BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Isis : Dernière présence… (Retour sur le concert)

Yanick Klimbo Tremblay
24 juin 2010

Le 23 juin 2010 au Club Soda de Montréal

Isis a commencé sa carrière sur scène à Montréal et a décidé de la terminer, comme de raison, à Montréal. Certains ne comprennent pas ce qui motive le groupe à tirer la plogue lorsque le groupe roule au maximum. C’est une décision personnelle, prise par le groupe. Il n’y a aucune animosité, les gars ont fait le tour, c’est tout ! Dans la foule ce soir, il y avait des gens de Montréal et d’un peu partout au Québec ainsi que de la Côte Est américaine. Un tel évènement allait drainer sa part d’amateurs envers ce groupe au statut de culte.

St-Jean Baptiste ou pas, il était impensable que je manque ce concert historique. À la porte, nous apprenons que le concert est à guichets fermés et les revendeurs de billets rodent comme des loups autour d’une biche blessée.

Cave In faisait office de groupe invité. Il est intéressant de noter que Cave In était le groupe qui avait trainé Isis en tournée, il y a environ 12 ans et maintenant, les rôles étaient inversés. Ce groupe de Boston effectue un retour cette année, et pour être franc, c’est un retour qui est passé totalement inaperçu ! Bien des gens ont lâché le nonosse lorsque le groupe y est allé avec une tangente plus expérimentale/spatio-musicale avec des albums comme Jupiter et Antenna. Il faut avouer que la foule a offert un accueil poli envers le groupe mais on sentait la hâte de les voir descendre de scène pour laisser place à la tête d’affiche, Isis.

Malgré une atmosphère de « dernier tour de piste », il n’y avait pas de ressentiment dans l’air, aucun sentiment négatif ne se laissait sentir sauf au comptoir de merch où la plupart des items intéressants avait trouvé preneurs ! C’était une foule gonflée de joie et fière d’être présente à cette soirée qui demeure un évènement magistral dans le domaine de la musique que l’on qualifie d’underground.

Isis est donc apparu sur scène vers 21h45 avec la puissante From Sinking, tirée de l’album Oceanic. Croyant avoir un concert de type « rétrospective de carrière », il n’en fut pas ainsi ; le groupe se concentrant en général envers les pièces des deux derniers albums, Wavering Radiant et In the Absence of Truth. La seule surprise a été Collapse and Crush de l’album Celestial.

 

Éclairage tamisé au maximum, plus qu’à l’habitude… le tout était probablement en relation avec le fait que le groupe souhaitait garder le tout de manière interne, personnalisée et imprégnée dans la mémoire des gens. Aucun média n’avait accès à une passe photo ou vidéo. L’éclairage très bas et ombragé ne laissait aucune chance aux vidéastes amateurs de pouvoir capter pleinement des images du concert… la preuve étant le vidéo au bas!

Le groupe sur scène était comme à l’habitude, se laissant porter par la puissance de leur musique, chacun hochait de la tête, de derrière vers le devant quoiqu’Aaron Turner y allait beaucoup plus intensément grâce à son imposante pilosité capillaire.

Après nous avoir garoché du matériel pendant une bonne heure, le groupe a terminé son concert avec So Did We, pièce qui ouvre l’album Panopticon. L’intensité a monté d’un cran et même un membre de Cave In s’est essayé pour un petit stage diving qui a eu un effet assez surprenant.

Isis est revenu sur scène après une petite pause de quelques secondes pour achever son œuvre avec un doublé : In Fiction et, comme de raison, The Beginning and the End.

Il n’y a pas eu de blabla du genre « larme à l’œil sniff sniff et merci » entre les chansons. Remerciements, rappel que les membres du groupe sont comme des frères malgré quelques frictions évidentes qui arrivent entre musiciens d’un groupe, Isis n’avait pas l’air d’une formation qui terminait son aventure, hier.

Le tout s’est vraiment terminé avec une légère excitation de la part des musiciens y allant de quelques simagrées avec leur instrument mais avec un rictus très prononcé, laissant entrevoir la satisfaction d’un devoir grandement accompli…

La fin d’un groupe qui sait quand lâcher prise avant de trop se répéter… Isis n’a jamais lancé d’album que l’on pourrait considérer comme mauvais, vraiment.

Chapeau bas !

Merci à Evelyne de Blue Skies Turn Black

Vidéo de Luc Beaulieu    

Un commentaire
  • Adrien
    24 juin 2010

    Perso, le show était vraiment énorme…Et non il n’y a pas eu de préférence pour tel ou tel albums. En effet il ne se sont pas concentrer sur leur deux derniers album!!! À par Celestial qui n’a bénéficié que d’une chanson («Collapse and Crush»), chaque album a eu l’honneur d’être représenté par deux fois: Océanic avec «From Sinking» et «The Beginning and The End», Panopticon avec «So Did We» et «In Fiction», In Absence of Thruth avec «Not, In Rivers, But In Drops» et «Holy Tears» et enfin Wavering Radiant avec «Ghost Key» et «Treshold Of Transformation». Donc deux titres par album en moyenne…
    Maintenant à regarder les différentes set-lists de la tournée, il n’y a rien eux de marquant…Si je n’avait qu’un reproche à faire, c’est qu’ils auraient pu faire un morcau de Mosquito Control ou de The Red Sea histoire de marquer le coup. Car en l’état c’est vrai qu’on a un peu l’impression qu’ils n’ont pas dit leur dernier mot… Mais vu que c’est à la mode, peut-être qu’il y aura reformation dans 5 ou 10 ans…Un peu comme Coalesce (qui vient encore d’arréter eu aussi.)

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES