont le 30 mais à Montréal aux Foufounes et le lendemain à l’Impérial de Québec !

2 commentaires
  • Kristof G
    16 février 2010

    Skeletonwitch, j’ai haaaaaaate!

  • Exageidioge
    29 juin 2010

    Hi guys,

    What online fanzines do you read and would recommend? I am a die hard fan of rockabilly.

    For all you emo folks out there I recommend The Enough Fanzine. It is one of the first hardcore zines on the web.

    They have throusands of interviews from the most popular bands all over the world. Check them out online: Enough Fanzine. Best of it all, they are 100% non-profit and just helping the scene!

    Looking forward to your recommendations.

    Regards!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES