BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Hadouken!: l’album « For the Masses » en critique (Série d’albums qui se sont retrouvés dans ma pile comme par magie…)

Yanick Klimbo Tremblay
26 décembre 2010

Hadouken!
For the Masses
Surface Noise/Nettwerk

Êtes-vous au boxing day???? Non? Ah, vous venez d’arriver, vous avez passé la nuit devant le Future Scrap pour vous payer une télé 42 pouces à rabais? C’est correct, un peu de lecture alors! Donc, un lendemain de Noël très lucratif pour mes enfants… ainsi que moi-même ! Imaginez que j’ai reçu un téléphone cellulaire comme cadeau, moi qui repoussais cette date encore et encore ! Dans la même série entreprise il y a une semaine, voici une autre analyse d’un album qui s’est retrouvé dans ma pile, par hasard…

Lors de mon dernier périple en Espagne, j’ai assisté au festival Summercase. Pour le commun des Québécois, ce festival serait dans la catégorie musique alternative car on y retrouvait des artistes comme Arcade Fire, PJ Harvey, Flaming Lips, Scissor Sisters, Kaiser Chiefs et The Gossip. Les gens de Barcelone voyaient ce festival comme étant un festival de musique populaire, c’est du moins ce qu’ils m’expliquaient tandis que moi, je leur disais qu’au Canada, ce type de programmation tomberait dans le domaine de la musique alternative. Pour eux, la dimension alternative de la musique était beaucoup plus axée sur des trucs pratiquement électroniques avec un petit kick rock. Des groupes comme Hadouken! étaient justement ce qui se retrouvaient dans les playlists dites alternatives, mais vraiment alternative donc, rien à voir avec ce qui est considéré alterno ici.

Ce groupe a connu une véritable explosion de popularité en Europe grâce aux réseaux sociaux comme Myspace et YouTube qui ont propulsé le groupe aux firmaments d’une popularité du domaine élitiste tout de même. Ce groupe, qui tire son nom du jeu Street Fighter car le mot hadoken est un « special move »,  allie le groove d’un groupe rock avec des sonorités électroniques qui empruntent grandement aux jeux vidéo et en offrant un chanteur qui a un chant très près d’un artiste rap.

Avec ce premier véritable album, je dois avouer que je me suis même laissé aller la barbichette à l’occasion. Le souci sonore est analysé et très ciselé car la production détonne. Ce groupe présente une musique vraiment dynamique qui est faite, justement, pour te faire bouger sans jamais arrêter.

Les rythmiques trance se fondent avec les fondations rock et copulent avec des voix hip hop pour créer une combinaison qui est quelques barres en dessous de ce que peut proposer les légendaires The Prodigy, comme sur Ugly, en ce qui a trait avec la virilité musicale car Hadouken! est beaucoup plus ludique que macho. C’est plutôt dans les mêmes cordages que Pendulum et Klaxons dans la manière de présenter leur matériel que l’on doit qualifier de New Rave quoique ce disque d’Hadouken ! fesse beaucoup plus dans le dash que le dernier album de Klaxons…      

Avec ma boîte à souvenirs, le seul groupe que je pourrais pointer du doigt au niveau comparaison est Underworld... le groupe, pas le magasin ! En écoutant For the Masses, j’avais la même impression que jadis lorsque Born Slippy est apparu soudainement de nulle part de la trame sonore de Trainspotting. C’est le même genre d’intensité et il y des similitudes entre les deux groupes qui abusent généreusement des standards rock qu’ils incorporent à la musique électronique. En écoutant Evil, vous allez aisément imaginer une piste de danse remplie de gens avec les stroboscopes à la puissance 11 et la machine à boucane qui déverse des hectolitres de fumée. En général, chaque pièce offre un tempérament rock sauf la dernière, Lost, qui est beaucoup plus trance que toutes les autres et nous permet de terminer le disque dans un calme un peu plus artificiel.

Surprenant comme disque, implosif et chouette… ouais !    

www.hadouken.com

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES