BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Tarot: Critique du dernier album « Gravity of Light » et des nouvelles sur Cradle of Filth!

Yanick Klimbo Tremblay
20 août 2010

Tarot
Gravity of Light
Nuclear Blast

Tarot est le groupe de Marco Hietala de Nightwish, groupe qu’il a ressuscité, dans un sens, étant donné que sa notoriété dans son emploi principal lui permettait d’avoir ce petit nanane joufflu bien vivant. Fondé dans les années 80, ce groupe n’a jamais vraiment levé donc, quoi de mieux que de mousser une vieille affaire rouillée en utilisant son propre nom dans les spots publicitaires, surtout que c’est un nom connu partout sur la planète ! Mais est-ce que la notoriété l’emporte sur la qualité du produit ? Non, car Tarot offre un album de métal traditionnel vraiment captivant.

Comme de raison, le travail de Hietala est analysé en profondeur en écoutant ce disque car en plus d’y jouer de la basse, il chante à quelques occasions. La plupart des amateurs de Nightwish connaissent déjà la profondeur vocale du gars et l’expérience se répète sur Gravity of Light M. Nightwish pousse sa voix de manière plus que lucrative ! Bien accompagné par le chanteur principal Tommi Salmela, le duo nous propose de bons moments vocaux que chaque amateur de métal des bonnes années risque d’aimer !

Si l’on met de côté la dimension « projet en parallèle d’un membre d’un groupe vraiment connu », on peut remarquer que Tarot n’invente rien mais nous propose un album honnête qui joue dans les rangs du métal de la vieille école. Le tout débute très bien avec Satan is Dead et Hell Knows, deux pièces qui nous démontrent le potentiel métallique de ce groupe. Comme toute bonne formation de métal, le travail le plus important est dans le jeu des guitares et les refrains, Tarot beurre épais sur I Walk Forever et Calling Down the Rain, deux pièces du genre poing en l’air que l’on rabaisse uniquement pour prendre le temps de bien voir les prouesses des guitaristes. Par contre, The Pilot of All Dreams est une pièce beaucoup plus pimpante et elle est bien ancrée sur ce disque, elle offre une couche très power métal à l’album mais pour le reste, c’est plutôt traditionnel que crémeuse !

Une seule pièce ne passe pas le test, et c’est Magic and Technology avec sa rythmique lourde et répétitive, une cadence passablement insipide qui nous laisse croire que cette chanson n’est sur l’album que pour boucher un trou.

Gravity of Light n’est pas parfait, le tout peut sembler s’essouffler vers la fin mais en général, on embarque dans le trip de Hietala et Cie !

Groupe à vérifier parce que c’est bon, viarge!

www.myspace.com/tarot

Cradle of Filth, pochette du nouvel album !

 

Voici la pochette du nouvel album de Cradle of Filth qui sortira sous leur propre étiquette de disques, Abra Cadaver mais distribué par Nuclear Blast. En espérant que le tout soit aussi intéressant que leur dernière production, Godspeed on the Devil’s Thunder !

En attendant, je vous remets une entrevue effectuée par moi sous la houlette de Steven Henri avec Dani Filth en janvier 2009. Voyez comme j’étais beau… et poilu ! Avec sous-titres!

Partie 1

Partie 2

Un commentaire
  • dave dechantal
    21 août 2010

    merci pour cette decouverte Bimbo!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES