BangBang : bangbangblog.com

Chanceux comme un quêteux

Amon Amarth: Critique de « Surtur Rising » et de nouveaux albums pour Pain et Devin Townsend!

Yanick Klimbo Tremblay
23 mars 2011

Amon Amarth
Surtur Rising
Metal Blade

S’il y a une sortie majeure cette année chez Metal Blade, c’est bien celle-ci! Oui, il est plus qu’attendu ce disque, chaque amateur sait à quoi s’attendre et la marchandise est livrée sur Surtur Rising qui demeure un album fidèle à la sonorité vikingesque du groupe !

Recette sans faille, pourquoi la changer alors ? Amon Amarth récidive encore une fois avec un métal punitif, barbare et adroit qui laisse place, à quelques reprises, à des instants plus racoleurs mais sans jamais bifurquer de la ligne de conduite établie par le groupe il y a de cela… 8 albums déjà !

Hymnes du combattant, bastonnades rythmiques qui entrelacent le piétinement des villages pillés, ce disque propose un véritable baume de bonheur métallique avec sa justesse, sa rudesse et sa grande capacité à nous faire prendre un pot entre copains en se moquant des ennemis… réels ou imaginaires ! Les premières secondes de War of the Gods marquent la mesure du disque, ce sera vigoureux. Nous savons que la traversée ne sera pas de tout repos car nous sommes décharnés à vif avec un riff ravageur en introduction de Töck’s Taunt – Loke’s Treachery Part II qui propose une partition de guitare aussi lourde que le marteau de Thor !

C’est avec Slaves of Fear que le ton de l’album change un tantinet avec une pièce plus pausée musicalement mais qui jette tout de même une dose de brutalité après quelques mesures épiques. On reprend ensuite des gallons morbides avec la pièce Live Without Regrets avec ses attaques semi-black métalliques mais nous retombons dans la dévastation du champ de bataille, par la suite, avec la chanson The Last Stand of Frej, pièce plus apaisante après cette véritable tuerie.

Le combat se déroule à nouveau avec For Victory or Death qui propose quelques pincements étincelants à la guitare comme pourrait le faire un groupe comme Iron Maiden mais les autres moments métalliques de la pièce sont plutôt du genre habituel du groupe ; épique, glorieux et destructifs !

Ce n’est qu’à la toute fin, après les chansons Wrath of the Norsemen et A Beast Am I, qu’Amon Amarth nous la joue très mollasse sur Doom Over Dead Man avec ses partitions de clavier ultimement racoleuses sur un fond musical apocalyptique.

Mission fichtrement accomplie pour Amon Amarth qui prend sa place encore plus profondément dans l’univers métallisé avec un autre disque génial qui ne peut déplaire aux véritables fanatiques du groupe. Avec de bonnes tournées, le groupe continuera d’agrandir sa tribu d’amateurs de manière exponentielle !  

En vente mardi le 29 mars!  

www.amonamarth.com

 

Pain et Devin Townsend: Nouveaux albums avec pochettes coquettes !

You Only live Twice est le nouveau disque de Pain, projet en parallèle de Peter Tagtgren d’Hypocrisy, et sortira quelque part en 2011. Voici de quoi aura l’air la pochette qui fait plutôt, amical et inoffensif… Ce personnage, qui se retrouve sur le design graphique, est devenu en quelque sorte la mascotte officielle du groupe.

Pour ce qui est de Townsend, ce nouveau disque risque d’en jeter plus d’un par terre car le Grand Devin a poussé les imites sonores de ses nouvelles compositions et proposera des arrangements jamais entendus sur ses productions précédentes !

Ghost, ce nouvel album, est le quatrième d’une série offerte par Townsend même si le troisième volet n’est pas encore sorti car c’était un véritable cauchemar technique tandis que Ghost sera plus aimable musicalement !

Pas encore de commentaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Chanceux comme un quêteux

Yanick Klimbo Tremblay

Suintage métallique et autres bidules!

À propos…

RUBRIQUES