BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Hacavitz: Viens te faire griller bebé… en Enfer! (Entrevue avec Antimo)

Yanick Klimbo Tremblay
26 août 2010

« Seul sur le sable, les pieds dans l’eau… mon amour, Riviera Maya est la destination rêvée ! Le Mexique, destination de rêve pour tous les Québécois qui veulent aller se faire dorer la pilule. Un pays où il fait chaud, la bière est bonne pis le bronzage est pas pire pantoute pis le buffet est à volonté sur le ressort… Aie, les bars 24 heures, tsé, je n’ai pas dégrisé de la semaine… » C’est un classique, n’est-ce pas ? C’est un peu comme ça qu’on perçoit un voyage au Mexique quoique les plus aventuriers du lot vont peut-être essayer les vrais fajitas, les visites des ruines Mayas ou bien le métal hecho en Mexico ? Le Mexique est un pays où règne une certaine tension politique et sociale, ce que l’on connait du pays, c’est ce que l’on voit de notre chambre d’hôtel quand on s’y rend pour notre petite semaine dans le sud avec notre amoureuse. Mais en réalité, ce pays n’est pas qu’un endroit bucolique pour se faire griller la couenne, ça brasse ! Quand il y a des tensions dans un pays, le résultat se transpose dans les créations artistiques et, comme de raison, dans le métal. Le métal le plus brutal vient des pays où le climat interne est vif et décharné. Hacavitz représente bien cette dimension justement. Fier représentant de ce pays qu’est le Mexique, le groupe présente un death/black métal judicieux qui régurgite les injustices sociales et l’emprise d’un peuple envers les conquérants européens de l’époque. Sur étiquette Moribund, ce groupe vient de lancer son tout nouvel album, Metzli Obscura, leur troisième album complet. Entrevue avec Antimo Buonnano, multi-instrumentiste et chanteur du groupe.

Hacavitz est un groupe obscure pour la communauté métallique du Québec, pouvez-vous nous parler de cette machine phénoménale de death/black métal qu’est Hacavitz ?

Dans un premier temps, merci pour le support Yanick, c’est très apprécié ! En ce moment, Hacavitz est en pause pour des raisons assez obscures, ca serait une perte de temps d’en parler. Ce que je peux te confirmer par contre est qu’une nouvelle vague de haine est sur le point de surgir des profondeurs les plus sombres. Je suis en charge depuis quelque temps de promouvoir le groupe, je nous prépare à ce deuxième avènement des Ténèbres…   

Le nom du groupe est en relation avec une divinité de la mythologie Maya je crois ?

Oui, c’est le nom d’une divinité chez le people maya qui vient du Popol Vuh, le livre de la création et Hacavitz est représenté comme un squelette. Aussi, ce mot peut vouloir dire bien d’autres choses comme une colline de la péninsule du Yucatán porte ce nom. Au sommet de cette colline, on retrouve une pierre qui est comme un obélisque et elle porte un nom: Hacavitz.   

Le nouvel album Metzli Obscura est plus rapide et agressif, crois-tu que le groupe se dirige de plus en plus vers une sonorité black métal?

Oui, je suis d’accord avec ce que tu avances. Le groupe entre dans une période plus black métallique mais nous y arrivons de façon très naturelle.

La chanson Sulphur Winds possède une dimension très thrash de la vieille école, surtout avec le riff en ouverture, si l’on compare avec le reste des chansons sur l’album. Est-ce que vous écoutiez quelque chose en particulier lorsque vous avez composé cette chanson, quelque chose de plus spécifique ?

Nous écoutions un bon nombre de choses mais surtout du black métal en particulier et aussi, beaucoup de musique punk dans mon cas. Nous avons essayé de donner une petite touche plus particulière à cette pièce, surtout dans les premières secondes. Je crois que nous avons voulu lui donner une vision différente, une sonorité autre que celle qui se retrouve sur le reste du disque.

Vos paroles sont très dévouées et elles sont en relation avec l’ancien peuple du Mexique, comme l’ancienne civilisation de Tenochtitlan. Ceux qui ont vécu à cette époque étaient très avancés sur leur temps, très intelligents et débrouillards en plus de posséder une structure hiérarchique hors du commun. Crois-tu qu’il est important pour un groupe d’aborder des sujets qui sont en relation avec leurs origines, leur histoire et de ce qui s’est passé dans leur pays ?

Nous ne sommes pas des prédicateurs qui doivent dicter aux autres groupes de quoi ils devraient parler, quels devraient être les concepts à aborder ou des influences à utiliser. Nous ne faisons qu’admirer le passé très sombre de notre civilisation. Nous avons la même ferveur auprès de trucs immortels, des revenants et de la mort que notre civilisation antique. Je me considère comme un antichrétien dans l’absolution donc je ne considère pas Hacavitz comme étant entièrement dédié à notre civilisation antique.  Il est certain que nous avons une admiration profonde et sombre de notre héritage ainsi que de notre histoire. Nous louangeons notre culture en chantant dans notre ancienne langue, notre langue d’origine qui est une langue morte qui provient des régions où nous vivons.     

Comme nous parlions précédemment, vos paroles parlent de la culture ancienne de votre pays et de Satan. Pouvez-vous nous expliquer comment vous travailler, comment vous y prenez-vous pour savoir que telle chanson sera sur tel sujet et telle autre chanson, sur un autre ?

Tout est une question de feeling. Quand nous écrivons une chanson, nous ressentons certaines choses et c’est comme ça, le paganisme est fortement relié avec les Ténèbres.

Vous chantez autant en anglais qu’en espagnol, est-ce si important pour Hacavitz de s’exprimer dans sa langue maternelle ?

Nous ne chantons pas seulement en anglais et en espagnol, nous utilisons des langues mortes comme je te disais plus tôt comme le dialecte nahuatl et l’otomi, une vieille langue qui n’existe plus qui provient de notre région qui se nomme Querétaro. Nous avons aussi une chanson en latin. Je pourrais dire que nous somme polyglottes ! De toute façon, toutes les langues sont bonnes pour propager les Ténèbres.

Vous travaillez en tant que duo et vous avez un musicien additionnel en formule concert. Est-ce parce qu’il est difficile de trouver de bons musiciens au Mexique ou est-ce pour avoir le contrôle total sur Hacavitz ?

Un peu des deux je crois… il n’y a pas de musiciens compétents par chez nous. Nous travaillons ainsi depuis le deuxième album et avec un certain succès. Nous préférons travailler de cette manière.

En n’étant que deux dans le groupe, écrivez-vous vos pièces dans un local de répétition ou peut-être qu’Oscar se rend chez toi avec quelques bières et c’est ainsi que la magie arrive ?

Nous composons et pratiquons chez Oscar, dans sa maison. Nous faisons ça depuis les trois derniers albums. C’est certain que nous aimons prendre une bière en pratiquant, des fois nous y allons avec des joints…
 

La scène métal du Mexique, de notre point de vue ici en Amérique du Nord, n’existe pas! La grande majorité des gens d’ici croit que le Mexique s’arrête aux plages d’Acapulco et que toute votre population travaille dans les hôtels à servir les gros derrières en vacances. Quand on fait un peu de recherche, on s’aperçoit que plusieurs gros noms s’arrêtent chez-vous. Peux-tu nous décrire comment sont les choses au Mexique, métalliquement parlant ?

Le Mexique a offert au monde des groupes talentueux comme Shub Niggurath, Cenotaph, Mortuary, Transmetal, The Chasm, Ripping Flesh, Hardware et plein d’autres. De nombreux groupes parmi les plus populaires au monde viennent jouer ici et le Mexique possède une scène underground vraiment fertile. Les tournées majeures s’arrêtent de plus en plus chez nous mais ce n’est plus la même sensation qu’avant par contre… 

J’ai un ami du Mexique et il m’a raconté que les concerts métal, chez vous, sont très brutaux mais que la police peut se pointer le nez assez souvent par contre. Peux-tu me parler de cette situation?

Oui, il y a de nombreux policiers qui assurent la sécurité mais comme je te disais, ce n’est plus la même chose qu’il y a 20 ans. Maintenant, lors des concerts ou lors des festivals, les gens sont plus calmes, ils agissent comme s’ils étaient des critiques musicaux ou ils ne font que les prétentieux en montrant fièrement ce qu’ils portent comme vêtement, comment est leur coupe de cheveux ou le nombre de patches qu’ils portent sur leur veste! Il y a un manque de passion et d’intérêt malheureusement!

Vous êtes signés avez Moribund Records, une étiquette de disques basée au Etats-Unis. Jouez-vous souvent là-bas?

Nous n’avons jamais eu la chance de jouer aux Etats-Unis. J’espère que les prochaines années vont nous proposer du changement à ce niveau.

La pochette pour le nouvel album est vraiment différente des albums précédents, c’est-à-dire Katun et Venganza, sur lesquelles on retrouvait des peintures plus sophistiquées. Pour Metzli Obscura, vous y êtes allés avec un truc qui se rapproche étrangement à ce qui se retrouve sur la pochette de votre split avec Thornspawn, une image en noir et blanc très simple. Y a-t-il une raison?

Nous voulions quelque chose de plus simple, de plus cru si l’on peut dire. De plus, notre bon ami Santi Armengod nous a fait cette pochette pour à peu près rien. Il est l’un des meilleurs dans le domaine en Amérique Latine. Il était celui qu’il fallait utiliser pour ce disque et aussi pour le prochain !

Si l’on se fie au calendrier Maya, l’année 2012 annonce la fin du monde ! Avec votre propre expérience, en tant qu’habitant du coin qui possède de bonnes connaissances dans le domaine, crois-tu sincèrement que la fin du monde arrivera en 2012 ?

C’est déjà commencé ! Et ce n’est pas une prédiction, c’est un fait. La fin du monde est très proche et nous allons tous l’expérimenter. Mais oui, le peuple maya est très exact avec ses prémonitions, peut-être que l’année 2012 n’est pas la bonne mais il est certain que le tout va arriver, quelque chose de crucial pour la race humaine, une révolution finale pour la Terre.  
 

Une dernière pensée pour nos lecteurs métalliques?

Merci à tous ceux qui ont pris le temps de lire cette entrevue et ceux qui supporte ton site BangBangBlog. Salutations et remerciements à la grande scène métal du Canada de la part des métalleux de la Terre de Tenoch !
 

www.myspace.com/hacavitz666

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES