BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Whitechapel : Nouvelle ère d’agression métallique (Entrevue avec Ben Savage, guitariste)

Yanick Klimbo Tremblay
14 juillet 2010

Il n’y a rien de pire que de paqueter une voiture au complet pour faire un périple. Dans mon jeune temps, si une voiture pouvait contenir 5 personnes, on embarquait 5 personnes pour aller voir un concert à Québec en partant de Chicoutimi. Deux heures à être bien collés les uns sur les autres, à sentir l’odeur du voisin et les pets du conducteur. Deux heures au retour aussi. Si quelqu’un essayait de dormir, on le titillait question de le réveiller ou l’on feignait un accident de la route dans le Parc des Laurentides en hurlant comme des débiles légers, un p’tit coup de volant question de réveiller le somnolant et d’analyser ses réactions! Ce genre de comportements se retrouve régulièrement sur la route, l’esprit d’équipe fait rage. Mais imaginez maintenant ce que doit être la vie dans une camionnette en tournée avec 6 gars ? Whitechapel vit cette situation depuis quelques années déjà. Toujours en tournée, j’imagine que le groupe doit prendre quelques moments de répit lors du congé de Noël ? Le tout reste à confirmer… Pour partir en tournée, un groupe doit avoir un album à promouvoir et justement, ce sextet américain en a un nouveau. Hors de votre vue qu’est l’étiquette deathcore car Whitechapel tente de sortir du moule avec A New Era of Corruption, troisième album qui ne cache pas ses fortes influences death métalliques. Il y a un mois à peine, je me suis entretenu avec Ben Savage, l’un des trois guitaristes du groupe.    

Avec ce nouvel album, les amateurs avaient de grosses attentes, avez-vous senti de la pression venant de la communauté métal et de vos fans?

Pas vraiment, nous avons reçu de bons commentaires d’amis et de nos fans jusqu’à date, je ne suis pas stressé. Je suis confiant plutôt que stressé ! Ecrire ce disque sur une période de deux ans tout en prenant note des réactions des gens lors du processus d’écriture nous a vraiment aidés à modeler les compositions et à créer ainsi, un disque plus mature. De plus, nous voulions être certains que le tout pourrait bien se transmettre sur scène. 

Le titre de l’album est A New Era of Corruption et ce titre va parfaitement bien avec tout ce qui se passe au Québec en ce moment : scandales financiers qui éclatent ici et là, c’est assez écœurant de savoir que notre argent est dilapidé de la sorte et comment nos différents paliers de gouvernement nous volent ! Étant donné que vous n’êtes pas du Québec, il est évident que ce disque ne traite pas des frasques des partis politiques d’ici ! Où avez-vous puisé l’inspiration pour celui-ci ?

Pour ce qui est de l’inspiration des paroles, je ne peux rien dire car je ne fais qu’écrire la musique ! Haha ! Mais le titre de l’album provient de la chanson Possession, qui était sur notre album précédent This is Exile. On peut lire dans les paroles Man will inspire the works of a new era of corruption.” (NDLR : Traduction: l’Homme inspirera l’œuvre d’une nouvelle ère de corruption) Nous trouvions que cette phrase était remplie de sens, qu’elle était forte et qu’elle avait la possibilité d’être interprétée de bien des façons. Par exemple, ca peut vouloir dire qu’une nouvelle ère de musique métal se prépare ou comme tu le dis, de la corruption gouvernementale et autres scandales financiers. Mais je suis certain que tu es d’accord sur ce point : nous vivons encore et toujours dans une ère de corruption et ce, depuis un bon bout de temps, hahaha ! 

 

Je te disais que vous n’êtes pas du Québec, vous êtes un groupe américain mais de nombreuses personnes croient encore, à tort, que vous êtes britanniques car le nom Whitechapel désigne le lieu où vivait Jack l’Éventreur et parce que votre premier album, The Somatic Defilement, est paru sur Candlelight, une étiquette britannique. Avez-vous à vous justifier avec ce genre d’erreurs au sujet de vos origines?

Non, pas vraiment. Les gens croient plutôt que nous sommes un groupe de rock chrétien et ce, beaucoup plus que toute chose! Certaines personnes font l’erreur de croire que nous écrivons notre nom en deux mots, White Chapel. Ce qui n’est pas le cas !

Sur ce disque, vous avez travaillé avec le producteur Jason Suecof. Je me demandais si votre choix était en fonction du talent de Suecof à la guitare, car il excelle dans ce domaine et Whitechapel possède trois guitaristes.

Eh bien, oui ! Jason est un guitariste remarquable et il a amené énormément de dynamisme et de textures à notre musique. Mais nous l’avons aussi choisi car il a une excellente oreille pour l’accord et le ton. Il est un génie totalement fou lorsque vient le temps des harmonies musicales, des parties de guitares comme de raison, la production générale et la comédie… car il est l’une des personnes les plus drôles que je connaisse !
 
Énormément de gens vont vous le demander donc aussi bien y aller mais comment un groupe assez extrême comme Whitechapel peut se ramasser avec Chino Moreno de Deftones sur leur album ? Comment cette collaboration est-elle arrivée ?

Tout ca est arrivé car notre gérant Shawn était le gérant de Team Sleep, le projet en parallèle de Chino. Dans un sens, Chino a fait une faveur à son ancien gérant ! La chose la plus drôle et intéressante, c’est qu’après avoir rencontré Chino, il nous a dit qu’il était un fan de notre groupe ! Nous espérons pouvoir pondre d’autres collaborations avec lui dans le futur !

Sur la pochette de votre album, nous pouvons voir des personnages attachés par des câbles mais, quelque chose a capté mon attention par la suite : le fait que le personnage au centre de l’image adopte la même position que celui sur la pochette de This is Exile, avec ses mains en position de Jésus Christ, si je peux m’exprimer ainsi. Mais de plus, sur la pochette de votre premier album, The Somatic Defilement, nous pouvons voir de nombreux fils barbelés, tout comme ceux que nous retrouvons sur la pochette de… This is Exile! Est-ce qu’il y a toujours un élément pris de l’album précédent que l’on retrouve sur le suivant? Est-ce une coïncidence ou intentionnel ?

Oui! Nous croyons que pour proposer une certaine contribution avec notre groupe, nous devons laisser quelques indices de notre passé sur chacun de nos album.

This is Exile a été très bien reçu et vous avez fait de la tournée comme des malades avec ce disque, allez-vous garder la même intensité pour ce qui est des tournées ?

Bien sûr ! Nous croyons fortement que ce sont nos meilleures chansons, les plus fortes que nous n’ayons jamais écrites. C’est ce qui nous offre la motivation pour partir en tournée encore !  

 

Vous êtes l’un de seuls groupes métal sur la tournée Vans Warped Tour de 2010. Peux-tu m’expliquer comment cette occasion hors de l’ordinaire est arrivée sur votre table ? Car c’est inhabituel, plus ou moins, d’avoir un groupe aussi extrême que Whitechapel sur cette tournée.

Nous voulons être sur des tournées où nous allons être en face de gens qui ne nous connaissent pas du tout, ne connaissent pas le style non plus ! Nous avons fait de la tournée avec des groupes comme Suffocation et Cryptopsy en passant par Devil Wears Prada et Maylene and the Sons of Disaster. Je crois que le comité de sélection du Vans a vraiment pris ce facteur en considération et ils ont vu notre ouverture d’esprit en plus de celle de nos amateurs, c’est pourquoi ils nous ont donné cette chance !

Le fait que l’on retrouve trois guitaristes dans le groupe est un atout qui attire les adeptes de la guitare. J’ai remarqué lors de vos concerts que la foule est divisée en petites parties distinctes : les gens qui moshent dans le pit, ceux qui assistent au concert en appréciant et ceux qui regardent les prouesses de vos guitaristes, probablement des guitaristes eux-mêmes ! Aviez-vous déjà remarqué ce genre de phénomène ou est-ce un truc typiquement québécois?

C’est comme ça partout je dirais : le tout brasse au centre et ceux qui regardent sur les coins. Ceux qui regardent sont divisés en deux catégories : Soit qu’ils aiment ton groupe en montrant leur appréciation avec un poing dans les airs ou bien, dans le cas contraire, ce sont des gens très calmes qui analysent chacun des mouvements à la guitare, comme tu le disais ou tout simplement qu’ils détestent ton groupe tout en attendant impatiemment le groupe en tête d’affiche, hahahha!  

De plus, étant donné que vous avez trois guitaristes dans le groupe, devez-vous utiliser des amplificateurs différents l’un de l’autre, différentes guitares ou même le type de cordes doit-il changer pour avoir un vibe distinct ou le contraire, même équipement, amplificateurs et les autres trucs de guitareux ?

En ce moment, nous utilisons tous le même type d’amplificateur ainsi que le même cabinet, une tête 5150 III qui est relié à un Mesa de 4 X 12. Nous avons, par contre, des pédales différentes en plus de positions de réglages qui diffèrent, question d’obtenir une tonalité distincte. Nous jouons tous avec des guitares ESP Horizon NT-7… des guitares à sept cordes. C’est surtout qu’avec toutes les années passées sur la route, nous croyons qu’il faut garder les choses simples!

Une dernière phrase aux gens du Québec avant de partir ?

Le Québec semble être le château fort du métal en Amérique du Nord donc je respecte tous les musiciens et les amateurs de métal qui se trouvent dans votre grande province ! En passant, notre nouveau disque, A New Era of Corruption, est disponible depuis le 8 juin. Jetez-y une oreille attentive et prenez le temps d’en faire l’écoute complète, du début à la fin !

Merci de ton temps !

Merci pour l’entrevue en passant !

www.myspace.com/whitechapel

 

Photo par Adam Elmakias

Vie de banlieue…

 

Je déteste passer le coupe-bordure communément appelé weedeater pas parce que c’est long, ardu et difficile. En théorie, c’est un travail de 15 minutes autour de mon terrain de gros tas mais j’ai besoin d’une heure et demie de plus, juste pour remettre du fil vert qui se pète tout le temps ou bien pour le remettre en place. Je te déteste coupe-bordure, tu me fais suer !

Dès que je replace la corde, que tout est en place et que le moteur tourne, j’y vais. Je fais un mètre et paf ! La corde lâche encore. Aujourd’hui, pendant que ma conjointe parlait au téléphone à l’intérieur, elle se sort la tête par la fenêtre :

« Tu te parles-tu souvent tout seul de même ? » me dit-elle.

« Non, juste quand c’est de l’os*%$e de marde de même ! » de répondre.

« Il y a sûrement un problème Yanick ! » rajoute-t-elle

Méchant problème, une réponse pleine d’aide et très philosophique. J’ai envoyé crotter la machine à de nombreuses reprises, je lui parlais et l’invectivais mais ma patience s’entremêlait avec la sueur de cette journée chaude et humide. J’ai bien failli le sacrer au bout de mes bras. J’ai remis de la corde au moins 12 fois, la dérouler au moins 10 fois…

J’ai gardé mon cool et j’ai réussi. J’ai le temps de faire ça, un prof en vacances mais le pauvre dude qui n’a que le dimanche matin pour le faire, il doit le crisser au bout de ses bras après un bout !

McCartney, pas trop exigeant !

 

Un rider représente les exigences d’un artiste lorsqu’il vient en spectacle dans une ville. J’ai réussi à obtenir celui de Paul McCartney pour son concert de Montréal:

- Nourriture végétarienne uniquement incluant du tahini, humus et burgers de tofu
- 24 bouteilles d’eau Evian et 24 de Perrier
- 2 paquets de Juicy Fruit pas en bâtonnets mais en capsules
- 2 boites de Revel de marque Fudgesicle

- Un téléviseur plasma avec un système de jeu Guitar Hero et Rock Band

- Aucune entrevue avec Denis Lévesque sinon annulation du concert 20 minutes avant le début de la soirée.

Rappel concours Heavy Mtl 2010, encore une journée!

 

C’est demain que se termine le concours Heavy Mtl ! Oui, encore une chance d’obtenir votre laissez-passer double pour l’évènement ! Plus de 100 personnes ont participé mais seulement 20 personnes ont eu les bonnes réponses complètes ! Même un chimpanzé alité avec une souris d’ordinateur pourrait le faire !

Et vous, êtes vous plus songé qu’un singe?

Cliquez ICI pour participer !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES