BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Death Angel: Critique de l’excellent « Relentless Retribution » et Dimmu Borgir au Québec juste avant Noël

Yanick Klimbo Tremblay
3 septembre 2010

Death Angel
Relentless Retribution
Nuclear Blast

Ce groupe de pionniers de la Bay Area a une carrière qui remonte à très loin, aux origines du thrash métal même. Un fait intéressant les relie à Kirk Hammett de Metallica qui a été le premier à ressentir le talent du groupe en produisant leur premier démo. Après une série de bons albums, The Ultra-Violence et Frolic Through the Park, l’aventure de l’étiquette majeure est arrivée ce qui a donné Act III en 1990 et sa puissante ballade Room With A View.  Le groupe voguait sur un océan de succès mais le tout s’est démembré assez rapidement par la suite, les tensions internes ont eu raison du groupe et la cassure est survenue. Death Angel est revenus en 2004 sur album et depuis leur reformation, nous avons eu droit à deux albums et voici le troisième, Relentless Retribution.

Dire que je n’aime pas Death Angel serait comme dire que je n’aime pas la bière ! C’est impossible car les deux ont bercé mon adolescence et me bercent encore à quelque reprises. Mon amour pour ces deux produits remonte à très loin et je suis vraiment satisfait de m’apercevoir que j’aime autant les deux, encore aujourd’hui, car je n’ai jamais été déçu par leur performance respective.

Euh, attendez une minute…Suis-je vraiment en train de comparer Death Angel avec de la bière… on dirait bien !

Thrash dans le piton!

Sur ce disque, une facture thrash nous est présentée mais un thrash très poli comme d’habitude, rien de très salaud. C’est un disque qui coule bien, la dimension métal est intense et les trucs plus pausés, comme la pièce Volcanic qui est plutôt moelleuse et Opponents at Sides qui est foutrement dynamique pour une chanson que l’on considère relaxante, ne sont pas des trucs cul-culs à la Bon Jovi.

Death Angel n’a jamais été reconnu comme un groupe qui présentait des musiciens attardés sur leurs instruments, le tandem de guitaristes Rob Cavestany et Ted Aguilar abime royalement sur toutes les pièces et la section rythmique avec Will Caroll aux percussions et Damien Sisson, tout nouveau bassiste, propose une structure implacable qui donne une base solide au reste du groupe tout en laissant une place de choix au chanteur Mark Osegueda qui peut se laisser aller vocalement, sa voix toujours aussi solide que par le passé et toujours bien assisté par Rob Cavestany aux voix d’arrière-champs sur cette habile production signée Jason Suecof.

Et du métal, il y en a comme la très intense Truce qui décolle immédiatement après les premières secondes, This Hate avec une cadence hyperactive et Where They Lay qui aurait pu se retrouver sur n’importe lequel des albums de la formation dans les années 80 par son dynamisme et sa vivacité en plus d’un refrain unificateur. De plus, on retrouve le duo flamenco Rodrigo Y Gabriela, sur la pièce Claws in So Deep qui se font aller la gratouille!

C’est toujours honorable de retrouver de bons groupes de l’ancienne école qui produisent encore de l’excellente musique, et Death Angel en fait parti !

www.myspace.com/deathangel

 

Dimmu Borgir au Québec en décembre !

 

C’est en décembre, juste avant Noël question de faire fitter leur dernière photo, que le groupe norvégien va nous rendre visite pour leur tournée de l’album « Abrahadabra » ! Cette tournée intitulée « The Darkness Reborn Tour » débute aux Etats-Unis et se termine en lieux sûrs, le Québec !

Effectivement, c’est à Québec que le tout se termine après un bon mois de tournée dans le froid nord-américain. Une question demeure avant tout, qui seront les musiciens qui vont accompagner le trio ? Car Dimmu Borgir est maintenant considéré comme étant un trio incluant Shagrath, Galder et Silenoz… le reste sera un amalgame de musiciens engagés et avec la récente histoire de Snowy Shaw, il faut éviter tous problèmes dignes de téléromans ! Lire ICI

Les dates pour le Québec sont les suivantes, le 13 décembre au Métropolis de Montréal et le lendemain, fin de tournée à Québec, à l’Impérial !

Dimmu Borgir sera accompagné des formations Enslaved, Blood Red Throne et des émulateurs de Dawn of Ashes, un ancien groupe électro goth EBM (pas une blague, attendez de voir ma critique de l’album…) qui donne dans le black métal copie carbone sur Dimmu Borgir….

À venir bientôt en entrevue ! Accept, Death Angel et Enslaved !

Un commentaire
  • bergZ
    6 septembre 2010

    Dans le temps de le dire t’a réussi à mettre la main et l’oreille sur les deux galettes musicales que j’attends le plus dans un futur pas si lointain; Enslaved et Death Angel. Good job! Content de savoir que tu les aura aussi en entrevues.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES