BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Denouncement Pyre: Analyse métallique de l’album « World Cremation » en plus de Satyricon qui offre des vins et Interpol reviendra à Montréal dans le froid de février!

Yanick Klimbo Tremblay
10 novembre 2010

Denouncement Pyre
World Cremation
Hells Headbangers

En bas de la carte du monde, vous avez l’Australie, un pays bien connu pour ses exportations rock comme AC/DC, Midnight Oil, Silverchair et Inxs. Une scène underground très florissante habite ce pays, qui à la base était une colonie pénitentiaire pour l’Angleterre, et les groupes qui en sortent une fois de temps en temps demeurent très respectables et vigoureux. C’est le cas de Denouncement Pyre qui y va d’un habile amalgame de black mitraillette et de death métal de la vieille école qui peut rappeler Morbid Angel à l’époque d’Altar of Madness, plus spécifiquement sur Black Womb of Magdalene qui a cette empreinte très Morbidienne tout au long de l’écoute. Ce groupe est, comme bien d’autres entités du genre, un duo qui est formé de Decaylust qui manipule tout ce qui possède des cordes incluant les cordes vocales et Invotan, aux percussions.

Premier vrai disque pour ce groupe qui accumulait les EPs, les splits et autres démos, on peut dire que le test est passé ! Les riffs sont exécutés de façon très hyperactive avec cette sonorité typique d’essaim d’abeilles qui te bourdonnent dans les oreilles et les percussions doivent suivre le tout pour maintenir cette cadence de forcené. Par endroits, comme sur la chanson Purification, le groupe ralentit le tempo pour proposer une rythmique plus haletante, un peu comme Celtic Frost dans le temps des premiers enregistrements. C’est brusque, dément et convulsif, avec quelques bonnes ambiances sanguinaires bien plaquées, un bon exemple serait la septième pièce A Banner Drenched in Blood  qui patauge dans des parfums massacreurs…

www.myspace.com/denouncementpyre


 

Satyricon… avec ton vinier!

Satyr Wongraven, la tête dirigeante de Satyricon, s’est associé avec un producteur viticole d’Italie, Luca Roagna, pour produire sa propre marque de vin. Satyr aurait choisi ce qu’il y a de mieux dans les produits de Roagna pour ensuite créer sa propre étiquette qui représente son nom, Wongraven, en lettres gothiques en plus d’un dessin du diable.  

Deux vins sont disponibles:

* Langhe Rosso Alleanza Nero di Wongraven 2009

* Barolo Unione Nero di Wongraven 2006

Les deux associés se sont rencontrés en 2003 lorsque Satyricon était en tournée en Italie. Les deux ont passé quelques mois ensemble, question de créer cette série de vins.

De nombreuses personnalités musicales se lancent dans le création de vins dont les plus connus demeurent les Rolling Stones avec un vin qui, à l’achat, vous recevez comme explication de le laisser vieillir quelques années… aussi longtemps que les membres du groupe? Et plus près des racines métalliques, Iron Maiden qui propose un Merlot chilien et Maynard de Tool qui est, en plus d’être un chanteur hors pair, a une double-vie comme producteur viticole et propose son vin du nom de Caduceus.

De tous les vins, seulement celui des Rolling Stones est offert dans nos SAQ! Et n’essayez même pas de commander sur le site de la compagnie de Maynard pour une bouteille de sa bamboche, c’est dans le domaine du très complexe!

Interpol revient à Montréal en 2011

 

evenko et Greenland sont fiers de présenter Interpol au Métropolis le 16 février  prochain. Lors de leur dernier passage à Montréal, en août dernier, le groupe s’est produit à guichet fermé au Métropolis. Depuis, ils ont lancé un nouvel album, « INTERPOL », sorti en septembre dernier. Sur l’album « INTERPOL », le groupe new yorkais explore un paysage musical sombre et intense. Contrairement à « Our Love To Admire », cet album éponyme se tient grâce à une série de chansons qui se rejoignent thématiquement.

“Le nouvel album rejoint le premier.” a expliqué le batteur Sam Fogarino à Paste Magazine. «En essayant d’avancer, nous avons réalisé qu’on ne peut se débarasser de notre identification sonore. Il y a un effort dans le son de guitare de Daniel, il l’a redécouvert en jouant seul dans son loft pendant 1 an.  La qualité de ce son, joué dans une grande salle, est tout simplement splendide. Ça crée une atmosphère.»

Mentionnons aussi que le groupe assurera la première partie de U2 lors de certaines dates de leur tournée nord-américaine, dont les 8 et 9 juillet à Montréal.

Ne manquez pas l’occasion de voir ou de revoir Interpol au Métropolis le 16 février prochain! 

Billets disponibles à la billetterie du Métropolis et à tous les comptoirs Ticketpro
Par téléphone: (514) 790-1245 ou 1 800 361-1245
Commandez en ligne: www.admission.com ou  www.evenko.ca
Prix par billet: 32,50$ à l’avance / 35$ le jour du spectacle  (+ frais de service)

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES