BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Venomous Concept avec Nails et Fistfuck (Retour sur le concert)

Yanick Klimbo Tremblay
26 septembre 2010

Le vendredi 24 septembre 2010 aux Katacombes de Montréal

Après ma première rencontre avec les parents de mes élèves, j’allais rejoindre Kristof aux Foufounes question de se réchauffer les esprits avant d’aller au concert de Venomous Concept. Le nom ne vous dit rien mais les membres de ce groupe sont tous de véritables légendes dans le domaine du métal plutôt extrême.

Effectivement, Dan Lilker est le bassiste de cette formation. Ce géant a joué avec Anthrax, Nuclear Assault, SOD et est toujours membre de Brutal Truth avec son acolyte Kevin Sharp qui gueule dans ce projet musical plus punké que leur formation principale. De plus, aux guitares nous retrouvons Shane Embury qui est le bassiste de Napalm Death et son compagnon aux tambours, Dany Herrera.

En arrivant, nous tombons face-à-face avec Embury et Sharp qui sont attablés, prenant une bière. Personne ne les dérange, un avantage pour tout musicien à Montréal, les gens les laissent tranquille pour une bonne période de la soirée mais dès que l’occasion se présente après la prestation, ce sont les félicitations qui s’annoncent et les remerciements d’usage.

Les Katacombes est un bar qui sert de la truculente bière, les produits de la Barberie sont en vente  ainsi que ceux de Boréale, et ce toujours à prix modiques. Avec la grosse bière à 5 $ des produits de la brasserie RJ, tout le monde trouve son comble.

Nous manquons les deux premiers groupes de la soirée et c’est avec Fistfuck que les hostilités commencent. Ce groupe qui semble ne plus exister si j’ai bien compris et ce concert n’était qu’une façon de boucler la boucle dans un sens… dommage car j’ai bien aimé ce que j’ai entendu, du gros potentiel pour une signature avec Relapse. Même Kevin Sharp de Venomous Concept a aimé et n’a cessé d’exprimer son enthousiasme envers le groupe! Fistfuck présente une musique très agressive, grindée et très crasseuse. Le chanteur a passé tout son temps à chanter dans la foule, question d’être encore plus dedans ou bien par manque de place sur la minuscule scène. Le bassiste aux voix d’arrière-champs impressionnait avec sa présence très gueularde qui complétait bien les couinements éraillés principaux. Musicalement, c’était solide et très droit. 

 

Clous ou ongles ?

Le groupe américain Nails était le suivant. Trio qui comprend Todd Jones, un ancien membre de Terror, le son du groupe est à des lunes de ce que peut présenter Terror car Nails est plus salaud, lourd et tonitruant comparativement au hardcore bien ciselé de Terror. En voyant arriver quelques jeunes hommes avec des stretchs aux lobes d’oreilles, avec de beaux t-shirts noirs très propres à l’effigie de Terror, on savait qu’il allait se passer quelque chose car le tout venait en opposition majeure avec le public plus crusty de la place. Pendant leur prestation, Nails a épaté avec une présence meurtrière sur scène. Le bassiste était catatonique, le batteur fixait un point au loin devant lui sans regarder son équipement et Jones s’occupait de maintenir le bateau à flots.

Ce qui devait arriver arriva… la séance de mosh individuel de type « karaté/coups dans le vide à la recherche d’une face qui se présente trop près de ma mailloche » n’a pas fait l’affaire du public plutôt amorphe et en étant de relaxation complète, sirotant une bière. Les esprits se sont échauffés, quelques membres de la communauté métal se sont frottés durement à nos représentants de la scène hardcore, quelques taloches su’à yeules ont été lancées et des cous ont été bien essorés. Selon mon observation et mon grand sens de déduction, Nails a quitté la scène plus tôt, question d’éviter le débordement qui était imminent. Il reste que musicalement, Nails était impeccable !

 

Napalm brutal ?

C’est dans une atmosphère très cordiale et décontractée que Venomous Concept est entré sur scène. Très party de cuisine comme ambiance, les musiciens parlaient avec la foule tout en connectant leur matériel.

Parfois, nous voyons les Rolling Stones donner un concert privé ou surprise à Toronto en guise de réchauffement avant une tournée. Ce soir, j’avais l’impression de vivre le même genre d’évènement mais à échelle réduite. C’était très convivial comme concert, nous étions quoi… une centaine ? Le groupe, habitué à ce genre de foule avec leur formation originale il y a quelques années, joue le jeu et s’amuse comme des lutins au bout d’un arc-en-ciel !

Comme de raison, personne n’était vraiment sur place pour entendre les pièces de Venomous Concept en tant que tel, la grande majorité s’était déplacée pour voir et entendre ce que 4 pionniers, en plus d’un guitariste inconnu, peuvent faire lorsqu’ils allient leur force, ce qui se résume à un métal assez punké bien bouillonnant. Les gens présents hochaient de la tête, d’autres étaient plus vigoureux mais le tout demeurait respectueux et très loin de l’ambiance pendant Nails. La pièce ayant obtenu la plus grande réaction est F***ed in the Czech Republic car elle est disponible sur le MySpace du groupe.

Fête au village…

Après la prestation, ambiance totalement décontractée encore une fois. Le DJ nous laisse avec du Motorhead, du Venom et du Celtic Frost. On termine les bières tout en piquant jasette avec les membres du groupe. Comme un party de chums… sans avoir de ménage à faire par contre !

Merci à Extensive Enterprise
6 commentaires
  • Mike Savard
    26 septembre 2010

    Ahhh les classiques altercations entre métalleux et hardcore kids. C’est souvent dû à de l’incompréhension et c’est dommage. j’veux dire, 99.9% des hardcore kids qui se clanchent des katas ne sont PAS à la recherche d’une «face qui se présente trop près de leur mailloche». Bien au contraire. Sinon, y aurait pu personne dans les shows hardcore parce que tout les amateurs seraient dans le coma ou en physio… Quand les métalleux vont avoir compris ça, va y avoir pas mal moins de coups de poing su à yeule dans les shows crossover.

  • Yanick Klimbo Tremblay
    27 septembre 2010

    La marde a poigné comme de raison, les métalleux de la vieille école ne sont pas très katas, c’est certain!

  • Marcel
    27 septembre 2010

    En passant ce n’était pas le dernier show de Fistfuck mais plutôt un show retour après un arrêt de 2 ans. Le groupe est de nouveau actif.

  • seb
    27 septembre 2010

    Pour Fistfuck c’étais notre show retour, merci pour les bons commentaires

  • Yanick Klimbo Tremblay
    28 septembre 2010

    Tant mieux!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES