BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Blind Guardian: Critique de l’album « At the Edge of Time »

Yanick Klimbo Tremblay
2 septembre 2010

Blind Guardian
At the Edge of Time
Nuclear Blast

Disque de haute pointure, ohlalala! Sérieusement, sommes-nous en présence d’une trame sonore d’un film qui n’existe pas ? Est-ce que le groupe en veut encore à Peter Jackson de ne pas les avoir inclus sur la trame sonore de la trilogie du Seigneur des Anneaux ?

Production magistrale qui a nécessité du temps, de l’argent, du talent et de la patience de la part des amateurs. Chaque pièce sur ce disque, ou plutôt production, doit être considérée comme un élément indissociable des autres, tout est magnifiquement en symbiose sur At the Edge of Time. Les arrangements sont flamboyants et chaque ajout musical a dû être analysé méthodiquement.

Dès les premières notes de Sacred Worlds jusqu’à la transition métallique, nous savons à quoi nous attendre avec cet album aussi architectural qu’imposant mais c’est toutefois très varié comme types de chansons. Avec Curse my Name, nous sommes en présence d’une typique de Blind Guardian qui se situe entre la chanson à boire et la ritournelle du héros. Pour ce qui est des chansons lourdes et rapides, il faut souligner le potentiel métallique de Tanelorn (Into the Void) qui fesse drette à la bonne place, Ride Into Obsession qui allie la finesse de la rapidité avec la dynamique des bass drums et les voix à l’unisson. Mais c’est avec A Voice in the Dark que l’expérience métallique est à son summum car cette chanson a un impact plus que ravageur ! En guise de représentants de la facette plus tranquille, il y a War of the Thrones qui est essentiellement jouée au piano avec de nombreuses couches de claviers pour rendre le tout plus épique et Valkyries, qui demeure une chanson lourde tout de même mais qui présente un refrain sublime !

Album d’une complexité remarquable, une autre réussite pour le groupe allemand qui étonne toujours avec les années en combinant parfaitement le dynamisme d’une trame sonore épique avec un power métal surfin, ce qui fait que Blind Guardian demeure un groupe impeccable!

www.myspace.com/blindguardian

 

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES