BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Disney Live ! Mickey et ses amis en Tournée : Perdu dans la circulation et la traduction ! (Retour sur le spectacle)

Yanick Klimbo Tremblay
17 décembre 2010
Le jeudi 16 décembre 2010 au Théâtre St-Denis de Montréal

Pour une troisième fois de suite, j’ai amené mes enfants se faire imbiber le cerveau d’une bonne dose de divertissement Disney et pour la première fois, ce n’était pas sur glace. Avant la prestation de ce spectacle en format scénique, nous étions conviés au tapis rouge dans le St-Denis 2, tout juste à côté où nous avons joué du coude avec quelques personnalités connues du grand public québécois et esquivés quelques caméras et autres journalistes à potins artistiques. La crème de la crème y était… même BangBang !

La portion tapis rouge risque d’être plus intéressante pour certains car si vous n’avez pas de progéniture, quel est l’intérêt de lire un compte-rendu au sujet d’un spectacle orienté envers la très jeune  jeunesse ? La circulation intense en cette fin de journée nous a empêché d’arriver à l’heure prévue donc je n’ai pu assister qu’aux 30 dernières minutes du tapis rouge où j’ai aperçu Claude Dubois, les enfants et sa femme. Je faisais la file pour avoir une photographie de mon fils avec Tiggrou et en me retournant, j’ai vu du coin de l’œil Dubois qui semblait reluquer ma place dans la file… allait-il me faire la même passe qu’il a fait lors du vaccin H1N1 ? Non, mon regard vif et précis lui a probablement fait changer d’idée.

De nombreuses animatrices de topos de TVA et des filles de météo étaient présentes en plus de Mimi dans La Galère, la fille qui trippait sur les probabilités statistiques dans Lance et Compte, l’humoriste Philipe Laprise, la fille qui donne des balais Swiffer à ses amies de filles et qui sort avec le bassiste de Zébulon en plus du charmant Herbie Moreau qui est probablement la personnalité québécoise la plus Kodak des années 2010. Il n’arrête pas une seconde avec ses photos /barre oblique/ vidéo le beau Herbie ! Il immortalise tout ce qui se passe, question de nourrir son blog j’imagine! Très jet-set mais un peu accaparant…

Après cette séance de tapis rouge où les enfants croulaient sous les cadeaux, où les hot-dogs émanaient de bonnes odeurs et les colas coulaient à flots, vint le temps de se rendre à la salle de spectacle du Théâtre St-Denis pour ce spectacle qui promettait d’être haut en couleurs.

 

Qui es-tu toi?

L’animation a été confiée à Carolanne D’Astous, une participante de Star Académie lors de la dernière édition. Sensiblement intimidée par cette première expérience en plus d’être la première représentation de la semaine, la jeune fille semblait un peu malhabile avec son texte et ses déplacements car le tout avait des airs de Cegep en Spectacle, finale régionale au niveau de l’animation peu convaincante. La tâche n’était pas facile pour la demoiselle car elle était accompagnée d’un co-animateur du nom d’Emmanuel (un hybride entre Joel Legendre et Pedro dans Napoleon Dynamite) qui possédait une prononciation du français qui semblait aussi parfaite que ma diction lorsque je parle le swahili.

L’aventure commence avec Dingo et Donald Duck qui tente de monter un spectacle qui réunit des talents. Ils se font alors aider par Mickey et Minnie avec qui ils partiront en bagnole un peu partout dans le monde, recruter des amis pour qu’ils puissent agrémenter leur spectacle avec leurs talents très diversifiés.

C’est alors qu’ils vont rencontrer Javotte et Anastasie qui travaillent dans un magasin de souliers. Avec leurs voix désagréables, elles feront exploser toutes les pantoufles de verre du commerce ! Intervient alors Cendrillon qui vient charmer la troupe de sa voix mielleuse. En reprenant la route, les amis ont quelques problèmes dans le désert avec leur bolide. C’est ainsi que les soldats d’Histoire de Jouets viennent les aider avec les problèmes de moteur et de crevaison. Woody le cowboy et Jessie, deux des personnages principaux de cette trilogie de bébelles, viennent s’ajouter au tableau en démontrant leur habileté avec la manipulation de lassos et l’utilisation du hoola-hop de manière très acrobatique.

Du talent à revendre?

Cette dimension artistique, mettant en vedette les personnages de Disney, agrémente encore une fois ce type de spectacle, tout comme Disney on Ice qui ne fait pas que garder le focus sur les histoires telles quelles. Ils offrent de véritables surprises aux enfants en démontrant une autre facette aux personnages principaux autant que secondaires. Effectivement, le numéro de jonglerie offert par Buzz Lightyear était époustouflant, même pour un père de famille de 35 ans qui en a vu d’autres !

La recherche de talents se continue pendant quelques minutes, jusqu’à l’entracte, le temps de pouvoir satisfaire les exigences des personnages. Après cette légère pause, nous retrouvons un moment bien coquet qu’est la présence sur scène d’enfants, triés dans la salle, avec leurs parents. Les enfants doivent se trémousser le popotin sur de la musique mais tout en laissant d’abord leurs parents qui doivent les laisser sur scène tandis que ces derniers les saluent en quittant par le côté de la scène. Quand la musique commence, le rideau s’ouvre laissant voir un groupe composé de trois personnages loufoques. Les enfants ne se demandent pas qui sont les membres du groupe sauf qu’à la toute fin de la pièce, les personnages du groupe enlèvent leur costume et leur perruque, on remarque alors que le groupe était composé des parents des enfants, subjugués !

Après ce numéro, la recherche se poursuit avec des personnages qui reviennent pour d’autres numéros dont l’apparition de Buzz Lightyear par la voie des airs, Cendrillon et sa fée marraine qui viennent pousser la note et Tiggrou qui vient sautiller, question de motiver les troupes enfantines qui commencent à se fatiguer !

 

Bref, un spectacle dynamique qui est fortement apprécié par les enfants ainsi que les parents. Ce qui ne colle pas du tout est vraiment la qualité du français du co-animateur Emmanuel qui double ses fonctions en étant aussi un acteur dans le spectacle et ses interventions parlées tombent à plat car nous ne pouvons comprendre ce qu’il demande à la foule! Les hallucinations auditives étaient nombreuses en cette soirée, surtout lorsqu’il a demandé aux gens : « Veux-tu bondir ? » qui sonnait aux oreilles des parents comme étant « Veux-tu bander ? » Le doute se lisait sur les traits du faciès de bien des gens…

Joie et allégresse pouvaient s’analyser sur le visage de tous les enfants en sortant tandis que le visage crispé des parents laissait entrevoir un retour à la maison dans des conditions hivernales pas très intéressantes sur les routes car il y a eu accumulation de neige lors de la représentation. Et à Montréal, quelques centimètres de neige au sol, c’est tellement compliqué… mais pas aussi compliqué que de comprendre le co-animateur de cette soirée!

Mickey et ses Amis en tournée est au St-Denis jusqu’au 2 janvier !

Cliquez ICI pour des billets !

 

Remerciements à Christine Montreuil chez evenko !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES