BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Eluveitie: Critique de l’album « Everything Remains the Same (As it Never Was) »

Yanick Klimbo Tremblay
3 mai 2010

Eluveitie
Everything Remains the Same (As it Never Was)
Nuclear Blast

À l’épicerie cet après-midi, je me suis procuré une caisse de douze bouteilles de bières Alexander Keith, vous savez, celle avec les sortes mélangées ? Je savais que ce soir, je devais me taper des critiques d’albums de folk-métal, en commençant par le dernier Eluveitie. Il serait impensable de passer une soirée, tout seul à écouter ce disque sans une (des) bière(s) !

Red Amber Ale

Sur ce disque, le groupe Suisse sonne comme Dark Tranquillity mais avec de la flûte, beaucoup de flûte! C’est foutrement plus heavy que d’habitude et c’est ce qui me plaît. Toujours folklorique mais on met en premier plan la structure métallique au lieu de mettre le côté farfadet en guise d’élément sonique majeur.

Tout au long de l’écoute, tu gambades sur les montagnes suisse, tel Heidi ou Belle et Sébastien ! C’est une musique enivrante qui détonne, que vous l’appeliez folk métal ou Celtique métal, le résultat demeure le même : c’est euphorisant ! Naturellement, vous retrouverez les éléments habituels qui ont caractérisé non seulement le groupe mais le genre aussi ; violons, cornemuse, voix de femmes comme sur Quoth the Raven, de la flûte comme je l’invoquais plus haut et une voix plus grasse en guise de meneur de troupe.

Il et difficile de ne pas tomber sous le charme d’un tel album car son côté festif combiné avec une dimension agressive en fait un disque de beuverie, comme bien des productions de ce genre sauf que le côté vachement accessible (rien de très Rock Détente par contre) des pièces comme Lugdunon et Nil amène justement des écoutes additionnelles même sans l’état d’euphorie causé par l’alcool… autrement dit, vous pouvez écouter ce disque lors de périodes qui ne sont pas imbibés de bambochade interminable !

Il y a quelques moments instrumentaux sur l’album qui nous permettent justement d’apprécier le talent musical des membres du groupe, digne des trames sonores d’un film comme Braveheart. Avec des pièces comme Otherworld, Setlon et The Liminal Passage, l’esprit guerrier s’éveillera en toi, sans contredit !

En passant, ne faites pas le saut, pendant la pièce (Do)Minion, vous entendez bien une foule mais ce n’est pas une pièce en concert !

Surprenant, rafraichissant et folklorisant. Qu’attends Chicoutimi pour les avoir lors du Festival Rythmes du Monde ? Ah, bonne idée! Demandez à Ti-Jean Tremblay, la la !

www.myspace.com/eluveitie

Un commentaire
  • Rick
    6 mai 2010

    le show avec amon amarth c’était fou, crisse de bon band en show!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES