BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Way to End: Critique de l’album « Desecrated Internal Journey »

Yanick Klimbo Tremblay
6 mars 2010

Way to End
Desecrated Internal Journey
Debemur Morti

Avez-vous déjà fait plaisir à un ami sans en avoir le goût ? Avez-vous déjà trouvé une job, à l’endroit où vous êtes employé, pour un ami ? Avez-vous déjà prêté des bidous à quelqu’un en sachant que vous ne l’auriez jamais en retour, que c’était un don en fin de compte ?

Si vous avez répondu oui à la plupart de mes questions, vous allez mieux comprendre cette critique.

L’album du groupe Way to End semble être une production qui aurait été signée par le patron de Debemur Morti mais pour faire plaisir à son meilleur chum.

« Tsé, mon groupe existe encore, un a un disque tout chaud ! » dit le dude de Way to End.

« Ah, c’est vraiment cool, bonne chance ! » de répondre le proprio, sachant que le groupe de son chum suce des raies.

« Tsé, y’a du potentiel ! Aie, j’pense à ça… » ose le gars de Way to End.

Le patron de Debemur Morti se dit profondément dans sa tête : « Non, ne me le demande pas, SVP ! Je n’aurai pas le choix de te signer, tsé, t’étais mon homme d’honneur à mon mariage, t’es le parrain de ma fille, j’ai déjà volé des cadenas avec toi chez Canadian Tire… non, ne me le demande pas… »

Et il le fait : « Tsé que tu pourrais nous signer, vu que tu es le proprio d’un label, genre… »

C’est ce qui a été fait, sans avoir écouté le produit en question, justement pour satisfaire un vieux copain…

Ce qui se résume à ne pas écouter ce disque, c’est tout ! À moins que vous ne soyez trop généreux !

www.myspace.com/waytoendmetal

Un commentaire
  • Satan
    17 mars 2010

    J’ai pas lu ta chronique mais je pense qu’elle a dû être publiée parce que tu es pote avec le type qui fait le webzine.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES