BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

I Shalt Become: Critique de l’album « Poison » en plus de Deicide et Danzig qui aime ses minous!

Yanick Klimbo Tremblay
1 octobre 2010

I Shalt Become
Poison
Moribund Records

Projet unicellulaire du multi-instrumentiste S.Holliman, I Shalt Become est ce que l’on peut qualifier de black métal d’ambiance, reposant sur des bases solides qui expriment la solitude, la désolation et le vide de l’âme…  Si vous aimez ce que Burzum offrait lors de ses productions en prison, Leviathan et Summoning, l’univers glacial d’I Shalt Become est directement dans vos cordages car ce disque agit comme une trame sonore d’un documentaire fictif et inexistant, qui pourrait exprimer la dualité d’une psychose envers la lucidité. Ce disque englobe vos sens et vous permet un moment d’accalmie tout en vous questionnant sur votre santé mentale. Majoritairement composé au clavier et produit avec des synthétiseurs, il y a une certaine dimension épique sur les pièces, pratiquement chevaleresques donc les geeks de Dungeons & Dragons ou de Warcraft pourraient s’amouracher de ce petit chef-d’oeuvre de hantise fantomatique.

La parcelle black métallique est représentée surtout par le chant aigu de S. Holliman qui se fait discret laissant place à une musique fortement inspirée par les grands compositeurs classiques !

Étrangement, je recommande ce disque aux amateurs de black métal qui veulent diversifier leur collection, aux amateurs de trame sonores de film à la Braveheart ou Lord of the Rings et les maniaques de films d’épouvantes car sérieusement, ca passe très bien à de nombreux niveaux… même dans un souper entre amis arrosé de vino ! Essayez, vous n’êtes pas braves !?

www.myspace.com/ishaltbecome

Deicide, le poster officiel !

 

Deicide en tournée et un arrêt en 2011 chez nous, première bonne nouvelle pour la prochaine année. Et voici l’affiche officielle qui n’est pas piquée des vers tout de même ! Je vous rappelle que la tournée s’arrête le 23 février au Petit Campus de Montréal !

Danzig magasine pour ses minous !

 

Une flamboyante photo de Danzig qui sort soit du supermarché ou du pet-shop. Il prend le temps de bien gâter ses petites bêtes, il achète lui-même la litière à chat. Une question demeure : est-ce de l’agglomérante ou de la parfumée ?

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES