BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Heavy Mtl 2010: Entrevue spéciale avec Jean-François Dagenais de Kataklysm!

Yanick Klimbo Tremblay
27 juin 2010

Digne et fier représentant de la scène montréalaise depuis des lunes, Kataklysm a une carrière des plus enviables. Albums puissants, prestations sur scène solide et des amateurs aux quatre coins de la planète, ce groupe bien de chez-nous ne déçoit jamais, album après album. Avant de partir pour une tournée nord-américaine avec Kreator, j’ai eu la chance de m’entretenir avec le guitariste Jean-François Dagenais (dernier sur la photo) au sujet du nouvel album qui, lors de l’entrevue, ne portait pas encore de nom. Depuis cette entrevue, justement, de nombreux changements sont survenus dans le camp de Kataklysm ! Premièrement, l’album porte le nom de Heaven’s Venom, la pochette est disponible et sortira le 23 août. Deuxièmement, Maurizio, chanteur du groupe a ouvert sa pizzéria à Chicago. Et troisièmement, la formation est confirmée pour le Ozzfest 2010 ! Jean-François va partager son temps, cet été, entre deux projets musicaux : Kataklysm et Ex Deo, ce groupe en parallèle qui explore, au niveau des textes, tout ce qui entoure la civilisation romaine.

Jean-François Dagenais est un guitariste réputé dans le domaine du death métal étant porte-parole des amplificateurs Randall et il a son propre modèle de guitare, la Heartbeast, avec les guitares Washburn. De plus, Dagenais est fortement reconnu pour son travail de réalisateur d’albums, ayant déjà travaillé avec Augury, Anonymus, Blackguard et au niveau plus international, avec Malevolent Creation et Misery Index. Entrevue avec Jean-François Dagenais de Kataklysm.

Tout est pratiquement prêt pour le nouvel album, les chansons sont prêtes, c’est ça ?

L’écriture est terminée. Les chansons en général, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est notre meilleur album car je vais laisser aux gens l’occasion d’avoir leur propre opinion là-dessus. Mais pour moi, c’est une coche plus haute au niveau technique et vitesse. Je ne veux pas faire comme d’autres groupes font en disant : « Ca va être notre meilleur album, le plus heavy le plus ci, le plus ça…» Je veux juste dire que nous sommes vraiment satisfaits à 250% En gros, je te dirais qu’en avril et mai, c’est l’enregistrement et en juin, le mixage.

Et comme d’habitude, c’est toi qui s’occupe de tout ce qui est relié à l’enregistrement ?  

Oui, nous faisons encore ça « maison ». Nous avons une bonne expérience comme ça, nous avons l’équipement. Nous avons le temps et le talent pour le faire. La seule différence, c’est que pour le dernier album, nous l’avons fait mixer en Floride avec Jason Suecof. Là, pour le nouveau, nous le faisons au Danemark avec Tue Madsen. C’est lui qui va s’occuper du mixage, le reste est produit par nous autres.

Est-ce que vous fonctionner de la manière suivante : ce que vous écrivez est ce que vous enregistrez et c’est ce qui se retrouve sur l’album ?

Souvent, nous faisons plus de chansons. Il y en a tout le temps 2 ou 3 de plus. Quand tout est fini, nous décidons ce qui reste sur le disque et ce qui ne restera pas. S’il y en a quelques unes qui ont plus ou moins leur place, on ajuste le tout. On essaie de garder l’équivalent de 40-45 minutes de musique. Pour un disque de Kataklysm, nous trouvons que c’est une bonne quantité de temps. S’il y a des chansons que nous jugeons comme étant moins bonnes, qui ne sont pas sorties comme on le pensait, nous les enlevons de la liste ou bien nous les gardons en réserve. Comme pour le dernier album, Nuclear Blast a décidé de sortir un reissue de l’album en y ajoutant des chansons qu’on n’avait pas utilisées. Des fois, ces chansons servent pour des trucs comme ça ou des compilations du label

      

Cet été, en tournée en Europe, c’est un mélange entre Kataklysm et Ex Deo. Du moins, pour toi.

En grosse partie, c’est avec Ex Deo. On fait une tournée avec Behemoth. Nous faisons aussi la plupart des festivals open air et aussi des shows dans les clubs. Ca, c’est pour trois semaines et demie. Ensuite, on fait le Wacken en Allemagne avec Kataklysm (Note : depuis l’entrevue et sa parution en ligne, ce concert est annulé car Kataklysm participera au Ozzfest cette année et un problème avec l’horaire empêche le groupe de pouvoir participer au Wacken Open Air. La performance de Kataklysm a été déplacée à l’édition 2011). Ce sera le seul festival pour nous autres en Europe. On a signé un contrat d’exclusivité avec eux. Ensuite, on a le Rock Fest de Montebello et le Heavy Mtl. Le reste de l’été, c’est pour Ex Deo. On veut prendre un break de la route avec Kataklysm, question de pouvoir repartir en tournée avec le nouvel album pour arriver avec de nouvelles chansons et un nouveau décor.  

Vous avez reçu une plaque, sur scène en Allemagne, pour commémorer vos 15 ans avec Nuclear Blast. C’était comment ? Émouvant ? Festif ?

Pour nous autres, ça été le party pas mal. Ce n’est pas quelque chose à laquelle on s’attendait. On a trouvé ça cool que notre compagnie de disques ait pensé à ça et qu’elle soit reconnaissante. C’était spécial, tsé, ca veut dire qu’ils reconnaissent les efforts qu’on a faits  dans un sens. Tu t’attends pas à ça d’une compagnie comme Nuclear Blast pis tu t’attends pas à ça pour un groupe comme Kataklysm qui fait du death métal extrême! Nous étions vraiment fiers. 

Au sujet du Heavy Mtl, quelles sont vos attentes ? Vous allez jouer assez tôt dans la journée ?

J’imagine. Je n’ai pas vu l’horaire encore mais je pense qu’ils nous ont placés juste avant Anvil. J’imagine que ça devrait être entre 2 heures et 4 heures, dans l’après-midi, c’est certain.

Comment avez-vous été contacté par l’organisation ? J’imagine que Stéphan Melleul (gérant du groupe et directeur de Brave Concerts International) a quelque chose à voir là-dedans ?

C’est lui qui s’en est occupé. Je ne sais pas comment c’est arrivé mais pour la première édition, ils voulaient nous avoir mais on ne pouvait pas, on était en Europe. L’organisation a demandé si on était disponible et tout entrait dans nos plans, ca marchait bien parce que la date est parfaite. Ca va être le fun ! Nous autres, on n’a jamais fait de gros évènements de même à Montréal. C’est spécial de pouvoir jouer chez nous devant plus de monde, surtout devant du monde devant qui on n’a pas l’habitude de jouer.

Aurais-tu un mot de la fin pour convaincre les gens qui hésiteraient encore de se présenter au Heavy Mtl ?

Ben… on invite les gens à venir en grand nombre pour nous voir et encourager le Heavy Mtl parce que des évènements comme ça, il n’y en a pas beaucoup, faut les garder ! On a vraiment hâte de vivre cette expérience-là et puis on espère que les gens de Montréal, et du Québec, vont venir nous supporter !

www.myspace.com/kataklysm

Kataklysm jouera à 3 :15, le samedi 24 juillet, sur la scène Heavy Mtl

Pour l’achat de billets, vous n’avez qu’à cliquer ICI !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES