BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Motörhead: Critique du nouvel album « The Wörld is Yours » et Augury se paie une cure de jeunesse!

Yanick Klimbo Tremblay
8 janvier 2011

Motörhead
The Wörld is Yours
Motörhead Music/EMI

En 2011, il y aura un autre buzz entourant Motörhead. Tout d’abord, il y aura le film/documentaire sur Lemmy car nous savons tous que depuis l’engouement créé par l’équipe de Bangers Productions (Global Metal, Metal : Headbanger Journey, Flight 666 et Rush Beyond the Lighted Stage) ainsi que Anvil the Story of Anvil, le documentaire métallique est vendeur et très rassembleur. Ensuite, un nouvel album pour la formation… et un album qui est solide, effectivement !

Le groupe se lance dans l’aventure d’avoir son propre label, Motörhead Music. Terminé le temps où le groupe se faisait faire des entourloupettes par derrière par des gens peu scrupuleux, le groupe prend enfin possession de ses affaires. Le premier disque à sortir est The Wörld is Yours, une collection de 10 chansons qui propose la touche classique du groupe avec une certaine saveur moderne.

Nul ne sera dérouté avec ce disque car la dimension légendaire du groupe est bien représentée avec des pièces comme I Know How To Die qui présente une facette très boogie, Get Back in Line avec toute sa finesse rock n’ roll, la métallique de la vieille école qu’est  Devil’s in my Head, I Know what you Need qui débute avec la basse fuzzé de Lemmy pour ensuite nous conduire vers les méandres d’une chanson très punk métal et la rutilante Outlaw qui prouve encore une fois que Mikkey Dee est un véritable roi sur le roulement du double bass-drum !

Les deux chansons qui ont retenu mon attention, autrement dit que j’ai écouté 3 fois de suite car elles ont un potentiel de rock trop exquis, sont Bye Bye Bitch Bye Bye qui possède cette profondeur blues rock, tel que popularisée par AC/DC et Motörhead… donc, une pièce de bambochade exceptionnelle et à forte teneur en enfonçage de pied sur la pédale à gaz ! L’autre chanson qui m’a vraiment charmé est Brotherhood of Man, une chanson plus pausée, plus sombre et très métal, qui nous amène vers une parcelle glauque dans l’univers de Lemmy qui utilise une voix encore plus rauque qu’à l’habitude. Un peu comme dans la partie parlée de Killed by Death… vous voyez ?    

En 2010, Motörhead, c’est tellement plus que de porter leur t-shirt parce que c’est un logo tellement cool! C’est un style de vie, une passion… Les gars du groupe pourraient rester dans leur villa à boire du Jack n’ Coke ou offrir des albums de piètre qualité mais de continuer de faire de la tournée en relation avec les vieux succès d’antan. Mais non, nous avons la preuve que Motörhead est encore un groupe viable, pertinent et qui a encore du jus à offrir, un jus qui est fortement alcoolisé par contre !

L’album sera en vente dès le 8 février !

www.imotorhead.com

Augury, le premier album se paie une cure de jeunesse!

 

Sonic Unyon Metal va remettre sur le marché le 8 mars 2011 le premier album d’Augury « Concealed » paru à l’origine en 2004 sur Galy Records. Cette nouvelle version sera remasterisée, inclura deux chansons en bonus et sera présentée dans une version digipak dont le design a été créé par Sven de Caluwé d’Aborted/System Divide.

01. Beatus
02. …Ever Know Peace Again
03. Cosmic Migration
04. Nocebo
05. Alien Shores
06. In Russian Dolls Universes
07. Becoming God
08. The Lair Of Purity
09. From Eden Estranged
10. …As Sea Devours Land
11. Skyless (chanson bonus qui provient du démo de 2006)
12. Faith Puppeteers (chanson bonus qui provient du démo de 2006)

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES