BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Tristania: Critique de l’album « Rubicon »

Yanick Klimbo Tremblay
20 octobre 2010

Tristania
Rubicon
Napalm Records

Formation qui a subi plusieurs mutations, autant au niveau sonore qu’au niveau des membres. Quand vous regardez la liste des anciens membres du groupe, vous remarquez aisément que c’est aussi chargé qu’un menu de restaurant chinois et vous remarquez aussi qu’il ne reste que deux membres originaux! Nombreux sont ceux qui croyaient que ce groupe n’allait jamais se remettre du départ de Morten Veland mais il semble que le groupe possède toujours une armée de fanatiques qui maintient la troupe à flots. Maintenant beaucoup plus luisant et accessible au niveau sonore qu’à l’époque de Widow’s Weeds et Beyond the Veil,  cette troupe norvégienne donne dans le métal gothique sombre, triste et ténébreux mais qui reste tout de même stable, bien mielleux pour les amoureux mélancoliques et sans débordements comme avec la très voluptueuse semi-ballade The Passing et la très lancinante Amnesia, deux pièces qui pourraient vous aider à faire de beaux petits roupillons.

Assez accessible, langoureux et très caramélé, le groupe nous surprend encore à quelques reprises avec des convulsions sonores bien placées comme la passe de double bass drums dans Patriot Games ou la voix bien criarde vers la toute fin de la pièce Vulture qui vient nous sortir de notre hypnotisme gothico-romantique!

Évidement, le mariage entre la voix féminine et celles des hommes (une claire et une qui grogne) est un atout majeur pour cette catégorie de métal. Celle de Mariangela Demurtas possède justement une caractéristique plus qu’importante : elle est juste, bien posée et on ne retrouve pas de grandes acrobaties de la luette qui propose des trémolos alitants.   

Je suis surpris d’entendre que ce groupe (dénaturé au plus haut niveau un peu comme Guns N’ Roses, les Beach Boys ou Thin Lizzy, trois groupes qui ne comptent plus beaucoup de membres originaux et qui existent toujours) réussit encore à proposer du matériel attrayant à ses fans. Ce qui prouve qu’à la base, le noyau créatif n’a pas été atteint complètement!

www.myspace.com/tristania

 

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES