BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Devin Townsend Project avec Tesseract (Retour sur le concert) qui est mon 500e « post » sur BangBangBlog!

Yanick Klimbo Tremblay
3 novembre 2010
Le mardi 2 novembre 2010 au Petit Campus de Montréal

Lors du dernier passage à Montréal de Between the Buried and Me, deux groupes très particuliers étaient en ouverture. Proposant des musiciens plus âgés que les coquinets de Between the Buried and Me, une horde de jeunes fut totalement conquis par la dimension progressive et planante de Cynic mais aussi par l’immense talent du versatile Devin Townsend qui en a jeté plus d’un sur le derrière, accaparant la scène pendant un maigre 30 minutes mais s’appropriant la foule comme s’il était en tête d’affiche. Après la prestation de Townsend, j’ai encore en mémoire les commentaires des néophytes qui venaient de vivre l’expérience la plus inattendue de leur jeune expérience en format concert. La table de « merch » de Townsend fut inondée par une marée humaine avide de vérifier de quel bois le bonhomme se chauffe en format compact. Est-ce que ce public fortement impressionné allait suivre lors du prochain concert de Devin en sol québécois ?

Je crois bien que oui car malgré la petitesse du Petit Campus, la salle était pleine à craquer et pas seulement de vieux routiers qui ont connu Devin lors des ses jours avec Vai ou Strapping Young Lad. Comme artiste invité sur cette tournée, nous retrouvons Tesseract, groupe britannique signé chez Century Media et qui a lancé un EP dernièrement. Ce que les britanniques avaient à offrir, hier, était un habile mélange entre les prouesses de Meshuggah avec le son très lourd des guitares à 7 cordes et la dimension plus progressive d’un Dream Theater ou Porcupine Tree, le tout accompagné par un chanteur à la voix très caramélisée, ce qui semblait trop étrange par bouts. Nous aurions préféré un peu plus d’agressivité dans le grain de voix, quelque chose qui éraille pour aller en accord avec la pesanteur musicale… mais non ! Trop poli, trop de lustre comme un Chester Bennington de Linkin Park, il est évident que la grande majorité des gens ont apprécié la dose musicale beaucoup plus que la portion vocale.

Pendant l’entracte entre Tesseract et Devin Townsend Project, nous avons eu droit à un habile mélange de chansons assez hétéroclites, passant du groupe ABBA avec Chiquitita au grand succès des Bee Gees, Stayin’ Alive… de quoi mettre le sourire au visage des amateurs.

Ce sourire n’est point disparu. Animateur de foule hors pair, Devin Townsend a le don de faire réagir une salle avec ses interventions et ses mimiques dignes de Jim Carrey. Il aime se moquer des clichés grandement répétés par de nombreuses formations, métal ou non. A son grand amusement, il nous a fait faire la vague, frapper des mains et y allait de quelques blagues entre chaque chanson qui étaient du domaine anecdotique ou tout simplement pour se moquer d’un membre de son équipe ou d’un badaud dans la foule !

Le Devin Townsend Project comprend pratiquement les mêmes membres que le Devin Townsend Band, c’est pourquoi son « nouveau » projet pige généreusement dans tout le catalogue disponible à l’exception de la dimension Strapping Young Lad, qui est morte et enterrée…

En tournée pour le dernier album Addicted, deux chansons furent jouées hier soir, dont la chanson titre en ouverture suivie de Supercrush ! À l’aise sur scène, les gens étaient réceptifs et le groupe solide comme à l’habitude. La foule compacte se laissait guider par son capitaine qui portait un adorable veston, sa nouvelle image de marque.

En succession, pièces plus rapides et celles plus douces et apaisantes. Nous n’avons pas été surpris d’entendre By Your Command, Bad Devil, Colour Your World et The Greys dans la catégorie des interprétations plus fiévreuses. Pour ce qui est de la portion plus sereine, pop et même progressive mais toujours intense, une douce alliance de chansons qui incluaient Kingdom, Truth en combinaison avec OM, Life qui est toujours une dose de joie en concert, Gaia et Deep Peace en guise de fermeture de soirée.

N’ayant pas joué Earthday depuis belle lurette, le groupe s’est essayé hier soir et a proposé une version plus que parfaite, ne manquant pas une seule note mais Devin a manqué quelques paroles par contre! Pour ce qui est de la qualité sonore du spectacle, nous pouvions voir que le technicien de son de Devin Townsend Project était un homme d’expérience. Cheveux et barbe blancs, le gars en a de l’expérience derrière la cravate, probablement qu’il était celui qui manipulait la console lors de la tournée Get Lucky Canada de Loverboy en 1981 ! Toutes les subtilités des pièces étaient audibles grâce à un son très clair et la présence d’échantillonnages bien précis.

C’est sans objectivité que je vous ai livré ce compte-rendu de cet artiste que j’apprécie grandement depuis de nombreuses années. Un compte-rendu qui est, par le fait même, ma 500e intervention sur BangBangBlog.com ! Oui, 500 « posts » comme on doit le dire dans le jargon ! 500 livraisons sur la version internet en plus des articles sur la version papier, je ne sais pas quel est le décompte officiel mais je me dis une chose, si je devais m’arrêter ici là en 2010, je pourrais dire mission accomplie, c’est foutrement vrai. J’en ai écouté des disques, vu des concerts et préparé des questions pour faire des entrevues! Et tout ça, à mon plus grand plaisir.

Une passion, ça se réalise, ça existe en nous et il faut la partager parfois. Malgré une existence bien remplie qui comprend le métier d’enseignant, une portion familiale avec une femme en plus de deux enfants et tout ce qui entoure ce genre de choix de vie, je pourrais me dire que je n’ai pas le temps de faire toutes mes interventions sur le blog de BangBang mais non, je trouve le temps. Certains me trouvent intense, se demandent si je dors pendant la nuit ou si je néglige d’autres portions de ma vie… non !

Merci de lire mes affaires de crapules, moins crapules et merci aux spammeurs d’inonder mes pages de messages pour des médicaments génériques, de sites de femmes toutes nues et comme de raison, l’incontournable Enlarge Your Penis !

En résumé, merci ben gros et surtout à ma tendre Marie-Claude pour son énorme patience, sa flexibilité et son immense compréhension envers un mode de vie qui demande parfois des déplacements, des sorties tardives et un engouement hors du commun !

Remerciements à Extensive Enterprise!

11 commentaires
  • Julie Ledoux
    3 novembre 2010

    Bravo pour ton 500e Klimbo!
    Vraiment, c’est en toute sincérité que je reconnais en toi l’âme de Bang Bang : passionné, fier et intense (Au sens très positif, t’inquiètes. Pas comme le gars qui te rappelle 20 fois après une date pour savoir comment tu vas.)
    Je te souhaite un autre 500 et longue vie à «Chanceux comme un quêteux»!

  • A
    3 novembre 2010

    Bravo Klimbo !

  • André de sorel
    3 novembre 2010

    Bravo pour ton 500e, Klimbo!

    Je reconnais en toi l’âme de BangBa… fuckin’ Hell, Ledoux a déjà tout dit!? Maudite copieuse qui a remonté le temps pour mettre son commentaire en ligne avant moi.

    J’ajouterai donc un « merci » suivi d’un « man » bien senti et bien viril! Puis je te donnerais la main. Ça aurait l’air de ça…

    http://www.youtube.com/watch?v=GU_7uq51eZU

    « Merci man! »

  • Mickaël B
    3 novembre 2010

    Bravo pour ton 500e, Klimbo!

    Je reconnais en toi l’âme de BangBa… fuckin’ Hell, De Sorel a déjà fait la blague?! Maudit pas original!

    Dude, t’es un modèle. Un modèle de régularité (dans ta face All Bran), un modèle de passion, un modèle de dévouement (man, t’es là depuis que le bloguage existe sur BangBang!), t’es aussi un modèle de conciliation famille-travail-vie-de-métalleux.

    Full respect’

  • Stephanie
    4 novembre 2010

    GO KLIMBO GO KLIMBO GO!
    Imagine que je fredonne la chansons des Ninja Turtles..

    Sincèrement, félicitations et merde pour tes 500,000 autres livraisons de contenus intelligents et divertissants. Et je te souhaite également une panoplie de Disney on Ice.

  • Etienne Dubuc
    4 novembre 2010

    METAL RULES! Longue vie au roi!

    Continue de nous parler de groupes aux noms pas prononçable pis qui grogne, j’me sens viril dans ce temps-là!

  • Kristof G.
    4 novembre 2010

    Man. 500.
    C’est géant (moi j’en n’ai que 262).
    T’es vraiment en feu, vieux.
    Un gros bravo, mon Klimbo!
    On se voit évidemment au prochain show!

  • Sophie Laforest
    4 novembre 2010

    Wow, ABBA avec Chiquitita !
    J’ai manqué ça.

    Et oh, bravo pour cette 500e intervention.
    Hâte de rencontrer le blogueur consciencieux que tu es !

  • Bruno L.
    4 novembre 2010

    Longue vie au roi, indeed ! De la tranche de vie saguenéenne au potin black métalleux en passant par le dernier Disney on Ice, ton produit se veut inégalé, et dans la langue de Molière de surcroît. Chapeau, Klimbo !

  • Mike Savard
    4 novembre 2010

    Moi, j’exige un test d’urine.
    Sérieusement, t’es pas humain; Comment tu peux trouver le temps de critiquer un album aux 20 minutes et d’interviewer un band norvégien avec une job à temps plein, 2 flots, une blonde pis une cabane? J’sais pas comment tu fais, mais j’espère que tu vas continuer encore longtemps parce que t’es le blogueur le plus motivé que je connaisse, un «collègue» généreux et un chic type pour couronner le tout.
    Bravo!

  • Yanick Klimbo Tremblay
    4 novembre 2010

    Secret: deux enfants au lit dès 19h15, ma blonde dort vers 20h30… je ne regarde pas vraiment la télé…
    Ouais!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES