BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Lady Antebellum: Critique de l’album « Need You Now »

Yanick Klimbo Tremblay
20 mars 2010

Lady Antebellum
Need You Now
Capitol Nashville/EMI

Jamais au grand jamais je n’aurais pu penser que j’allais faire une critique d’un album country… Mais il y a une première fois dans de nombreux domaines et ce, tout au long de notre vie ! Nous faisons face à des premières régulièrement, comme notre première crevaison en voiture ou notre première poutine au restaurant. Ce n’est pas le genre de premières auxquelles vous vous attendiez, n’est-ce pas ? Comme premier jet dans le domaine du country, j’ai tout de même un produit du domaine de l’écoutable. Lady Antebellum est un trio qui fait ce que l’on pourrait appeler du country-pop-rock, un peu comme Shania Twain ou Dixie Chicks. Un produit grand public assez finfinaud pour passer sur les grandes radios commerciales que sur les stations plus conservatrices du genre, donc une musique qui peut passer sous de nombreuses identités. Ce groupe, c’est avant tout la chanteuse Hillary Scott, ce qui n’enlève rien aux deux gars de la formation mais en plus d’être jolie, Hillary chante bien. Elle a une voix très chaleureuse qui rappelle Natalie Maines des Dixie Chicks, justement, combinée avec le côté nasillard de Chantal Kreviazuk. Quand une voix masculine apparait lors des chansons, nous avons déjà hâte qu’elle se taise pour relaisser la place à celle de la fabuleuse Hillary.

Et les chansons en tant que tel ? On y retrouve les éléments habituels du country, ce qui va satisfaire les puristes du genre car la mandoline bien pincée, la guitare slide qui se lamente à profusion, le violon pimpant et le piano kinky sont tous présents sur l’album mais la sonorité dominante demeure celle des guitares qui sont très rock à la base. Tellement que  parfois, j’avais l’impression de reconnaitre des riffs de guitares ou autres similitudes provenant de pièce très connues comme sur Stars Tonight qui sonne étrangement comme Gel de Collective Soul  et/ou Mandinka de Sinead O’Connor. Juste un peu avant sur l’album, c’est la pièce Perfect Day qui présente le même genre de spasmes musicaux que l’on peut retrouver tout au long de l’album Disciplined Breakdown de Collective Soul, encore une fois, et Our Kind of Love qui a des intonations dignes de Don’t Stop Believin’ de Journey, surtout avec l’intro au piano.

Comme de raison, qui dit musique country doit penser à « complaintes ». Et de la ballade, il y en a sur ce disque… tout près de la moitié de l’album est basée sur des pièces sirupeuses à faire couiner et chialer les matantes du Sud des États!  Toutes proportions données, c’est  autant que Shinedown sur leur dernier disque!

C’est en mode groove rock que le groupe est intéressant, comme bien des artistes country pop, selon moi. Mais malheureusement, c’est ce qui manque sur ce disque. Lady Antebellum laisse une place trop dominante aux ballades, ce qui offre une bonne balance par contre mais pour ceux qui préfère faire la fête, vous risquer de passer les plages à quelques reprises !  

Question existentielle ?

Plus j’écoutais ce disque et plus je me rendais compte d’une chose, ca sonne comme du Bon Jovi ! C’est aussi accessible et viril que la bande de Jon ! Donc, la question demeure la suivante : est-ce que Bon Jovi sonne trop country ou bien Lady Antebellum sonne trop comme Bon Jovi ?

Donc, avec l’absence de plus en plus longue de notre diva canadienne Shania et l’effacement apathique des Dixie Chicks, Lady Antebellum comble un vide gigantesque, une place bien libre, un trou béant laissé par des précurseurs d’un genre qui laissent maintenant, une table déjà bien mise et généreuse à cette toute nouvelle formation qui risque fortement de se servir à plusieurs reprises ! Regardez les palmarès en ce moment, la preuve est là!

www.myspace.com/ladyantebellum

Un commentaire
  • nickel
    21 mars 2010

    C’est ausssi country que Bon Jovi est rock.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES