BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Who Cares ? : Des Bleuets dans le blender ! (entrevue avec le groupe)

Yanick Klimbo Tremblay
2 février 2011

Après l’explosion mondialement métallique de Voïvod, nous n’avons pas eu d’autres artistes typiquement saguenéens qui ont réussi à percer ne serait-ce qu’en périphérie provinciale. Certes, Necronomicon est sur la voie de changer la donnée mais dans le domaine du bûchage excessif, qui peut relever la casquette? Bonne question… Toutefois, un groupe me vient en tête, et c’est Who Cares? qui provient du joli royaume qu’est le Saguenay. Formé par quelques vétérans de la scène vraiment sous-terraine métallique québécoise, ce groupe peut se vanter d’allier différentes composantes musicales pour en faire une sonorité meurtrière qui est de calibre et prêt à se frotter avec toutes formations grindcore du globe… ne reste plus qu’à étendre le produit et que la galette se ramasse dans les mains pieuses d’une personne intéressée car le potentiel est élevée, c’est chaud et vif! Le groupe a bien voulu répondre à  une série de questions, pour que vous puissiez vous mettre au diapason du groupe à tous les niveaux. Voici la légende pour mieux comprendre qui dit quoi! Fredo : Fredéric Larouche-Tremblay aux percussions, Bob : Sébastien Audet aux voix, Bed : Dominique Simard à la guitare,  Dany : Dany Riverin à la basse et ROT : Jean-René Cloutier-Ménard à la guitare!

Comme de raison, la première question est en relation avec le nom, où avez-vous trouvé ce coquin sobriquet ?

C’est Tot, l’ancien chanteur qui a préposé ce nom. Étant donné qu’on se permettait déjà de faire tous les styles qu’on aime, le nom fittait avec nous autres !

Who Cares ? est formé de vétérans de la scène underground métallique du Québec, dans un sens. Comment le groupe est-il né ?

Bed : Vers la fin de ClearWater DeathBlow, à mon retour à Chicoutimi., j’ai connu Tot pis Fredo au McDo. J’ai laissé mon e-mail, ils m’ont contacté quelques semaines plus tard. Après 3-4 compos, Dany a embarqué dans le projet pis  je m’étais toujours dis qu’un jour je jouerais avec ROT, c’était là ou jamais. On avait 8 compos de faites pis ça cliqué, ROT à embarqué.

Fredo : J’ai rencontré Bedaine au McDo. Il était revenu dans la région et il m’a dit qu’il se cherchait un drummer. Étant un très grand fan de Grindcore et de death métal, j’ai sauté sur l’occasion. Il m’a par la suite présenté à Dany et ROT. J’avais vu Sévices en première partie de Misery Index à Roberval et je m’étais juré qu’un jour, j’allais jouer avec ROT!

Dany : Moi pis Bed, on voulait se partir un groupe. J’étais à la guitare dans ce temps-là. On n’avait pas de drummer mais Bed, après un show de ClearWater DeathBlow, a rencontré Fredo pis Tot chez McDo pis c’est là que Who Cares? a commencé.
 

ROT : En janvier 2009, Bed m’a appelé pour me demander si ça me tentait de jouer dans son nouveau projet. J’étais en train de finaliser un show retrouvaille avec Siège Social à ce moment-là. On s’était toujours dit que ça serait l’fun de faire de quoi ensemble. C’était une offre que je ne pouvais vraiment pas refuser!!! Après le show, j’ai switché sur Who Cares? Moi pis Bed, on avait souvent jammé avant, faque les arrangements de leurs 8 premières compos se sont faites comme dans du beurre, surtout que Fredo et Dany sont des gars remplis de bonnes idées. Une dizaine de tounes ont déboulé par la suite.

Tellement influençables…

Il est évident que je vais vous demander quelles sont vos influences mais j’aimerais bien en avoir plutôt du genre, indirectes ou inattendues!

Bed: Mes groupes préférés, d’hier à aujourd’hui, qui m’influencent sont Cryptic Slaughter, Spazztic Blurr, Discharge, B.A.R.F., Attitude Adjustment, D.R.I., Larm, M.O.D., Napalm Death ainsi que Mick Barr et Jason Forrest.

ROT: Pour ma part, les principaux sont : Black Sabbath, Iron Maiden, Celtic Frost, Joan Jett, Destruction, Bérurier Noir, Kerry King et Slayer, Scott Ian et Anthrax, Sepultura et finalement Primus qui, selon moi, sont dans une classe à part!

Fredo : Bill Ward, Dave Witte, Flo Mounier, Derek Roddy, Nick Menza, George Kollias, John Longstreth et Kai Hahto en plus de John Merryman.

Dany : Tous ces styles comme le death grind, trash, punk, hardcore, old school et quelques groupes de deathcore.

Vous proposez un grindcore de la vieille école mais avec une certaine attitude moderne, est-ce l’expérience derrière la cravate qui fait que vous êtes capables de proposer un grindcore métallisé aussi brut tout en étant grandement accrocheur ?

Bed : Ça joue sûrement un rôle, c’est ce qui est l’fun avec le grindcore, tu peux incorporer pas mal toutes tes influences donc, plein de styles.

ROT : Il faut dire qu’Absonent Cadence, Demental et ClearWater DeathBlow pour Bedaine, Putricid, Sévices et Siège Social pour moi, ça fait de bons parcours quoiqu’assez similaires. De plus, on compose toujours en gang et ce qui ressort est souvent surprenant. À vrai dire, on retient juste ce qui plaît à tous les 5. S’il y a une personne qui aime moins un beat, on laisse tomber. Pour ce qui est du choix musical, on ne s’est fixé aucun barème sinon ce que je disais juste avant. Y’a pas de routine! Chose certaine, notre point commun, c’est tout ce qui déplace de l’air!

Fredo : J’ADORE la musique brutale et technique. Je donne tout ce que je peux et voici le résultat! Même si par moment un tel riff sonne comme du Napalm Death ou un autre sonne comme du Rotten Sound, on n’en a rien à foutre! On joue ce qu’on veut et rien d’autre. On ne peut pas réinventer la roue, c’est normal que nos influences ressortent!

 

On est jeune dans le coeur…

Vous êtes tous des gars qui ne sont plus dans la jeune vingtaine, vous pourriez tous vous dire que la musique, c’est terminé et que maintenant, c’est le boulot, les enfants et le dodo en fin de soirée. Certains membres du groupe ont des enfants, des emplois donc, ils sont très occupés ! Quel est l’élément principal qui maintient ce feu musical aussi ardent ?

Bed : C’est dans nos trippes ! On a besoin de créer, de se changer les idées, de se défouler et surtout de s’amuser.

Fredo : HAHA! Pour ma part, je suis le  »kid » du band à 29 ans… Mais même marié et à l’usine 40 heures par semaine, y’a rien de mieux que la musique extrême pour purifier ton corps de tout le stress et les mardes du quotidien! Du Nile en revenant du travail, y’a rien de mieux pour décompresser de ta journée!

ROT : L’élément principal est l’énergie que cette musique dégage. J’en suis accroc. J’ai toujours eu un ou des groupes violents, actifs depuis mes 17 ans… ça fait donc 20 ans, outch! Mais c’est mon défouloir. Quand le drummer de mes deux groupes est déménagé en 2006, j’ai fait face à un gouffre. Une chance que mon fils, qui est drummer, était là ainsi que mes nombreux neveux musiciens. D’ailleurs, à ce jour, j’ai au moins une dizaines de tounes avec mon gars de 12 ans. Ça m’a empêché de faire une dépression! Hahaha! Sérieusement, j’en ai vraiment besoin. En plus, en restant dans la marge même à notre âge, je dis souvent que c’est notre « fontaine de Jouvence »!

Le groupe a changé de chanteur au cours de 2010, Fred « Tot » Otis a laissé sa place à un tout nouveau gueuleur, qui est-ce ?

Bed : C’est Bob, un chum à ROT pis moi. C’est son premier groupe et il s’implique à 100%. Il s’est très bien intégré à Who Cares ?

Fredo : Sans avoir aucune expérience dans un groupe, il a su nous démontrer qu’il était à la hauteur.

ROT : Bob a vu la porte s’ouvrir et il a foncé dedans avant que quelqu’un d’autre ne le fasse!

 

Scène qui grouille…

Votre démo n’est disponible que sur votre compte MySpace, un démo qui, pourtant, a un potentiel de distribution et d’écoute énorme. Pourquoi ne pas le pousser un peu plus ?

Fredo : Je n’ai qu’un seul but avec la musique: avoir du plaisir! J’ai jamais pensé que beaucoup de monde pourrait aimer ce qu’on fait.

Bed : Le fait qu’on s’amuse avant tout et qu’on est trop occupé, on délaisse peut-être plus le côté promo, à part le poster gratos sur quelques blogues et le vendre à nos spectacles.

ROT : À la base, ce qui nous motive c’est JOUER de la musique. De mon côté, j’enregistre, je mixe et je masterise dans mon studio, le Studio ROT666. Quand arrive le temps de la promo, il y a juste 24 heures dans une journée et ça ben l’air qu’on n’a pas le choix de dormir!!! Le produit est là, mais personne ne le pousse comme tu le dis. Ça fait ça avec Sévices aussi. C’est certain que si quelqu’un qui aime ce qu’on fait nous proposait de s’occuper de tout le côté promo, on serait bien content!

Comment se porte la scène métal au Saguenay Lac St-Jean ?

Bed : La scène se porte plutôt bien avec des groupes comme Seventh Section, Heartless, Khaos Azylum et Salmonhell. Il y a un événement à ne pas manquer, c’est Who Cares? avec Butchery Cadaverous, Exciser, Kriegerisch, XspendX et Inner Control qui sont tous de la région qui se produiront en compagnie de Fuck the Facts et Soothsayer lors de la troisième édition de l’Extreme Brutality Metalfest qui aura lieu à la Place Nikitoutagan de Jonquière les 18 et 19 février 2011. Ce festival est organisé par les Productions Black Dominion qui travaillent d’arrache pied tout au long de l’année  pour produire des spectacles de qualité avec des groupes internationaux comme Kataklysm, Misery Index, Suffocation, Augury, Cryptopsy, Vader, Neuraxis, The Faceless et L’esprit Du Clan. C’est certain que lors d’événements majeurs, les salles ne sont pas aussi remplies que celles des grandes métropoles. Par contre les jeunes et même les moins jeunes, qui viennent adorent le métal et ils se pitchent partout avec leurs chums. Pour ça, y’a de la relève!

ROT : On est content et fier de rester en région, on est bien ici. En plus, on est chanceux, parce qu’on fait plein de bons shows trippants des Productions Black Dominion qui comme Bedaine dit, organisent ces belles soirées avec vraiment de bons groupes. On est chez nous et on fait ce qu’on aime le plus, pas aussi souvent qu’on voudrait, mais quand même bien. Peu importe le nombre de personnes qui assiste à nos spectacle, que ce soit 20 ou 300, on donne toujours la même performance, c’est une question de respect.

Fredo : Ouais, merci à Manu, Andrew et Alain qui organisent plusieurs shows par année!

La question classique ! Quels sont les projets en 2011, pour le groupe ?

Fredo : Enregistrer notre premier album. Nous avons le matériel pour le faire, donc aucun stress et cette fois ci, on va faire ça en grand! On aimerait aussi jouer ailleurs au Québec.

Bed : En plus, on va enregistrer avec nos nouveaux équipements qu’on a rachetés depuis le vol de cet été. C’est vrai qu’on aimerait aussi jouer ailleurs qu’au Saguenay-Lac St-Jean.

ROT : Oui, c’est super cool icitte, mais franchement, on aimerait aller jouer un peu partout. D’après moi, ça cliquerait surement tout d’suite avec les trippeux de n’importe quelle ville. Pas le choix, quand ça rentre, les gens s’amusent à souhait, donc je pense qu’on s’amuserait en criss!!! Du côté production, je vais terminer le 2ième démo, mais on va commencer l’enregistrement d’un album en bonne et due forme. Les gars sont exigeants, et le son du 2ième démo est mitigé. Ils veulent donc un 3ième enregistrement plus poussé, un 3ième en 2 ans… j’ai d’la job!!!

Merci les dudes !!

Continue ta bonne job et merci de ton intérêt pour Who Cares ?, c’est vraiment apprécié !

L’Extreme Brutality MetalFest III avec Who Cares ? Fuck the Facts, XspendX, Soothsayerse et plusieurs autres se tiendra le vendredi 18 février ainsi que le samedi 19 février 2011 à la place Nikitoutagan de Jonquière. Pour plus d’informations, cliquez ICI !

www.myspace.com/whocaressaguenay

  

5 commentaires
  • Monsieur DeadBroke
    2 février 2011

    Booker ou ne pas booker, telle est la question!

  • Yanick
    3 février 2011

    Booker n’est pas une option! C’est à faire!

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES