BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Arsis: Critique du nouvel album « Starve for the Devil » et des nouvelles sur Job for a Cowboy, »Until the Light Takes Us » et Ex Deo!

Yanick Klimbo Tremblay
4 mars 2010

Arsis
Starve for the Devil
Nuclear Blast

James Malone, la tête pensante de cette unité de puissance qu’est Arsis, a vécu de nombreux moments de découragements pendant les dernières années. Quelques changements de membres, rumeurs à son sujet le propulsant dans les rangs des abuseurs de substances illicites et le fait qu’il agit d’une façon plutôt dictatoriale envers ses musiciens. En réalité, et Malone l’avoue lui-même, il n’est pas quelqu’un de facile à vivre mais le véritable mal qui le rongeait est une certaine maladie qui partage sa vie depuis très longtemps : il souffre d’anorexie. Maladie terrible qui frappe les excessifs de la perfection, il n’a pas été évident pour James Malone d’avouer cette terrible vérité étant donné que les préjugés face à cette maladie sont nombreux et rarement sympathiques car on retrouve pratiquement que des filles souffrant de ce mal. Donc, si un gars, surtout un métalleux, avoue en souffrir, il sera pointé du doigt. Ce qui est arrivé lorsque le groupe a annulé une autre tournée, cette fois-ci pas n’importe laquelle, celle avec Carcass lors de leur réunion !

Mais avec le recul, Malone peut en rire… vous n’avez qu’à regarder le titre de l’album, qui se traduirait aisément par « Jeuner pour le Diable » Oui, il peut en rire mais ce n’est pas un album de rigolade que vous retrouverez. Beaucoup moins axé sur les rythmiques empruntées à Carcass, ce nouveau disque met plutôt l’emphase sur le côté plus thrash du groupe et plus rythmé, aux limites de ce que peut faire Children of Bodom. Comme de raison, la voltige musicale est encore en place mais ce n’est plus l’objectif du groupe comme sur We Are the Nightmare, qui tentait de nous étouffer dans la performance technique.

Il y a une plus grande place de disponible pour les chansons sur cet album. C’est plus aéré et mémorable car les pièces, comme Escape Artist, Forced to Rock ou Sable Rising, ne s’effaceront guère de votre mémoire pour un bout avec leur attitude de conquérant avec de nombreuses possibilités d’attiser les feux dans les foules. Malgré de nouveaux membres, on ne sent pas que l’unité s’est perdue, rien ne s’est dissout car cet album est la suite logique du précédent qui m’avait assez plu.

Thrash métal moderne aux nombreuses subtilités musicale, Starve for the Devil plaira aux amateurs de gossage de guit’s autant qu’aux jeunes en manque d’une prochaine offrande de la part de Laiho et ses copains de beuveries !

www.myspace.com/arsis

Job for a Cowboy de retour à Montréal!

La formation deathcore « préférée » d’Alex Erian de Depised Icon, Job for a Cowboy se paie une tournée où ils seront la tête d’affiche. Il y a un arrêt à Montréal le 30 avril au Cabaret La Tulipe. En ouverture, il y aura les formations Whitechapel, Cattle Decapitation et Gaza.

Until the Light Takes US enfin à Montréal!

Finalement, le Cinéma du Parc de Montréal a décidé de présenter le documentaire Until the Light Takes Us. Ce film présente un portrait de la scène black métallique scandinave avec tous les côtés scabreux, les bons coups et les moins intéressants selon les points de vue de différents membres de ce cercle peu commun.

Le film sera présenté pour une semaine complète, soit à partir du 19 mars. Il est nécessaire que tous les amateurs de métal prennent le temps d’aller visionner ce film, amateurs de black métal ou non, car l’opération visant à avoir ce film ne fut pas de tout repos. Des groupes se sont formés sur Facebook par exemple, pour faire des recommandations (je n’aime pas le terme pressions) sur le Cinéma du Parc. Donc, la communauté métallique doit, comme toujours s’unir pour que par la suite, les documentaires à saveur métal soient pris plus au sérieux, dès leur sortie, sans avoir à remuer ciel et terre pour les avoir sur grand écran.

À moins que vous ne soyez plus attirés par le documentaire Celine Dion : Through the Eyes of the World… mais ça, ne le dites pas !

Ex Deo présente son nouveau vidéo !

Le groupe Ex Deo, mené de mains de maîtres par Maurizio de Kataklysm, vient tout juste de terminer leur tout nouveau vidéo, pour la pièce The Final War (The Battle of Actium) En guise de titillement, le groupe propose un extrait du clip que vous pouvez visionner juste ici, plus bas ! Le clip en tant que tel sera présenté le 15 mars.

Cette pièce est tirée du premier album du groupe, Romulus ; un disque que j’ai grandement apprécié ! En espérant que ce projet puisse vivre encore quelques albums car ce premier disque est tout aussi puissant que les forces Romaines de l’époque! Épique, digne des grandes productions cinématographiques!

CONCOURS!

La première personne à répondre à la question suivante gagne le tout dernier CD d’Armored Saint « La Raza » livré dans sa boîte aux lettres!

Question: Quel était le nom du guitariste d’Armored Saint, malheureusement décédé de la leucémie?

Inscrivez votre réponse dans la section commentaire et je vous répondrai par courriel en vous demandant votre adresse complète!

 Tentant? Allez!

2 commentaires
  • Stéphane
    4 mars 2010

    Dave Prichard…. Je n’ai pas entendu du Armored Saint depuis que je les ai vu en première partie de Metallica au défunt Spectrum en 1985, ça fait une mèche!!!!

  • Yanick Klimbozzo Tremblay
    4 mars 2010

    Gagnant!

    Bravo, tu vas recevoir ton prix directement de Metal Blade!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES