BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

God Dethroned: Analyse d’Under the Sign of the Iron Cross et Blackguard, le nouvel album s’en vient!

Yanick Klimbo Tremblay
8 janvier 2011

God Dethroned
Under the Sign of the Iron Cross
Metal Blade

Après le plus que sublime Passiondale, la barre était place très haute en ce qui a trait à son successeur. God Dethroned venait de produire son meilleur disque en carrière, selon certains, en flirtant avec le thème de la Première Guerre Mondiale.  Donc, pourquoi changer une formule aussi profitable ? Cette nouvelle galette est donc la suite logique et se concentre aussi sur cette guerre meurtrière qui a décimé l’Europe mais en nous présentant quelques péripéties entourant le Baron Rouge, Manfred Albrecht Freiherr von Richthofen, un as de l’aviation allemande. Tout comme Hail of Bullets ou Bolt Thrower, God Dethroned fait parti de cette génération de groupes qui nous offrent une leçon d’histoire en plus de nous divertir métalliquement !

Contrairement à Passiondale, ce disque présente une formation complète, une unité plus stable et qui mitraille agréablement. Du death métal très gris qui complète bien l’ambiance de la pochette. C’est excessivement punitif musicalement et le tout te transperce les tympans avec des titres comme The Killing is Faceless, Chaos Reigns at Dawn et The Red Baron qui offre en plus une section plus tempérée avec un solo de guitare efficace et épique.

Encore une fois, tout comme sur Passiondale, l’album se termine avec une portion beaucoup plus ravageuse, qui t’arrache de ta torpeur. Le groupe nous démontre musicalement la désolation des champs de guerre et la destruction militaire avec une finale beaucoup plus posée, avec les dernières mesures de la pièce On Fields of Death & Desolation.

Un grand coup et un tir en plein dans le mille !

www.goddethroned.com

 

Blackguard, le nouvel album a une pochette!

 

C’est le 29 mars prochain que la formation montréalaise Blackguard sortira son prochain disque intitulé Firefight! Ceci est leur première sortie avec Victory, leur nouvelle compagnie de disques.

Paul Ablaze, chanteur de la formation bien de chez nous, explique que leur album va contenir quelques pièces plus tranquilles mais qu’en même temps, il y en aura beaucoup qui vont te dévisser la tête ! De plus, Ablaze parle de fusion d’éléments musicaux qui devrait rendre le tout encore plus intéressant.

Blackguard sera de la partie lors de l’arrêt montréalais du groupe Deicide le 23 février en plus de revenir avec Symphony X à Montréal et Québec en avril !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES