BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

The Ocean: le génial « Heliocentric » en critique!

Yanick Klimbo Tremblay
9 juin 2010

The Ocean
Heliocentric
Metal Blade

Ce groupe ne fait jamais rien comme les autres ! Tout d’abord en étant une formation qui comprend des membres éparpillés aux quatre coins du monde. Ensuite, en étant pratiquement 512 musiciens (5 en réalité, qui forment la base de cette formation allemande) dans le groupe et en proposant des thèmes lyriques hors du commun qui seraient dignes de thèses de doctorat. Après avoir touché à l’époque précambrienne sur leur dernière offrande, The Ocean revient en parlant d’héliocentrisme ou si vous préférez, la théorie qui dit que le soleil serait au centre de l’univers. Nous sommes loin de Chéri, je t’aime plus que mon char

Changement majeur chez ce groupe, l’ajout aux voix d’un tout nouveau chanteur du nom de Loïc Rossetti, qui s’est joint à la formation en 2009, remplaçant ainsi Mike Pilat qui a décidé de quitter le groupe. La voix de Rossetti est plus variée, plus douce ou émotive lors des moments qui prennent plus d’expansion vers l’étalement sonore comme la très grungée The First Commandment Of The Luminaries et bien rauque lors des périodes d’intensité désirées du genre métal post-rock, sur The Origin Of Species. Son grain de voix est très FM si je peux m’exprimer ainsi, on sent le caramel sortir de sa gorge lors des moments plus moelleux comme sur l’intense The Epiphany, qui nous permet d’entendre un Rossetti version Trent Reznor, en mode Hurt.

Plus mature comme album, les moments plus garochés à la Mastodon qui meublaient bien la deuxième partie de l’album Precambrian sont plus discrets, voire pratiquement inexistants. C’est plus posé comme album, les compositions se dirigeants vers des horizons plutôt atmosphériques et grandioses.

Est-ce que le prochain album du groupe nous proposera une facture plus lourde et intense ? Dû à la fin de 2010, Anthropocentric est la suite logique de ce disque et si l’on se fie aux enregistrements passés du groupe, The Ocean démontre toujours de manière très objective, les deux côtés de la médaille. Si cet album représente le côté tranquille du groupe, le prochain disque risque de s’avèrer comme étant une véritable bombe car cette carte de visite sonore qu’est Heliocentric n’est pas piquée des vers!

Groupe intéressant et qui offre toujours de nombreuses surprises fortement agréables sur chacune de ses productions. Plaisant à suivre et évolutif, The Ocean épate encore une fois!

www.myspace.com/theoceancollective

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES