BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Annotations of an Autopsy: Critique du dernier album « The Reign of Darkness »

Yanick Klimbo Tremblay
19 avril 2010

Annotations of an Autopsy
The Reign of Darkness
Nuclear Blast

S’il y a quelque chose de très important par rapport à ce disque, c’est l’évolution. Même s’il est difficile de parler d’évolution dans un style aussi claustrophobe que le deathcore, on sent qu’Annotations of an Autopsy a pris le même virage que Despised Icon avec leur dernière offrande. Aux vidanges les pigsqueals, on délaisse les breakdowns un tantinet et on se remet au death métal car c’est, immortel comme genre! Ce que ce groupe anglais a fait entre la sortie de ce disque et le précédent, c’est probablement de revisiter le catalogue de Suffocation.

L’emprise sonore sur The Reign of Darkness est effectivement un gros salut aux pionniers du genre. Vous n’en aurez aucun doute en écoutant des pièces comme Born Dead ou Cryogenica qui dégagent les mêmes émanations pestilentielles que l’époque Breeding the Spawn. Cette continuité de l’héritage death métallique nous fait apprécier ce groupe car avec l’album précédent, ce n’était qu’un autre coup d’épée dans l’eau, un groupe parmi tant d’autres. Tandis qu’ici, avec les riffs agressifs, la voix bien éraillée comme si le chanteur avait eu un lavement de gorge au Draino et la batterie qui en donne juste assez, sans vouloir battre des records de vitesse, c’est fantastique ! Il faut se rappeler que vitesse n’égale pas agression… ce que la plupart des groupes deathcore n’ont pas compris, Annotations of an Autopsy semble mieux le maîtriser sur cette première production pour Nuclear Blast.

Est-ce que le petit jeu des comparaisons avec Suffocation cesse à un moment donné sur l’album ? Oui, avec la pièce Impale the Sun qui est un pastiche de Where the Slime Live de Morbid Angel !

Trêve de plaisanteries, je préfère voir un groupe qui évolue de la bonne manière comme Annotations of an Autopsy car ce jeune groupe aurait bien pu rester sur le wagon très lucratif du deathcore, pas très savoureux mais tentant pour tous les groupes voulant se retrouver sur des tournées à l’année longue car il ne faut pas se leurrer, le deathcore marche en bâtard !

Au lieu de tout ça, le groupe tente de se créer un avenir convenable… en revisitant le passé !

www.myspace.com/annotationsofanautopsy

 

Mercredi: mon entrevue avec Neige, d’Alcest voici un avant-goût!

Bientôt : entrevue exclusive avec King Ov Hell, ancien membre de Gorgoroth et leader du nouveau groupe qui porte son nom… Ov Hell, avec Shagrath de Dimmu Borgir aux voix ! Et mon entrevue avec le très charismatique Lee Dorian de Cathedral !

 King Ov Hell, deuxième sur le portrait
Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES