BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Sabaton: Critique de l’album « Coat of Arms » et GWAR de retour au Québec!

Yanick Klimbo Tremblay
11 août 2010

Sabaton
Coat of Arms
Nuclear Blast

Je ne suis pas vraiment un amateur de power métal mais je suis capable de reconnaitre un bon groupe de power métal tout de même ! Ce n’est pas comme si j’étais un daltonien de cette sous-couche métallique ! Sabaton est un groupe très attrayant pour plusieurs raisons, la première étant que le groupe n’use pas des clichés reliés au genre avec des paroles sur la sorcellerie, les chevaliers ou gnomes assassins tueurs de fées. D’autre part, le groupe a une sonorité très lourde, ce qui n’est pas donné à toutes les formations du genre en plus d’avoir un chanteur à la voix très supportable, jamais trop haute, plutôt basse et rock, ce qui veut dire…bien balancée ! Sa voix rappelle même les chanteurs plus folk métal avec cette tournure de phrase imbibée par son accent suédois aussi épais qu’un bottin téléphonique de la ville de New-York, ce qui donne un esprit très glorieux à son chant.

Parlant des guerres qui ont fait de nombreux ravages sur Terre dans leurs textes, Sabaton offre une petite leçon d’histoire aux fanatiques du genre avec des éléments historiques comme l’histoire d’un snipper finlandais qui a tué de nombreux Soviétiques lors de la Guerre Froide sur White Death, des attaques aériennes des Nazis sur la France avec Screaming Eagles et l’occupation nazie à Varsovie sur Uprising… et j’en passe ! En parlant d’Uprising, les amateurs d’Iron Maiden remarqueront que la basse roule de la même manière que sur Stranger in a Strange Land.

Outre le fait que les paroles sont géniales, il faut noter que musicalement, c’est très délicat malgré l’intensité de la musique de Sabaton. Tout est bien équilibré dans le mix, quelques touches de claviers très utiles, des guitares métalliques qui ne tentent pas d’impressionner avec un jeu exagéré, une basse bien grasse qui suit le caractère pétulant des percussions et des chœurs victorieux à quelques reprises.

Massif et instructif !

www.myspace.com/sabaton

GWAR au Québec !

 

La formation extra-terrestre GWAR se montrera les tentacules visqueux au Québec en octobre. Le groupe sera accompagné, très bizarrement par les punks aux mohawks visibles de la planète Neptune que sont The Casualties, des groupes métal Infernaeon et Hatesphere… en plus de Mobile Deathcamp, un projet parallèle de Beefcake the Mighty de Gwar !

Vous êtes avertis, ce groupe est un projet d’un des membres de Gwar… Ne faites pas comme en 94 lorsque le groupe en ouverture, X-Cops s’est fait cracher dessus intensément par une bande d’hurluberlus. Assez pour que le groupe quitte la scène… Tout ça, pour s’apercevoir, à la fin du concert, que les deux groupes partageaient les mêmes musiciens, révélation faite lorsque les membres de Gwar ont enlevé leur masque !

Malaise mémorable…

Le 17 octobre à la toute nouvelle salle du Théâtre Telus de Montréal (premier beurrage !)

et

Le 22 octobre à l’Impérial de Québec

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES