BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Dawn of Ashes : Analyse de l’album « Genocide Chapters »

Yanick Klimbo Tremblay
28 novembre 2010

Dawn of Ashes
Genocide Chapters 
Metal Blade

Aven mon métier d’enseignant, j’aime bien mettre en parallèle des situations de classe et de nouveaux albums que je critique. Bizarre hein ? Ouais, regardez bien la comparaison :

« Monsieur, c’est parce que Rita me copie vraiment ! Je sais que je suis plus populaire qu’elle, c’est pour ça ! Elle s’habille comme moi et elle a les mêmes expressions que moi ! Au début de l’année, elle trippait sur Akon pis maintenant, juste pour m’imiter, elle ne jure que par K’Naan. Ce n’est pas original ! Faites quelque chose, monsieur please ! »

J’enseigne depuis onze ans dont neuf en cinquième année. À chaque année, j’ai droit à ce genre de commentaires, surtout des filles, les gars s’en balancent un peu. Et quel est le lien entre l’anecdote et cet album de Dawn of Ashes ?

Dawn of Ashes est un groupe qui a débuté comme une formation de musique électronique, de l’industriel dans le piton, de l’EBM (Electronic Body Music) plus précisément. Sur leurs premiers albums, le groupe présentait une musique très accessible pour les planchers de danse, surtout dans le domaine électro-goth comme au deuxième étage du Saphir lors des Dark Wave Nights. Mais maintenant, virage à 180 degrés pour le groupe avec une sonorité métal qui n’est, en fin de compte, que du remâchée de ce que fait Dimmu Borgir, Cradle of Filth avec quelques intonations métalcore incorporant des claviers célestes ecclésiastiques qui nous remémore Winds of Plague. L’originalité n’est point au rendez-vous avec ce disque par un groupe qui effectue une révision de carrière et sonore. Tant qu’à te réorienter, vas-y avec un truc qui dépasse les bornes, qui éclate les frontières !

Donc, Dawn of Ashes est comme la fillette qui s’est mise à copier la fille plus populaire de la classe en espérant pouvoir embarquer dans un monde plus lucratif où il lui sera facile d’avoir de nouvelles copines et de faire tourner les têtes!

C’est très artificiel de miser là-dessus les amis ! Restez-vous-mêmes et apprécier ce que vous avez, et misez sur vos qualités car en essayant d’être quelqu’un d’autre, tu te perds à tout coup ! Donc, Dawn of Ashes, non merci !

C’est pas beau, ça ?

www.myspace.com/dawnofashes

Dawn of Ashes sera en concert en ouverture de Dimmu Borgir le 13 décembre au Metropolis de Montréal et le 14 décembre à l’Impérial de Québec!

 

Un commentaire
  • Pierre-Luc
    29 novembre 2010

    la pochette est éceurante mais musicalement, ca resemble a toute, vraiment pas original

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES