BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Destruction: Le disque « Day Of Reckoning » en analyse et Razor en concert à Montréal!

Yanick Klimbo Tremblay
6 mars 2011

Destruction
Day Of Reckoning
Nuclear Blast

Ne pas changer d’un iota, telle pourrait être la devise de Destruction qui propose encore un thrash métal efficace après quoi, presque 30 ans de carrière ? Comme de raison, il y a eu les escapades expérimentales comme Release from Agony ou les manquements éthiques comme Cracked Brain et The Least Successful Human Canonball, deux ratés qui ont été enregistrée sans Schmier donc sans aucune intégrité !

Lorsque le groupe a annoncé son retour en 2000 avec l’album All Hells Break Loose, nous avons eu droit au son typique du groupe et sa touche classique ! Depuis, le groupe poursuit sur cette lancée même si quelques pièces nous ont moins plu sur certains albums depuis le retour officiel du groupe mais il reste que Destruction post-2000 livre encore la marchandise et la preuve est ce 9ème album, Day of Reckoning qui prend une place très enviable avec son thrash métal précis et agressif.

La bastonnade commence abruptement avec la pièce The Price qui nous démontre d’emblée que la présence du nouveau batteur de la formation, le Polonais Vaaver qui a étudié les percussions à l’université McGill, n’est pas pour flatter les peaux avec des baguettes de pain ! Ensuite, le groupe poursuit avec le premier extrait de l’album Hate is my Fuel, un hymne thrash métal qui comporte quelques changements de rythmiques bien précis. C’est avec la suivante, Armageddonizer, que l’on commence à hocher de la tête avec sa cadence plus boitillante. La chanson Misfit propose un riff qui provient probablement d’une vieille pièce mise de côté par Mike Sifringer, le guitariste, lors de la période d’Eternal Devastation ! L’album se termine comme il a commencé, c’est-à-dire sur les chapeaux de roues avec l’impétueuse Sheep Of The Regime.  

Day of Reckoning est en général un album typique de Destruction, comme je le disais, de la période après 2000, la suite logique de ce qui a été fait. Très linéaire, efficace, sans surprise mais qui plait à l’amateur du groupe qui s’attend, justement, à entendre ce genre de chansons !

www.destruction.de

 

Razor… invasion diabolique en avril à Montréal !

 

Le groupe de thrash métal Razor s’enlignera à Montréal le vendredi 29 avril aux Foufounes Électriques. Originaire de l’Ontario, ce groupe influent de la scène métal a connu des jours de gloire avec leur album Evil Invaders, un disque qui demeure un incontournable pour tous ceux qui estiment être amateurs de thrash… en plus d’ajouter ce classique qu’est l’album Violent Restitution !

Évidemment, pour de nombreux amateurs de death métal, Razor est le groupe qui a composé la pièce du même nom que ce disque qu’est Evil Invaders car Hypocrisy a repris cette pièce sur leur album The Final Chapter. La version d’Hypocrisy rend justice à l’originale en lui offrant une poigne bien métallique, gracieuseté de Peter Tagtgren. Pour ce qui est de l’amateur un peu plus tardif du groupe, c’est avec l’album Shotgun Justice qu’ils se sont faits les dents, surtout grâce au vidéoclip pour la pièce American Luck, où l’on pouvait voir le groupe jouer devant une maigre foule, question de dresser un parallèle entre les difficultés d’un groupe canadien versus l’avantage de faire parti de la scène américaine.  

En ouverture, le secret le mieux gardé du thrash québécois Riotor, une formation composée de jeunes hommes carburants à la bière et au volume élevé. Il est à peu près temps que les gens d’ici découvrent cette perle métallique car nous avons la vilaine habitude d’emmagasiner un vaste retard face à nos propres produits, surtout en ce qui concerne cette formation, face aux Européens !

De plus, le groupe FTME, qui propose un hommage à SOD en plus de faire un medley de pièces de Celtic Frost. Oui, un groupe hommage en ouverture, on ne voit ça que très rarement et ça devrait crinquer la foule!

Le concert débute à 19h00 et les billets sont en vente chez Profusion, aux Foufounes, chez Vision rock de Québec et au MetalPunk de Trois-Rivières. Pour encore plus d’informations, cliquez ICI !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES