BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Dimmu Borgir : Photos du concert avec Enslaved du 13 décembre à Montréal

Yanick Klimbo Tremblay
28 décembre 2010

C’est au Québec que Dimmu Borgir terminait sa tournée nord-américaine il y a une dizaine de jours. Accompagnés par Enslaved, Blood Red Throne et Dawn of Ashes, la caravane métallique a récolté de nombreux succès tout au long de cette escapade diabolique. En terminant le tout ici, les musiciens savaient pertinemment que le tout allait être bouclé de manière intense, étant donné la réputation des amateurs du Québec. Christina Greschner était présente dans la fosse aux photos et vous a ramené des images hautes en couleurs !

Enslaved a connu une année fantastique pour ce qui est des critiques pour leur dernier album encensé par de nombreuses publications. Enslaved a une réputation de guerriers de la scène et en cette soirée où ils jouaient juste avant le groupe principal, ils ont reçu un accueil digne d’un groupe en tête d’affiche. Comme de raison, le chanteur/bassiste Grutle, qui a de nombreux amis québécois, y est allé de quelques sacres bien ciselés entre les chansons. Puisant généreusement dans les pièces de leurs derniers albums, Enslaved a encore une fois ajouté une victoire de conquérant en achevant le public montréalais à grands coups de black métal vikingisé et progressif!

 

En entrant sur scène sur la pièce Xbir, qui fait office d’intro sur leur dernier album, Dimmu Borgir a pris le temps de bien s’installer pour propulser en ouverture Spellbound By the Devil. En y allant avec un truc de la vieille école, la foule semblait emballée mais se fut de courte durée car les norvégiens se sont concentrés presqu’uniquement sur le matériel des trois derniers albums, et surtout le dernier Abrahadabra!

 

Dimmu Borgir est maintenant un trio, assumant le fait que l’instabilité offerte par les anciens membres, les musiciens restants ont donc décidé de garder la formation à sa plus simple expression. Les musiciens qui accompagnent le groupe ne sont pas connus, portent des masques qui couvrent bien leur visage ou un maquillage bien opaque.  

 

Malgré l’enthousiasme des gens, la foule était peu nombreuse au Métropolis en cette soirée métallique. La section balcon n’était pas ouverte et les réactions entre les pièces étaient plutôt de la dimension politesse qu’extrême excitation.

 

Un concert qui entre dans la catégorie correcte car après les avoir vus en concert une bonne dizaine de fois, la facture proposée est répétitive. Et sans la présence de Vortex aux voix claires et conquérantes, on sent que le Dimmu Borgir moderne a perdu de nombreux poils sur leurs bottes !

 

Pour ma part, j’apprécie beaucoup plus l’expérience sur album maintenant car leurs dernières productions possèdent une riche dimension sonore qui malheureusement, malgré la bonne volonté du groupe, perd de son charme lorsqu’elle subit un transfert sur scène.

 

Remerciements à BCI

2 commentaires
  • Adrien64
    1 janvier 2011

    Blood Red Throne, m’a presque endormi ce qui relève de l’exploit tant l’attente était grande pour ma part…

    Enslaved a comme d’habitude, déchiré. Vite, un retour en tête d’affiche SVP…

    Dimmu, ben c’était vraiment très moyen mais quand même mieux que les deux fois précédentes. Le son était vraiment trop fort et la batterie trop mise en avant, ce qui n’a eu que pour effet d’enterrer le reste de la formation…Bref, ça fait longtemps que dimmu n’est plus que l’ombre de lui même, malgrès un bon dernier album, quoiqu’on en dise…

    Puis pour le Métropolis au tier plein, dommage, ca a du leur donner un coup sur leur orgeuil…

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES